Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 06:54
Mercredi 11 février 2009
Non, la lutte des sans-papiers n'est pas terminée !

Depuis un fameux communiqué du 12 décembre ("Une importante étape est franchie dans les régularisations"), la Confédération considère que la lutte des sans-papiers est close et ne donne donc depuis plus aucun signe de vie.
Or c'est tout à fait faux. Certes, on n'est plus dans la phase haute de la lutte du printemps dernier. Mais les conflits se poursuivent.

Les Griallet ont obtenu une victoire éclatante. Les camarades de Viry Chatillon ont obtenu leurs papiers. Les camarades de Alfa Service à La Courneuve (93) viennent d'obtenir 22 régularisations sur 30 et poursuivent la lutte, avec un très fort soutien local (plus de 200 personnes au barbecue le 3 février dernier).
En Bretagne, la lutte continue. A Vitry (94 - affiche ci-contre), la mobilisation ne faiblit pas et regroupe chaque fois plus de sans-papiers et de soutien. A la Bourse du travail de Paris, après plus de 280 jours d'occupation, les sans-papiers du CSP75 poursuivent la lutte.

En fait, la Confédération tente de désamorcer les mouvements restants, au cas par cas, en négociant le plus discrètement possible avec les autorités, et en échange de la garantie que c'est bel et bien fini. Une réunion a par exemple eu lieu confidentiellement le 22 janvier à Montreuil, où tout le monde n'était évidemment pas invité (bien sur pas la CSP75, ni la CNSP, ce qui a provoqué une réaction courroucée des camarades - à juste titre !).

La Direction confédérale tente d'en finir. Mais l'exemple est donné. Des centaines de sans-papiers ont gagné leur régularisation dans la lutte des classes, dans des conflits durs, des semaines, des mois de combat, de solidarité, avec une participation notable de structures syndicales et de militants CGT combatifs. Ils ont fait l'expérience de la lutte, mais aussi des impasses du réformisme.
D'autres conflits viendront, en s'appuyant sur l'expérience des premiers, avec ou sans les dirigeants réformistes. Tout simplement parce que l'oppression entraîne la révolte, et que la révolte mène à la lutte et à l'organisation.
C'est inéluctable.

Vive la classe ouvrière internationale !
Ouvriers français et immigés, une seule classe ouvrière !
Régularisation sans condition de tous les sans-papiers !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Sans-papiers
commenter cet article

commentaires

David 11/07/2009 17:55

Bonjour à tous,
Salut et fraternité !
Le citoyen de la République Française que je suis est scandalisé que l'on puisse évacuer la Bourse de Travail en employant les pires méthodes fascistes ; les sbires de la cgt sont objectivement les alliés de la bourgeoisie impérialiste et néo-colonialiste ; c'est une honte ! les syndicats remplacent haut la main les crs et le service d'ordre du fn ! un Français républicain et révolutionnaire ne peut accepter cette répression raciste ; 1789 avait créé la " Société des Amis des Noirs " : en 2009, je suis de ceux-là ! david. Limoges-87000

Eugène - Responsable du blog 14/02/2009 12:36

Le dit "Samy" (voir ci-dessous) s'est peu à peu démasqué pour ce qu'il est, un militant d'extrême-droite, qui se fait le relais des pires relents nauséabonds négationnistes, révisionnistes et autres. Son adresse IP nous est parfaitement connue: 93.xx.22.xx. et il n'a pas intérêt à réapparaître sur ce blog.

Nous avons donc dégagé tous ses commentaires, à l'exception de celui-ci pour mémoire.
Par ailleurs, les commentaires n'étant pour l'instant pas modérés a priori sur ce blog (ce que nous serons peut-être contraints de faire), et n'étant pas scotchés devant l'écran en permanence, il se peut que certains de ces commentaires subsistent quelque temps, le temps de les découvrir et de les supprimer.
Nous nous en excusons à l'avance auprès de nos lecteurs.

pj49 13/02/2009 05:14

Le mail du dénommé Samy nous rappelle au moins que nous ne sommes pas à l'abri de ce qui se passe dans d'autres pays de l'UE comme l'Angleterre où a éclaté une grève CONTRE l'embauche de travailleurs étrangers; le consensus national menace surtout avec les social-chauvins qui dirigent le syndicat.
Est-il besoin de rappeler que la confé. n'a pas daigné faire figurer la suppression de la taxe ANAEM (véritable taxe à la préférence nationale) à sa liste de revendications pour nos camarades immigrés.

Un camarade étudiant m'a signalé qu'étant de passage à St Denis, il aurait vu un piquet de grève sur le trottoir avec banderole et drapeau CGT; étant en bagnole, il n'a pas pu s'arrêter pour se rencarder.
Quelqu'un aurait-il plus d'infos?
Est-il possible pour les parisiens de faire un état des lieux encore en grève ou de nouveaux lieux occupés car aucune info ne filtre plus nulle part notamment sur les Interims autour de Magenta ou gare de Lyon?

D'autre part, je crois nécessaire de lever une ambiguïté en précisant la revendication:
"régularisation de tous les sans papiers". Celle-ci est trop générale et prête à des interprétations divergentes qui sert la confé et les structures réformistes:
- Pour quelle durée ? à minima d'un an et dans ce cas:
- A quel titre (salarié, étranger malade, vie privée et familiale)?
La carte de résident est de dix ans et ne comporte aucune catégorie spécifique; elle est une balise qui sert de lien à tous les sans papiers, ne dépend de la volonté d'un patron ou d'un préfet et ne dépend que du rapport de force; elle est une avancée vers la libre circulation et la libre installation qui ne dépend que du rapport de force et sort des cadres législatifs actuels.
Elle resitue le camarade immigré comme acteur social et non plus seulement économique: les CRA s'agitent et ce n'est pas seulement en région parisienne:
- Le CRA de Nantes est définitivement (?) fermé suite à un nouvel incendie.
- Le CRA de Perpignan a été en pleine révolte
- Une révolte vient d'être réprimée au Mesnil-Amelot (jusqu'à quand?)
- Plusieurs grèves de la faim ont éclaté au CRA de Rennes et les refus d'embarquer se multiplient.
La fermeture des camps d'internement pour étrangers apparaît comme la troisième revendication incontournable du mouvement sans papiers.
Nous ne devons pas tant mobiliser les sans papiers (ils nous montreraient plutôt l'exemple!) que d'assurer la jonction de leurs luttes et leur globalisation autour de ces trois axes mais aussi mobiliser les travailleurs français malgré et contre la direction syndicale CGT prête à entonner "la marseillaise" avec Besson et Hortefeux.
Les travailleurs immigrés ont commencé
Beaucoup de travailleurs immigrés ont commencé à ouvrir les yeux sur le rôle joué par la CGT dans leurs luttes et pas seulement dans les entreprises (occupation de l'église de Massy, par exemple ou de St Paul à Nanterre); mais certains ont encore des illusions sur la régularisation par le travail; il nous incombe de faire sauter les dernières illusions qui leur restent.
Non! le mouvement sans papiers n'est pas mort et son repli n'est que provisoire; il est dos au mur et ne peut que s'organiser et s'unifier.
Ainsi il pourra prendre toute sa place dans la tourmente révolutionnaire mondiale qui s'annonce. -pj49-

Eugène 13/02/2009 11:15


Nous sommes bien sur d'accord sur les revendications relevées par le camarade :
- régularisation par la carte de 10 ans, sans aucune condition
- fermeture des centres de rétention
auquel il faudrait rajouter : "égalité de tous les droits". Mais ce petit article n'avait pas pour but de ré-écrire une plateforme...
Concernant la taxe ANAEM, pj49 a raison de soulever le silence syndical à ce propos, d'autant plus qu'à ce propos, il semble que la règle ait
changé depuis début janvier (on y reviendra en détail). Désormais, l'employeur n'a à sa charge que 40% de cette taxe, le reste devant être payé...  par le demandeur !!! Et
on n'a pas entendu beaucoup de réaction à ce propos...


dédé 12/02/2009 00:04

A mon avis Samy n'habite pas à Nancy, et même sans me tromper je pense qu'avec des phrases comme "défend ton pays " ce Samy n'est qu'un de ces trolls fachos qui se font passer pour des ouvriers lambda mais qui n'en sont pas...

la vérification de l'adresse IP de ce monsieur donne quoi ?

Eugène 12/02/2009 07:07


Bien vu dédé ! Localisation de l'adresse IP dans le massif central, vers Clermont Ferrand !
J'ai dégagé son dernier commentaire qui faisait la pub pour l'extrême-droite et les négationnistes !


Samy 11/02/2009 14:34

Je rêve ou quoi ?

J'ai déjà constaté une contradiction sur cette article, auquel j'ai répondu :

http://ouvalacgt.over-blog.com/article-22891115-6.html#anchorComment

Et ici que vois que vous êtes pour l'immigration massive des sans papiers.

Déjà le français de base, à dû mal un trouver un boulot, donc, comment voulez vous que l'immigré sans sorte ici ?

Vous êtes en pleine contradiction.

Au fait, vous êtes pour les salariés français ou les capitalistes.

(c'est le monde à l'envers)