Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
14 mai 2006 7 14 /05 /mai /2006 16:43
Dimanche 14 Mai 2006
Ce bilan, nous n'y échapperons pas...

Nous l'avons déjà constaté, nous le répétons.
Après la tension et l'énergie dépensée pour le Congrès, le pneu semble se dégonfler... Peu ou pas de réaction (à peine 3 commentaires depuis le 28 avril sur ce blog), retour sur l'activité syndicale quotidienne : les salaires, la pénibilité, les licenciements - bien que le mot ait désormais disparu du vocabulaire officiel de la CGT (document d'orientation), ils restent bien d'actualité comme à Mérignac. Les militants de classe sont bien silencieux, sans propositions, sans perspectives.

Y a-t-il une surprise au résultat du Congrès ?
NON. Seuls les naïfs et les optimistes invétérés pouvaient imaginer un changement d'orientation de la CGT. Car, contrairement à ce que beaucoup affirment, il ne s'agit pas d'un tournant, mais d'une confirmation et d'un renforcement de l'orientation de collaboration de classe qui existait déjà dans notre Confédération.

L'heure n'est pas à "préserver la CGT, la CGT créée et perpétuée par nos anciens" comme l'affirme le bulletin "La CGT n'est-elle pas en danger". N'oublions jamais que c'est cette CGT de nos anciens qui a produit cette CGT d'aujourd'hui !! Ce n'est évidemment pas un hasard !
Pour nous, en tous les cas, il est évident que la logique des "contre-plans" industriels développée dans la CGT dès les années 80 est à l'origine de la Sécurité Sociale Professionnelle : de petite acceptation en grande acceptation des contradictions du capitalisme, on est conduit à toujours plus de renoncement, toujours plus d'intégration à la cogestion.

Camarades, nombreux sont les militants de classe aujourd'hui désorientés.
Beaucoup appellent à juste titre à la rencontre et à l'unité des militants oppositionnels, comme par exemple le Collectif Syndical de Classe animé par le PRCF (voir ici).
Ils ont raison, mais rencontre pour quoi, unité sur quoi ?

Nous n'échapperons pas au débat, nous n'échapperons pas au bilan.
On ne peut sauter les étapes d'un chemin qui peut paraître long.
Nous, militants de Voie Prolétarienne animateurs de ce blog, avons proposé un document général qui n'est pas encore une plateforme, mais pose les premiers grands axes de débat et d'unité nécessaire entre nous.
Nous n'imposons rien, et l'Histoire du syndicalisme de classe ne se fera que par ses participants, certainement pas par l'accumulation des déclarations des uns ou des autres.

Mais il faut discuter, il faut donner son avis, évaluer ce qu'est la CGT aujourd'hui, ses contradictions, où elle va et comment nous pouvons intervenir dans ce cadre. Nous l'avons dit : il y a un riche potentiel, bien plus large que les 25% de votes d'opposition au Congrès Confédéral. Il suffisait de voir hier à la télévision le camarade de la SOGERMA à Mérignac pour en être convaincu ! Que peuvent lui dire Thibault, Le Duigou et consorts, quand il affirme que "ça ne va plus, ce monde ne va plus, qu'il faut tout changer" ??

Camarades ne baissons pas les bras ! Refusons le repli localiste, la direction confédérale ne demande que cela ! Continuons le débat ! Participons à toutes les rencontres et discussions à venir pour avancer, ensemble.
A une toute petite échelle, il faut intervenir sur ce blog, laisser votre appréciation sur le Congrès et les voies et moyens d'avancer, porter un avis sur le Manifeste que nous proposons !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans L'heure du bilan
commenter cet article

commentaires