Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 16:34

Lundi 10 novembre 2008

Manifestation "Tous ensemble" au Havre le 8 novembre


A la suite du Mondial de l'Automobile, les manifestations de révolte des travailleurs de l'automobile se multiplient, avec un succès renforcé par le fait que les travailleurs sont souvent en ce moment au chômage technique pour cause de crise. Après la manifestation de Strasbourg le 28 octobre, 600 personnes emmenés par les travailleurs de General Motors atteints par le chômage partiel et menacés d'une nouvelle restructuration, ce sont les travailleurs de Renault Sandouville qui ont animé une nouvelle manifestation militante au Havre samedi dernier.

3.000 personnes manifesté samedi au Havre contre les réductions d'effectifs à l'usine Renault de Sandouville (Seine-Maritime), mais aussi chez les sous-traitants, à l'hôpital et dans l'Education nationale.
Aux cris de "tous ensemble, grève générale", "interdisons les licenciements" ou encore "ouvriers licenciés, fonctionnaires supprimés, y'en a marre", les manifestants ont marché de la maison des syndicats à l'Hôtel de Ville. La manifestation était ouverte par plusieurs centaines de salariés de Sandouville où 1.000 emplois sur 3.700 doivent être supprimés.
A la suite défilaient des salariés de la raffinerie Total, de la centrale EDF, de l'usine de meubles Interior's, des enseignants ainsi que des agents des douanes et de l'hôpital où plusieurs centaines de postes doivent disparaître. Au milieu du cortège figurait le porte-parole de la LCR Olivier Besancenot, qui avait déjà apporté son "soutien militant" aux salariés de Sandouville le 7 octobre dernier. "Il faut favoriser tous les regroupements pour aller très rapidement vers un grève nationale", a-t-il déclaré.

Nous joignons ci-dessous une vidéo trouvée sur Dailymotion qui montre la manifestation et ses mots d'ordre. Attention, vidéo du NPA, tiens, tiens, on en reparlera ! Il n'est pas ordinaire sur ce blog que nous passions des vidéos d'autres partis politiques, mais comme le NPA va un peu faire l'actualité dans les semaines et les mois à venir, il n'est pas inutile de savoir ce que ces militants disent sur une question qui concerne directement le syndicalisme de classe... Ce qui ne veut pas dire que nous partagions tout ce qui est dit ici dans ce document.

A Strasbourg comme au Havre, les mêmes mots d'ordre, "Tous ensemble", "Interdisons les licenciements", "partage des richesses"...
"Tous ensemble", c'est le mot d'ordre dans l'air du temps, la nécessité impérative pour les exploités face aux attaques du capitalisme mondialisé. Tous ensemble car isolés, divisés, la défaite est assurée. Tous ensemble au plan mondial, car le capital ne connaît pas les frontières.
Mais "Tous ensemble" avec qui, pour quoi, et contre qui... là c'est plus difficile tellement les avis peuvent être différents... On y revient dans un autre article
!



Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Syndicalisme de classe
commenter cet article

commentaires

Vincent 11/11/2008 14:22

Bonjour,
Nous sommes salariés de Ford à Blanquefort près de Bordeaux, je vous invite à visiter notre site internet www.CGT-Ford.com bien inscrit dans la lutte et vous pourrez y voir nos actions. Nous étions par exemple à Strasbourg le 28 octobre en témoigne notre banderole sur la photo de cette manif' dans votre article "Manifestation "Tous ensemble" au Havre le 8 novembre". Votre site est très intéressant et surtout rassurant, la CGT est l'organisation syndicale qui a la "BASE" la plus solide et heureusement parcequ'il semblerait qu'il ne faille compter que sur elle, un avis de plus en plus partagé...