Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 07:18
Vendredi 24 avril 2009
Qui a vu la "journée d'action" du 23 avril ???

Le 31 mars, la Fédération de la Métallurgie annonçait une grande journée d'action dans le secteur de l'automobile pour le 23 avril. Au lendemain du 19 et face à la colère des travailleurs du secteur, hachés menus par les restructurations, il fallait proposer un dérivatif, donner l'impression de "faire quelque chose".
Et puis, plus rien. Silence radio. Et puis,
on apprend (tout à fait par hasard, aucune info fédérale) que la journée "prend de l'ampleur" et se transforme en journée interfédérale (Métallurgie, Chimie, Verre-Céramique).

Et puis nous voilà le 24.
Nous, avec encore un peu de naïveté, on s'attendait à des initiatives, des manifestations, des regroupements, à de l'action quoi, histoire de ne pas lâcher la pression avec nos collègues de Mollex, Continental ou Caterpillar. Du coup,
on l'avait annoncée sur ce blog dans l'agenda, pour que nos lecteurs puissent s'y intéresser et y participer selon les régions.
Alors, on a tenté de recenser ce qui s'est finalement fait sur cette journée d'action, et c'est la misère (mais surtout si nos lecteurs ont des infos, qu'ils nous les transmettent) :
- un rassemblement devant les grilles de Valeo à Caen
- une conférence de presse à Michelin Clermont-Ferrand
Et puis, on n'a rien trouvé d'autre... tout simplement rien d'autre.

C'est à dire qu'en première analyse, cette journée a tout simplement été "fantôme", "virtuelle". Un effet d'annonce pour les médias, mais dans la réalité, RIEN.
On se trouve là face à une pratique qui existe depuis belle lurette mais tend à se généraliser et qui est extrêmement grave : la manipulation de l'opinion, les effets d'annonce, le mensonge. Pour nos dirigeants syndicaux, peu importe la vérité, la réalité de la lutte des classes, ce qui compte, c'est de faire croire qu'on fait quelque chose pour se placer en position de force face au gouvernement (car les patrons ne sont pas dupes...). Comme dans les anciens pays de l'Est, tout est positif, tout va de l'avant, sans aucun problème.

C'est une vision du monde lisse sans aucune contradiction. Une vision du monde qui nous entraîne à notre perte, car on ne peut construire sur du mensonge. Les militants de classe le savent, "seule la vérité est révolutionnaire", même si elle est parfois désagréable à entendre, même si elle exige parfois bilan et auto-critique.
La leçon de cette "journée virtuelle" doit être retenue par tous : aucune confiance dans les discours officiels, dans les communiqués triomphants, dans les déclarations péremptoires. Nous devons tout passer à la moulinette de l'observation, de la contre-enquête, de la critique. Nos dirigeants réformistes sont capables de tout inventer, de tout manipuler.

Nous devons nous défendre, nous ré-approprier notre vie, notre lutte, notre classe. Un des rôles de ce blog est de faire circuler l'information qui ne circule pas ailleurs, de dévoiler la "vraie vérité" de la lutte des classes et du syndicalisme. Mais nous savons aussi que nous non plus ne sommes pas à l'abri de l'erreur, ou de la manipulation par d'autres (cela nous est arrivé une fois ou l'autre). Nous y sommes attentifs, mais pas infaillibles.
Aussi, nous disons à nos lecteurs d'être les acteurs de ce blog, de la contre-information de classe, c'est un des volets de la reconstruction d'un syndicalisme de classe, comme d'une perspective vraiment révolutionnaire.

Plus jamais manipulés !
Comptons sur nos propres forces !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Les sujets qui fâchent
commenter cet article

commentaires

oppong 29/04/2009 17:47

D'une part je n'ai aucun lien de près ou de loin avec les membres d'ouvalacgt, et donc avec l'auteur de ce texte. D'autre part je ne suis pas syndiqué à la CGT (ni ailleurs), et même si je bosse depuis seulement 10 ans, j'ai pu constater ce qu'il en coûtait de vouloir faire du syndicalisme de lutte dans des coins ou TOUS les syndicats font de la co-gestion. J'ai toujours considéré l'action syndicale stricte comme une perte de temps, au détriment de l'action politique, à de très rares exceptions près. Et de toute façon pour moi la CGT trahissait déjà en 68, alors je n'ose même pas imaginer si on se retrouvait dans un contexte révolutionnaire dans les années à venir...
N'étant pas syndiqué CGT, je ne sais absolument pas ce qui s'est passé le 23, et plus globalement depuis le 19 mars (de toutes façon la plupart des syndiqués CGT n'en savent pas plus que moi, on préfère leur faire parvenir la "NVO" avec des analyses de Le Duigou, de Doneddu ou autres guignols, collabos du bureau confédéral)
Maintenant si tu es un syndicaliste de lutte de classes et pas un buros, tu serais bien inspiré de te poser les bonnes questions, ou plutôt LA bonne question: Comment se fait-il qu'il se soit passé plein de mouvements A LA BASE le 23 mars, et que tous ces mouvements dont tu nous parles ici n'ont absolument pas été relayés au niveau national, même sur le site de la FD concernée...!? Je ne parle même pas de tes chefs (toujours du bureau), les Thibault, Dumas et autres bons clients, qui sont cordialement invités sur tous les plateaux TV pour venir y balancer leurs discours réformiste et confirmer que les "bonnes gens" peuvent dormir tranquilles, ils tiennent toujours leurs troupes et parviennent toujours à les endormir avec des journées temps forts 1 fois tous les 2 mois...

taieb 29/04/2009 11:04

Je tiens d’abord à te dire que personne ne ma ramené !!! Un peu trop facile de dire cela, enfin cela résume assez ce que tu as écrit, ne pas assumer ses responsabilités, dire que c’est la faute des autres…par contre me nommé bureaucrate, si tu veux, moi je bosse ENCORE dans une tôle de 52 salariés avec 15 syndiqués et je ne pense pas recevoir d’un tel compliment de ta part !!!
Moi j’assume complètement ce que j’ai marqué, là tu vois, tu écris encore des choses dont tu n’a pas forcément connaissance !!! Moi je suis assez grand pour dire ce que je pense, sachant que tu dois me connaitre un peu, malgré que tu n’ose toujours pas dire qui tu es, moi j’ai au moins le mérite de me nommé !!!!!
Tu dis que je vous apprends rien, ben là je ne suis pas d’accord, enfin ça, c’est a vos lecteurs dans décider !!!! Mais voici ce qui c’est passé puisque tu n’a pas l’air de vouloir contacter la FD !!!
Grève avec blocage du site chez ACUMENT près de valencienne, PSA st OUEN 100% du personnel en grève, Grève chez TOYOTA à ONNAING, AUTOLIV Electronic débrayage de 3 h, action dans fédéral Mogul, usine OLORON( 64 ) blocage de 48 h des expéditions avec organisation débrayages 2 fois 2 h, Usine Pont de Claix (38) débrayage de 2h, Usine Veurey (38) blocage du site, Rassemblement devant PSA SOCHAUX, TREVES, Faurécia, SONAS à Beaucourt, RENCAST à Delles. Action chez TRW Longvic en cote d’or, Valéo Mondeville (avec blocage du Périphérique de Caen), Valéo ISSOIRE, REILLY, CHATELLERAULT, NOGENT, NEVERS, ATHIS DE L’ORNE, La SUZE, ETAPLES, Valéo AMIENS,(en grève du 14 au 16 avril),Fonderie Poitou ALUMINIUM en grève depuis le 24 Avril, rassemblement devant CITROEN RENNES, rassemblement de 1000 salariés devant VALEO La SUZE, CUMMINS et LIVBAG en débrayage, rassemblement devant la préfecture du Finistère à quimper ( LIVBAG, SERAP COMCEPT,ASTEEL), Appel à la grève chez PSA SOCHAUX, PSA VESOUL, PSA MULHOUSE, rassemblement à Alençon (61) devant le Medef à l’appel de 7 organisations syndicales, rassemblement devant l’hôtel de ville d’ELBEUF, rassemblement devant l’entreprise FULMEN, rassemblement devant le site AUTOLIV à st Etienne du Rouvray, rassemblement dans le bas Rhin, rassemblement devant le site de COMAU à Castre, grève pour l’entreprise MOLEX, région France Comté organisation d’une caravane de l’emploi (une centaine de voiture ont défiler dans les équipementiers !!! en autre …..
Cela répond t’il a ton questionnement ? Par contre peu tu me dire ce qui s’est réellement passé dans ton département voir ta région !!!!
Toi qui te dis de gauche, moi je veux bien, mais incérer des vidéos sur ton blog provenant de TF1, ben là tu fais fort quand même !!!! Tiens si t’a du temps à perdre, va sur dailymotion est tape tai61, est là tu verras quelques vidéos que j’ai faites, et là y’a pas de censure !!!! Encore une fois, renseigne-toi à la bonne personne !!!
Tu vois, je parle, j’écris, est finalement mon « laïus » peu t’apprendre la vérité
Taieb, militant CGT

oppong 28/04/2009 22:49

Plutôt que de la ramener taieb, en bon bureaucrate que t'es, est-ce-que tu pourrais nous en dire un peu plus sur ce qui s'est passé le 23? En ce qui me concerne l'UD CGT chez moi est en vacances depuis une quarantaine de jours... Parce que tu parles, tu parles, mais finalement ton laïus ne nous apprend absolument rien...

Eugène 29/04/2009 11:01



Pour continuer dans le sens de Oppong, on cherche vainement, partout, des infos sur ce qui s'est réellement passé (pas le baratin
de la propagande, la réalité). La fameuse liste des actions, tu la sors d'où, Taieb ? Du même monde virtuel que la prétendue journée d'action ??? Parce que sur le site de la Fédé, on ne s'en vante pas, on a beau chercher, même entre les lignes c'est le calme plat ! Et tu peux être sûr que si ça avait
été un succès, on en aurait entendu parler (voir la manif au Mondial de l'Auto...)
Propagande, ré-écriture de l'histoire, mensonges, ras le bol !



taieb 28/04/2009 21:54

Comme il est indiqué sur cette déclaration, « un des rôles de ce blog est de faire circuler l'information qui ne circule pas ailleurs, de dévoiler la "vraie vérité" de la lutte des classes et du syndicalisme » très bien alors…
Vous demander à vos lecteurs qu’ils soient « les acteurs de ce blog, dévoiler la « vrai vérité » d’accord….
Comme vous l’indiquez « mais surtout si nos lecteurs ont des infos, qu'ils nous les transmettent » donc c’est pour cela que je me permets de vous laisser un petit commentaire sur votre blog !!!
Cela va vous permettre d’y voir un peu plus clair sur «cette journée qui a tout simplement été « fantôme » « virtuelle » d’après votre 1er et sans doute la seule analyse faite, certainement très tôt le matin du 23 avril dernier….
Dommage que votre analyste n’est pas eu connaissance du tableau récapitulatif de cette journée dites « fantômes » « virtuelle » cela aurez évité de faire circuler une « contre- information de classe » erroné,

Si seulement l'auteur de ce texte n'avait pas oublier de laisser son nom en bas sa déclaration !!!!!!

Voici une information importante à donner à vos lecteurs, dans ce tableau, il est vrai que votre département brille par son absence !!!! Absent le 23 mais également absent durant la semaine d’action du 20 au 24 avril !!!!! (Peu être qu’au moment que je vous écris, des infos sont arrivées à la FD alors ne tenez pas compte de cette phrase)
Si vous ne voulez pas que votre blog soit comme c’est quelques mots que vous écrivez « la manipulation de l'opinion, les effets d'annonce, le mensonge, » car là, j’ai comme l’impression que j’ai résumé votre blog !!!!
La prochaine fois, renseignez vous correctement avant de publier ce genre de commentaire…….. Et n’oublier pas de signer votre déclaration,
Taieb, militant CGT

Greg 24/04/2009 12:38

c'est un peu facile de dire ça....les "opposants" à la ligne Confédérale forcémént ont tout fait pour ne pas y participer !!

dans le Pas-de-Calais, à 500 mètres de l'UIMM ou nous appelions à un rassemblement, se trouve une usine faurecia, mettalurgie, avec à l'interieur un membre de l'USTM 62, usine qui connais des problemes, et pourtant ces grands évolutionaires (humour bien sur !! )ont brillés par leur absence !! critiquer en étant absent partout, c'est ça la lutte de classe !????

désolé mais moi je prefere l'action aux discours révolutionaires stériles, alors la clique à delannoy et compagnie, plutot que de donner des lecons, qu'ils se bougent les fessent !!!

COMTE André 24/04/2009 09:39

Bien d'accord, camarades! Une phrase de trop pourtant, inutile, imprécise, sans notion de classe "Comme dans les anciens pays de l'Est, tout est positif, tout va de l'avant, sans aucun problème". Si on pense utile de citer un contre-exemple, il faut le faire avec rigueur. Prêt à m'expliquer si nécessaire, ici ou ailleurs.Fraternellement.