Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 14:11

Mercredi 17 Septembre 2008

Les cycles du travail posté (pour comprendre)

 

[Mise à jour 28 mars 2013] Cet article est constamment très lu, sans doute à la fois la preuve que le travail posté se développe, et que les informations manquent. Suite à plusieurs sollicitations, nous rajoutons, en fin d'article, un exemple de calcul d'horaire équivalent pour un travailleur posté.

 

A la demande de plusieurs lecteurs du blog, nous détaillons ci-dessous ce qu'est le travail posté, essentiellement pour les feux continus. En effet, autour de la lutte des Goodyear, on discute beaucoup de 5 x 8, de 4 x 8 et beaucoup ne savent pas très bien ce qui se cache derrière ces termes techniques.
Donc, petit cours pour comprendre tous les enjeux des luttes actuelles, à Goodyear et ailleurs, contre la remise en cause des 5 x 8 !

1) Le travail posté fonctionne par équipes successives pour recouvrir l’ensemble des 24 heures de la journée. Le plus souvent il y a trois postes de 8 heures qui se succèdent :
• « Le matin » – de 6 heures à 14 heures
• « L’après-midi » - de 14 heures à 22 heures
• « La nuit » - de 22 heures à 6 heures
• Et il y a les équipiers « de repos », qui un jour donné ne travaillent pas.
Parfois les horaires sont différents, par exemple décalés plus tôt le matin (5h – 13h), pour finir plus tôt l’après-midi et donc permettre (pour le patron) d’exclure le temps de repas du temps de travail. Parfois aussi, les postes font 8h30 pour permettre un recouvrement entre postes et faciliter la transmission des consignes, c’est souvent le cas dans les industries de procédés. Cela donne évidemment un temps de travail plus long en conséquence.

2) Quelles sont les différences d’un poste à l’autre ?
• Quand on est « du matin », c’est un poste fatigant, car on se lève très tôt, et le corps n’est pas habitué à aller dormir à 20h ou 21h… Parfois, les équipiers font une courte sieste pour tenir le coup, au risque de pourrir leur après-midi, pourtant moment de vie sociale (familiale ou citoyenne).
• Quand on est « de l’après-midi » au contraire, il y a nettement moins de fatigue, on se lève quand on veut, et le travail ne finit pas trop tard dans la nuit. Par contre, inconvénient majeur, il n’y a aucune vie sociale. On se lève tard, on traîne, et hop c’est l’heure de casser la croûte et de partir au boulot, et quand on rentre, vers 22h30/23h… tout est fini. Beaucoup d’équipiers n’aiment pas ce poste pour cette raison, bien que la fatigue soit moindre.
• Quand  on est « de nuit », il y a la vie sociale de l’après-midi, mais comme le matin la fatigue est grande. On rentre chez soi vers 7h/7h30 et on dort (souvent mal) au plus tard jusque vers 13 heures.

3) Les « Trois Huit », 3 x 8
C’est un système d’équipes qui ne tourne pas pendant le week-end. Le poste change chaque semaine, une semaine du matin (du lundi au vendredi), une semaine de l’après-midi, une semaine de nuit et ça recommence. On note que dans ce cycle, la notion de week-end est variable : le week-end entre les semaines du matin et de l’après-midi (qui dure du vendredi 14h au lundi 14h) n’a rien à voir avec le week-end entre les semaines de nuit et du matin (qui dure du samedi 6h avant le sommeil, au lundi 6h). C’est un cycle considéré comme « dur », du fait des cinq postes successifs identiques qui accumulent la fatigue. Il est parfois associé à un régime spécial de week-end, comme les VSD, avec des postes de 10h successifs… Ainsi, à Goodyear, le cycle est de quatre jours en 3x8 (donc 32h/semaine), moins fatigant que les 5 jours habituels donc puisqu'il y a trois jours de repos, associé à 3 jours en VSD.

4) Les « Quatre Huit », 4 x 8
C’était l’ancien système, généralisé dans toutes les industries dites à « feu continu ». Le cycle tourne sur quatre équipes, selon le rythme suivant (le plus fréquent, mais il y a des variantes) : 2 jours du matin, 2 jours d’après-midi, 2 jours de nuit et pour finir 2 jours de repos avant de recommencer. Et ce cycle tourne toute l’année, week-end et jours fériés inclus. L’équivalent hebdomadaire de ce cycle est de 42 heures par semaine pour des postes de 8h, 44,6 heures pour des postes de 8h30. C’est un cycle très dur et éreintant, où l’on passe son temps à travailler et à dormir pour récupérer, sans parler du temps de transport, parfois important dans les régions (collectage en car depuis fort loin, voir la vidéo sur Peugeot Sochaux). C’est un cycle qui avait provoqué de nombreuses luttes depuis des années dans les industries concernées, pour la « cinquième équipe ».

5) Les « Cinq Huit », 5 x 8
C’est le système mis en place avec les 35 heures, une des rares avancées très positive. Le principe est le même que pour les 4 x 8, mais sur cinq équipes : 2 jours du matin, 2 jours de l’après-midi, 2 jours de nuit, mais 4 jours de repos. L’équivalent hebdomadaire de ce cycle est de 33,6 heures pour des postes de 8h, 35,7 heures pour des postes de 8h30. La différence tout à fait fondamentale tient sur le repos : même si la première journée est « morte » du fait du travail de nuit et de la fatigue accumulée, même si on recommence tôt le matin, il reste du temps pour vivre, la vie familiale et citoyenne. Par ailleurs, au niveau de la santé, il est établi que le régime des 5 x 8 est le meilleur pour le corps, le moins destructeur (toutes choses égales par ailleurs !!! comparé aux autres cycles), dans la mesure où le corps n’a pas le temps de s’habituer à un horaire donné, et a par ailleurs le temps suffisant pour se reposer lors de la pause.

6) Les enjeux politiques.
Il y a actuellement dans toutes les industries de procédé une vague de remise en cause des 5 x 8 pour revenir aux 4 x 8, sous prétexte de restructurations et de compétitivité. A la lecture de la description ci-dessus, on comprend mieux les conséquences : diminution de 20% du personnel (4 équipes successives, au lieu de 5), et aggravation considérable des conditions de vie et de travail des équipiers.
C’est évidemment la logique de la remise en cause des 35 heures (mais de manière moins directement visible, sauf pour les premiers concernés qui comprennent tout de suite !), et du « travailler plus sinon c’est la porte ». Aussi, quand les ouvriers de Goodyear refusent le retour aux 4 x 8, on comprend que c’est un enjeu essentiel du combat de classe d’aujourd’hui !
Cela dit, on se rappelle que notre revendication fondamentale sur ce blog est la limitation du travail de nuit, du travail posté au strict nécessaire social (santé, transports...), la suppression du travail à la chaîne, tous modes d'organisation du travail proprement inhumains, au sens propre du terme, dans la mesure où ils détruisent non seulement physiquement le corps, mais aussi l'intelligence et le cerveau.

 

 

[Mise à jour 28  mars 2013]

Exemple de calcul d'un horaire équivalent

Un lecteur nous pose la question suivante :

"J'ai un horaire posté suivant : 7 jours du matin, 1 jour de repos, 7 jours d'après-midi, 1 jour de repos, 7 jours de nuit, 5 jours de repos, sur des postes de 8h. En plus, j'ai 12 JRTT pas an. Ca me fait quoi comme horaire hebdomadaire pour le calcul des heures sups ?"

On notera d'abord que c'est un cycle très dur, qui doit être éreintant. Mais allons-y, après à chacun d'adapter le calcul selon sa situation.

 

1) Le cycle total est de 28 jours (7 + 1 + 7 + 1 + 7 + 5)

2) Il y a 7 jours par semaine, cela représente donc 28/7 = 4 semaines

3) Sur ces 28 jours, il y a 21 jours travaillés, soit 21 * 8 = 168h de travail

4) Donc l'horaire hebdomadaire équivalent est de 168h/4 semaines = 42h/semaine.

C'est le premier calcul, basique, qui donne l'horaire hebdomadaire équivalent effectué. En travail posté, c'est lourd, très lourd.

 

Ensuite, vient se rajouter l'affaire des JRTT, 12 par an.

5) Cela fait donc 12 * 8 = 96h de RTT par an.

6) Dans une année, il y a 365/7 = 52,14 semaines

7) On retire les cinq semaines de CP, reste 47,14 semaines travaillées.

8) Les JRTT représentent alors 96h/47,14 semaines = 2,04h/semaine.

 

L'horaire hebdomadaire de travail équivalent est donc au final de 42 - 2 = 40h/semaine. C'est la base horaire hebdomadaire utilisée pour les calculs salariaux.

Partager cet article

commentaires

T
Bonjour <br /> Je boss en 4/8 2 jrs matin 2 après-midi 2 nuit 2 repos<br /> Question si je finis ma 2 eme nuit mercredi matin <br /> Reprend vendredi matin ? Merci
Répondre
E
Ben oui, c'est ça le côté horrible des 4x8... C'est pour cela que l'enjeu de la cinquième équipe est central...
E
Bonjour à tous<br /> Nous avons un 6 cycle de 6 semaines pour 6 employés.<br /> Horaires postés 24/7/356<br /> Contrat : Salarié détaché dans payés EU.<br /> Frais Loyer + Charge quotion + Salaire de pays origine <br /> Cycle S : Soir ===> 14h30 à 22h30<br /> Cycle M : Matin ===> 6h30 à 14h30<br /> Cycle J : Jour ===> 09h00 à 17h00<br /> Cycle : Lundi et Mardi Nuit + 3 jours Repos + Jours Week End ==> 06h30 à 18h30<br /> Cycle : Nuit ===> 22h30 à 06h30 + JW<br /> Cycle N : Mercredi et Jeudi.<br /> NW : Nuit Week-end ===> 18h30 à 06h30<br /> JW : Jours Week End ==> 06h30 à 18h30<br /> N : Nuit ===> de 22h30 à 06h30<br /> <br /> Est ce que ces salariés détaché ont le droit pour le paiement des heures postées en Euros ou Pas ?<br /> Aussi pour les heurs Supplemntaires ?
Répondre
M
Bonjour à tous.<br /> Je suis en 5x8 sous le régime de la convention collective de la chimie.<br /> cycle: 7 jours travaillés - 2 à 3 jours rappelable - 2 à 3 jours repos (se transformants en rappelables supplémentaires en haute saison)<br /> congés payés = 20 jours<br /> jours à récupérer = 12 jours<br /> <br /> j aimerai savoir si tout cela est légal? peut-on cumuler ce genre d'horaire en feu continu avec un système de rappelable?<br /> <br /> Merci d'avance pour vos conseils.
Répondre
E
Mmmhh, question difficile. C'est la convention de la chimie, donc a priori assez encadrée - je dis cela par rapport aux petites boîtes de conventions pourries, qui encaissent grave.<br /> Là, l'horaire le plus favorable sur un poste de 8h, sans rappel (c'est-à-dire 7j travail, 6 j repos) mène à un horaire hebdomadaire de 30,15h/semaine, bien en dessous de l'horaire légal. D'où les rappels, d'autant qu'il y a 12 RTT. Je n'ai pas refait le calcul exact, mais on peut imaginer que les 3 rappels flexibles par semaine + les RTT mènent aux 33,6h officielles pour les 5*8.<br /> On a là un système qui mélange le travail posté et la flexibilité des horaires pour s'adapter à la production. J'aurais tendance à dire que dans la mesure où le Code du travail et la Convention Collective sont respectées, en particulier en matière d'heures supplémentaires, de délais de prévenance, de temps de coupure et de repos, la seule option est la réponse collective.
A
Bonjour à vous et merci d'avance pour ce blog car cela m'eclair parfaitement sur le système des équipes posté. Ma question et celle-ci: les équipes postés en 5/8 (5 équipes de 2 personnes, 2matin,2 après-midi 2nuits et 4 repos). Ce système a t-il des primes d'equipe différentes que un 3/8 classique ou pas ? Ou biien c'est celon la convention collective industriel ? Actuellement je suis en 3/8. Merci
Répondre
E
C'est conventionnel, voire même selon l'accord d'usine. Dans nombre d'endroits, il n'y a pas de prime d'équipe...
M
Bonjour,<br /> <br /> Je suis en poste 5*8 (2 matins , 2 après midi, 2 nuits , 4 jours de repos ).<br /> Je travail 198 postes de 8 heures .<br /> Donc 33h36 , mais lorsque je fais le calcul 33,36x52/12 ,je tombe sur 144,56 heures alors que sur ma fiche de paie il est indiqué pour le salaire de base 138,49 heures.<br /> Dans l'attente de votre réponse.<br /> Cordialement.
Répondre
E
Oui, là, franchement à distance, je ne vois pas. Vous avez des RTT en plus des congés (dans ce cas ça diminue le nombre d'heures annuel, et donc le total du salaire de base) ? Le mieux, c'est d'en discuter entre collègues et ensuite de solliciter les délégués, ou la maîtrise s'il n'y en a pas.
D
Bonjour je travail en 5X8 convention métallurgie pendant mes 4 repos mon employeur m'impose souvent de revenir travailler soit le 2ème jour soit le 3ème jours est ce légal ? Nous faisons des postes de 8h30 quand on prend une semaine de vacances ils nous impose de revenir une journée supplémentaires (il nous dit que les congés c'est 7h et comme on fait des postes à 8h30 on lui doit des heures) merci pour votre réponse.
Répondre
E
Et non, ce n'est pas si simple surtout dans le régime des 5x8, feux continus. Pour ce qui est du travail posté, il y a effectivement un calcul complexe à faire sur les heures travaillées dans l'année. Cela dépend du mode de calcul des heures sups, et donc des RTT cumulés. C'est à voir plus précisément.<br /> Pour ce qui est des "retours" pendant les repos, c'est "légal" au sens où ce n'est pas interdit, mais cela doit rentrer spécifiquement dans le calcul des heures sups... Si c'est les 2ème et 3ème jour, déjà il respecte le repos minimum de 11h, mais il faut voir tout le reste, le nombre d'heures maxi par semaine, comment c'est décompté...
P
Bonjour.<br /> Je viens de voir ce blog et votre interrogation. Un jour de congé n'est pas en heure. Mais comme sont nom l'indique en jour.<br /> Donc on ne peux décompter les CA en heure. Vous avez 25 CA par an à prendre en lieu et place d'un jour normalement travaillé.<br /> Fraternellement.
L
Bonjour Camarades, je suis chef de quart dans un centre d'incinération qui fonctionne en continu, je travail en 5x8 (2 matin,2 après-midi, 2 nuits et 4 jours de repos)<br /> Il y a des semaines ou j'effectue 48 h et d'autres 24 h<br /> Dans un commentaire précèdent, il est indiqué que suivant ces cycles, la durée moyenne hebdomadaire est de 33h36 ce qui n'ouvre pas droit a des heures supplémentaires<br /> <br /> Sur mon contrat de travail il est indiqué a l'article "Durée du travail" : La durée hebdomadaire du travail de Mr --------- est de 35 heures, en équipes successives selon un mode de travail continu (travail posté) établi suivant un planning prévisionnel fixant votre affectation en équipes et vos horaires de travail (5h00-13h00, 13h00-21h00, 21h00-5h00)<br /> <br /> Il n'y a eu un accord signé par la CFDT en 2010 ou il est indiqué pour le personnel posté:<br /> Les heures effectuées de façon exceptionnel a la demande de l'employeur par le personnel posté (feu continu) au delà du planning théorique de travail sont rémunérées en heures complémentaires ( au taux horaires normale calculé sur le salaire de base + prime ancienneté) et non en heures supplémentaires, des lors que l'horaire hebdomadaire moyen travailler sur l'année n'est pas supérieur a 35 heures<br /> <br /> Mes questions sont les suivantes:<br /> <br /> - Vu que sur mon contrat il est indiqué que la durée hebdomadaire de mon travail est de 35 heures et non 33h36 comme il est précisé précédemment, doit on prendre comme période de référence celle indiqué sur mon contrat ?<br /> <br /> - Si oui suis-je autorisé a faire des heures supplémentaires (art l3132-15 code du travail)?<br /> <br /> - Si je dois faire une journée de travail de façon exceptionnel a la demande de l'employeur, doit il appliquer la majoration pour les heures supplémentaires ou peut il nous payer en heures complémentaires comme il est précisé dans l'accord de 2010
Répondre
E
Compte tenu de tes horaires et de ton cycle, ce qui est sûr, c'est que la durée hebdomadaire équivalente est de 33h36. Le calcul est fait dans l'article, ça c'est clair.<br /> Ton contrat indique 35h, c'est assez étrange. Alors il se peut que ce soit un truc d'entreprise, avec "33h36 équivalente 35h", pour ne pas faire de décote sur le salaire de base. Cela dit, c'est le contrat qui fait foi comme période de référence.<br /> Oui, il est possible que ton patron te demande de faire des heures sups, ou complémentaires, pour motif exceptionnel (style remplacer un ouvrier absent).<br /> L'accord de 2010 indique : 1) tu peux faire des heures complémentaires (sans majoration donc) 2) le calcul est fait en moyenne sur la base de 35h par mois. Donc on ne va te payer tes heures en heures sups que si tu dépasses la moyenne de 35h. Donc, effectivement, les heures entre 33h36 et 35h peuvent être payées en heures complémentaires, c'est à dire sans majoration.<br /> <br /> Je ne défend pas cela, bien sûr, mais c'est l'interprétation juridique, qui en plus est confortée par d'autres accords qui vont dans le même sens. La réponse n'est donc pas juridique, mais dans la contestation de l'accord de 2010 signé par la CFDT...<br /> <br /> Cela dit, cela fait partie des questions délicates, comme tout ce qui touche au travail posté et à la 5ème équipe, dans la mesure où l'horaire effectif et réel est inférieur à la durée légale de travail. Éventuellement, tu peux prendre rendez-vous avec l'Inspection du Travail pour vérifier tout cela.
P
Bonjour<br /> Mon patron me demande de commencer mon travail a minuit dans la nuit de dimanche a lundi pour ne pas dire que je travail le dimanche a-t-il le droit?
Répondre
Y
Comment faire un calcul du système de travail 4x4 comment ressortir 4 semaines de récupération après 4 semaine de travail (calcul exact)
Répondre
E
désolé, ce n'est pas assez précis pour pouvoir répondre...
C
Bonjour ,<br /> Je suis sur un poste en décalés nous sommes 8 personnes, il faut que je crée une tournante pour les 8 personnes en feu continue 24/24 plus 365 jours sur 365 jours, et en plus il faut que nous soyons toujours à deux la nuit pour la sécurité. Je suis vraiment perdu<br /> Merci d’avance
Répondre
E
Désolé, sur ce blog, nous sommes CONTRE le travail posté et de nuit. Il ne nous est donc pas possible de proposer un quelconque cycle qui va dans ce sens, ce n'est pas le sens de notre article. Nous sommes là pour aider des victimes (les travailleurs postés) à comprendre leur situation et à résister, pas pour mettre en place un système que nous rejetons parce qu'inhumain, au sens strict du terme.<br /> Désolé.
M
Bonjour à tous.<br /> Je suis en 5x8 sous le régime de la convention collective de la chimie.<br /> cycle: 5j de travaillés 3j repos ;6j travaillés 2j repos ;6j travaillés 3 j repos ;6j travaillés 4j repos .=cycle de 35 JOURS <br /> congé payé =27jours <br /> jours posté = 3 jours <br /> jours offerts et payés = 5j ou 6j selon les équipes .<br /> j aimerai savoir si on travaille trop ou non ? et on si change de cycle vers 6j travaillés et 4 jours de repos , a ce que on va perdre des heurs?
Répondre
M
Rebonjour.. j m excuse j ai mal expliqué la chose ...<br /> Cycle 5x8:<br /> En fait on travaille 23 jours pour 7.5 h /jours et on a (27 j congés + 3 j postés +5 j offres.) . Donc on travaille :(23 jx10.4cycle)=239.2 j - 35j =204,2 x 7.5=1531.5 heurs .<br /> Cycle 6j travaillé ; 4j repos :<br /> (42j ×5.2 cycle)=218,4j -30j (conges légale )=188.4j x 7.5h =1413 heurs ou 188.4j x 8h = 1507,2 ( si le patron accepte de payé la pose .) Donc on es loin de comptes ? ..j aimerai avoir une correction se ce calcule pour la négociation de la mise en place de ce cycle .merci encor fois pour votre aide ..
E
Je pense qu'il y a petite magouille dans les formules, parce que ces 10 jours correspondent en fait aux heures sups que vous faites en moyenne chaque semaine et que vous récupérez de fait en jours supplémentaires...
M
Donc on a 25 jours de congees+ 2jours de congés pour fractionnement +3 jours postés + 5 jours offres par l entreprise .
E
Bonjour cher camarade, quelques éléments de réponse.<br /> Ton cycle actuel est de 23 jours travaillés (8h/jour) sur un cycle de 35 jours soit 7 semaines, ce qui donne un horaire hebdomadaire théorique de 36,8h par semaine, plus que l'horaire officiel de 35h.<br /> Vous devez donc être payés en heures sups, ou avoir des récupérations, donc les 3 jours postés et 5 ou 6 jours payés (mais pas "offerts" du tout !!!) en plus.<br /> Donc si je compte les 27 CP et 3+5 jours en plus, cela fait 35 jours CP+récup, soit 7 semaines. Donc vous travaillez 45 semaines, à 36,8 heures, donc 1656 heures annuelles.<br /> Si on compare 47 semaines (seulement CP, sans récup) à 35 heures, cela fait 1645 heures. Donc, en première analyse et vu de loin, vous travaillez 11h de trop sur l'année. A voir avec les collègues.<br /> <br /> Si vous passez en 6 jours travaillés pour 10 jours, ramené à une semaine (7 jours) cela fait l'équivalent de 33,6h par semaine, l'équivalent du travail posté 5x8 (2m - 2am - 2nuit - 4 repos). Donc a priori, perte des jours de congés supplémentaires. Toujours à voir avec les collègues.<br /> <br /> De plus, le cycle 6 sur 10 est nettement plus pénible pour l'organisme que le cycle traditionnel 5x8, car le corps a le temps de "s'habituer" à chaque fois aux horaires, donc des changements difficiles en début de période travaillée sur un nouvel horaire. Mais ce cycle est quand même moins fatigant que celui actuel.<br /> <br /> Cela dit, vous devez réfléchir quel est l'objectif de la direction dans cette affaire, et comprendre ce qu'elle cache... Car rien n'est jamais gratuit !!!
C
Bonjour, j'aimerais connaitre la formule pour calculer le taux de recouvrement en fonction un rythme de travail. A priori il y a une différence entre 3*8, 4*8 et 5*8. <br /> A l'heure actuelle nous avons les 3 rythmes mais un effectif insuffisant à notre sens. A ma connaissance le taux est de 1.33 en 5*8 mais notre DL ne veut pas mettre 7 postés seulement 6 pour les 5*8.<br /> Merci de votre réponse
Répondre
E
Pour le taux de recouvrement, aucune règle légale. Voir s'il y a quelque chose dans la convention collective dont tu dépends
E
Non, si la pause est payée, ça ne change rien, c'est considéré comme du temps de travail
M
Merci pour toutes ces informations mais j ai oiblier de mentionner que la journée est de 7.5 h travaillée et 8 h payé (la pause est payé )..merci . Donc ca change un peut le calcule.
E
D'accord, cette fois c'est mieux compris :-)<br /> En fait, il n'y a donc rien d'écrit dans les textes.<br /> Si vous passez du 4*8 au 5*8, a priori l'horaire hebdomadaire équivalent diminue. Mais il n'y a plus qu'un remplaçant (alors qu'il y en avait deux en 4*8). D'où la nécessité qu'il va y avoir de plus de flexibilité, polyvalence, retour imprévus de repos ou congés, pour assurer la production avec les 6 présents. En plus avec des cadences qui vont augmenter - ce doit être le but du changement de cycle ? Donc plus d'incertitude et d'adaptation. C'est la tendance actuelle du capitalisme : toujours plus vite, toujours plus de flexibilité.<br /> <br /> Et je ne pense pas qu'un mode de calcul quelconque puisse "démontrer" 7 plutôt que 6. Par exemple, ça dépend des maladies, forcément imprévisibles dans la fréquence comme dans la durée. A mon avis (mais je ne suis pas sur le terrain), il vaudrait mieux se caler sur les conditions minimales acceptables pour celles et ceux qui sont présents : durée max hebdomadaire, nombre de repos minima successifs, durée minimale de repos entre deux postes, délais de prévenance minimum pour les retours imprévus, maximum pour les cadences, etc. sur la base de VOS conditions de vie que VOUS, ouvrières et ouvriers jugez supportables (c'est à dire forcément plus favorables que le Code du Travail et la Convention Collective, a priori).<br /> <br /> Et ensuite, sur cette base, le patron se débrouille pour assurer les rotations, 6 ou 7 ou 8 etc c'est son affaire. A mon avis, l'ouvrier(e) n'a pas à rentrer dans l'organisation du travail, on se fait tout de suite piéger. Par exemple, sur le fond, on est CONTRE le travail de nuit (l'être humain est un animal diurne - c'est ce que je disais à mon patron et qui l'énervait prodigieusement...) et on va pas rentrer dans ce jeu. Par contre, dans le cadre de ce qu'on nous IMPOSE, il faut caler NOS limites. Je le prendrai comme ça, et en le faisant collectivement, pétition etc. <br /> <br /> Je ne sais pas si ces réflexions peuvent t'aider, c'est avant tout une affaire collective de terrain. Et dans tous les cas, je sais bien qu'on cherche des "garde fous" juridiques ou techniques pour se protéger, bien sûr, mais c'est avant tout l'action collective qui donne des résultats, certes toujours fragiles et remis en cause... Mais pas d'autre chemin !
C
Ce que j entends par raux de recouvrement c'est l'effectif reel pour pouvoir assurer tous les postes en tenant copte des congés maladies délégation.<br /> Dans mon entreprise nous avons 2 rythmes les 3*8 et 4*8 selon le secteur d'affectation. <br /> Pour tenir les 3*8 nous sommes 4 salariés. 6 pour les 4*8. Notre dl souhaite renégocier un 5*8 à la place des 4*8 mais avec un effectif de 6 salariés également. <br /> Pour nous il faut etre 7 afin de pouvoir respecter la vie personnelle de chaque salarié et éviter tout rps.<br /> Je cherche un mode d calcul pour leur prouver qu afin qu'un 5*8 se déroule sans accro il faut être 7 et non 6, bien évidemment sans argument concret et factuel cela ne sera pas accepter. <br /> Si vous avez une idée je suis preneuse.<br /> Merci
E
J'avoue ne pas trop comprendre la question. Qu'appelles-tu "taux de recouvrement" ? S'il s'agit du temps de transmission des consignes, c'est du temps de travail effectif, mais il n'y a rien de prévu dans la loi et cela dépend de l'accord (ou de la pratique) d'entreprise. Dans ce cas, cela augmente évidemment l'horaire hebdomadaire calculé.<br /> S'il s'agit de l'effectif réel pour tenir compte des congés, maladies, remplacements etc. il n'y a rien non plus de prévu dans la loi, et dans certaines entreprises cela aboutit à des horaires acrobatiques et affreux dès qu'il manque quelqu'un (par exemple avec des cycles insensés sur un nombre incalculable de semaines)...<br /> Sinon, il y a a priori une différence majeure entre 3*8 d'un côté et 4*8 et 5*8 de l'autre, c'est qu'en 3*8 (standard), on ne travaille pas les WE, alors que sur les deux autres régimes on est à feux continus..<br /> Si tu pouvais préciser la situation concrète ?
Y
c'est sur les quatre huit !!
Répondre
M
Bonjour, je travail en 5 x 8 soit 2 matins - 2 après-midis - 2 nuits et 4 jours de repos , ma question est: est ce que l'on est autorisé à pouvoir faire des heures supplémentaires le 2ème et 3ème jours de repos ? Avons nous suffisamment de repos dans la l'égalité ?
Répondre
E
Alors, ce qui est surveillé dans le Code du Travail, c'est l'horaire hebdomadaire. L'horaire équivalent du 5*8 ici décrit est de 33h36 et permet donc en principe des heures supplémentaires.<br /> Mais sur ce blog, nous sommes absolument en opposition avec la proposition d'heures travaillées durant les 4 jours de repos, d'autant que le premier jour n'est que la récupération physique du travail la nuit. La cinquième équipe était à peu près la seule avancée des lois Aubry sur les 35h, et voilà une nouvelle attaque, à côté des tentatives de retour aux 4*8. Les patrons se permettent décidément n'importe quoi...
D
bonjour je travaille en 5×8 soit 2 matin 2 apres midi 2 nuit et 4 repos certaine semaine je fait 48h mais aucune heures supplementaire de payer comment cela ceux fait il
Répondre
E
Le cycle ici décrit est le cycle "classique" 5x8. Effectivement certaines semaines il peut y avoir 6 jours de travail (donc 48h) mais d'autres semaines il peut n'y avoir que 3 jours (24h)... Dans le cas du travail posté, le calcul des heures supplémentaires se fait sur la moyenne hebdomadaire du cycle... Dans ce cas, l'horaire hebdomadaire "équivalent" est de 33,36h.
M
je veux un calcule pour la 4x8 svp
Répondre
E
? demande incompréhensible...
E
Bonjour,<br /> <br /> Je suis en 5x8 je travail 2 jour de 6h à 14h, 2 jour de 14h à 22h et 2 jour de 22h à 6h. <br /> Je voulais savoir si c'était normal que dans une semaine que je fais 6 jours d'affiler (soit je commence le lundi et je fini le samedi ou je commence le mardi et je fini le dimanche) je travail 48h donc je fais 13h sup mais elles sont pas payer car on travail en feu continu.<br /> <br /> Merci de votre réponse.<br /> Cordialement.
Répondre
E
Oui dans ce cas, c'est le cycle "classique" du 5x8, tu peux faire 48h une semaine (6 postes) mais tu peux aussi ne faire que 24h (3 postes). En fait le calcul des heures sups est ramené à la semaine. Toi, ton horaire "équivalent" est de 33h36 par semaine, donc pas d'heures sups
E
Bonjour,<br /> <br /> Je fais 2 jours du matin, 2 jours d'aprèm, 2 jours de nuit et ensuite j'ai 4 jour de repos.
E
Oui, ça peut être normal, car le calcul se fait sur le cycle ramené à la semaine, mais comme tu ne donnes pas le nombre de jours de repos, difficile de savoir sur le cycle complet...
D
Bonjour à tous.<br /> Je suis en 5x8 sous le régime de la convention collective de la chimie. Nos horaires sont 5 à 13, 13 à 21, et 21 à 5 h00.<br /> Nous accomplissons notre cycle sur 5 semaines soit 4 rotations ( 5j, 5j, 5j , 6j). Apparemment nous faisons 33h36. J'ai vu et ne retrouve plus le système de calcul du nombre d'heures que l'on doit faire à l'année. Il me semble qu'il faut prendre 365 j, - nos 52 jours( week-end), - 30 jours de congés, - 11 jours fériés (sachant que 6 nous sont payés, et les 5 autres données en congés). Mon souci est que je ne m'y retrouve pas dans la durée annuelle. Enfin ma question, et, est il normal, que l'on doive 2h83 (indice 100), par mois à l'employeur ? Je sais pas comment il le calcul. Je précise nous sommes bien sur 8h00 de travail et non 8h30. De plus nous faisons 10 mn de consignes déduite des heures annuelles dues. Merci de m'éclairer.
Répondre
E
Bon, alors, voilà "mon" calcul, mais l'expérience prouve que c'est archi compliqué, qu'en plus les patrons embrouillent tout. Le mieux serait de vous retrouver à plusieurs pour comparer vos avis.<br /> 1) horaire hebdomadaire : 21 jours travaillés sur 5 semaines, donc 21*8=168h sur 5 semaines, donc 33,6h/semaine ou 33h36'. Le compte est bon.<br /> 2) Sur l'année, c'est là que c'est complexe. La référence légale de calcul est 35h par semaine, 7h par jour. Voilà mon calcul suivant "ma manière à moi" ;-). Je considère 5 semaines de CP, soit 47,14 semaines de travail. Donc 47,14*35h = 1649,9h, dont on retire les 6 fériés (c'est souvent là les embrouilles, parce que le nombre change tous les ans, en fait). Donc 1649,9h - 6*7h = 1607,9h. C'est un "quota" annuel voisin de ce qu'on trouve partout.<br /> Vous faites 47,14 semaines de travail à 33,6h, donc 47,14*33,6 = 1583,9 h. Donc, dans la logique patronale, il "manque" 1607,9 - 1583,9 = 24h.<br /> Vous travaillez 47 semaines, donc 47*12/52 = 10,84 mois, ce qui fait 24/10,84=2,21h par mois qui "manquent".<br /> <br /> Bon. Je ne tombe pas tout à fait sur les 2,83 avancées par l'employeur, mais c'est un calcul de ce style, et il faut que vous exigiez le détail. Les embrouilles tournent souvent sur les jours fériés mobiles, et en particulier les samedis fériés. Aussi sur le calcul du nombre de semaines annuelles (52 ou 52,14), sur le calcul du nombre de mois etc.<br /> <br /> Moi, je vous invite : 1) à discuter à plusieurs pour revoir les calculs 2) exiger de la direction - et des délégués - le détail du mode de calcul. Vous avez le droit de comprendre votre feuille de paie, c'est le basique. Et on ne se laisse pas enfumer par "c'est trop compliqué, vous n'y comprendrez rien" etc. Et il faut aller jusqu'au bout pour valider par exemple les 2,83h de trop - moi je tombe sur 2,21 ce n'est pas une différence anodine. Les camarades autour du blog ont l'expérience de discussions homériques avec les employés de la paie pour se faire bien tout expliquer !!! 3) Une fois que les choses sont comprises, définir vos revendications. A savoir que dans de nombreuses entreprises le "manque" a été absorbé par la direction, comme compensation supplémentaire du travail posté : ça peut être une revendication, comme la prise en charge des fériés mobiles.<br /> Là, manifestement vous avez un patron de chien, qui mégote chaque centime, c'est du lourd...
D
Bonjour Eugéne . Pour décrire mon cycle , Le M correspondra a matin, A après-midi, et N nuit.<br /> A savoir que le 1 er cycle cité en dessous sera toujours dans l'année mercredi jeudi vendredi samedi dimanche, et ainsi de suite pour les trois autres.<br /> 1 er cycle MAANN suivi de trois jours de repos, 2 eme cycle MMAANN suivi de trois jours de repos, 3 eme cycle MMAAN suivi de 4 jours de repos, et dernier cycle MMANN suivi de 4 jours de repos. Le tout sur 5 semaines.<br /> Cordialement.
E
Alors, merci de ta question à la fois précise et technique. Je pense qu'il manque une info : parce que si ton cycle était 5j du matin, 5j AM, 5j de nuit et 6j de repos, ça donne un cycle sur 21 jours donc trois semaines (et non cinq). Et donc un horaire équivalent hebdomadaire de 40h/semaine. Je soupçonne donc que ce n'est pas cela. Peux-tu détailler le cycle sur les cinq semaines ?
P
Bonjour, <br /> J'aurais une question. Actuellement en rythme 5x8 notre entreprise veut nous passer sur un rythme atypique de en 4 équipes (C'est pas du 4 huit classique mais quelque chose qui est très compliqué). Mon problème n'est pas la complexité du roulement mais le fait que l'employeur pique des jours de congés pour organiser les cycles. En fait au final il y a 11 jours de congés imposés pour les besoins du cycle de travail. Est-ce légal? Je précise que ce n'est pas des périodes de congés mais il met en place des jours de congés imposés par ci par la au milieu des cycles de travail. Résultat il ne reste que 14 jours à poser librement sur l'année... Merci de votre réponse.
Répondre
E
Bonjour, alors nous n'avons pas assez d'éléments pour répondre. Il faut tous les détails : du cycle 5*8 avec horaires, calendrier et CP et de nouveau cycle 4*8 avec le détails de la séquence, des horaires des postes etc. Sur les CP, le code du travail prévoit qu'ils sont à la disposition de l'employeur, sauf deux semaines consécutives durant la période 01/06 - 30/09. Donc, oui, l'employeur peut imposer des CP, mais c'est la première fois que j'entends parler de l'intégration au cycle du travail posté de cette manière... Il faudrait voir l'inspecteur du travail...
G
Bonjour<br /> <br /> Mon employeur vient de modifier le décompte des CP pour les travailleurs postés (cycle en 5x8 soit 2 M, 2 A, 2 N puis 4 repos. un poste = 8h).<br /> Avant les cp etaient posés sur les jours rééllement travaillés, samedi et dimanche compris. Donc pour un cycle posé de 6 jours, 6 CP étaient retirés sans toucher aux 4 repos suivants.<br /> Maintenant, on ne peux plus poser de cp les samedi et dimanche mais les repos qui suivent le cycle de congès sont déduits également du solde de 25 CP (sauf pour les samedi dimanche et jour férié). Ex pour un cycle de 6 jours du lundi (1er poste) au samedi (dernier poste), 8 CP seront décomptés (5 du lundi au vendredi, et 3 du lundi au mercredi suivant)<br /> J'ai bien vu que certaines entreprises appliquent ce système sans pouvoir affirmer que ce soit tout à fait correct :<br /> Dans l'affaire ArcelorMittal de Geugnon (https://www.humanite.fr/08_05_2011-les-salari%C3%A9s-post%C3%A9s-ont-eux-aussi-droit-%C3%A0-25%C2%A0jours-de-cong%C3%A9s-pay%C3%A9s-471652) la justice a établie à propos des jours de repos qu' "il s’agit de repos compensateurs qui n’entrent absolument pas en ligne de compte dans le calcul des congés payés". <br /> Il me semble bien que cela pourrait s'appliquer egalement ici. <br /> <br /> <br /> Si toutefois c'est correct, les CP "perdus" pendant les repos génèreront indirectement plus d'heures de présences sur l'année (+ 16h dans l'ex précédent correspondant aux 2 cp de plus par rapport à l 'ancienne méthode). Celles ci seront visibles en comparant le compteur d'heures rééllement travaillées sur l'année au compteur théorique annuel. L'excédant étant à récupérer, les cp "perdus" sont au final transformés en heures à récupérer ... Oui mais NON !!! l'employeur nous affirme que le théorique annuel n'existe pas ... ou plus !!! <br /> <br /> 1. Pouvez vous m'éclairer sur le point précis des repos compensateurs du travailleur posté et me dire si on peut faire valoir la décision de justice dans l'affaire d'Arcellor pour invalider le décompte de CP pendant les repos?<br /> <br /> 2. L'employeur a t'il le droit de modifier la méthode de décompte de CP sans accord ou même discussion ?<br /> <br /> 3. L'employeur a t'il le droit de ne plus tenir compte du compteur annuel théorique ? sachant qu'il est clairement identifié dans l'accord 35 heures de l'entreprise et qu'il sert notament au calcul des heures excédentaires (enfin jusqu'à maintenant)<br /> <br /> D'avance merci
Répondre
E
Question technique et complexe, et franchement on n'a pas toutes les réponses.<br /> La première chose à savoir, c'est que (pour l'instant, cf lois Macron à voir pour le futur), ce sont les règles du code du Travail qui s'appliquent en dernière instance, et les CP sont calculés EN JOURS OUVRES ET PAS EN JOURS OUVRABLES. C'est à dire 5 semaines CP = 30 jours, samedis inclus. Et dans le calcul des CP, les samedis sont décomptés comme les autres. C'est la règle de base. Avec le fait que lorsque les congés sont pris de manière fractionnés, spéciaux, postés etc. il faut au final avoir quand même cinq samedis comptés dans l'année (on ne triche pas, lol !). Les dimanches ne sont jamais pris en compte. C'est le calcul de base, la référence finale en cas de contestation.<br /> Le calcul en jours ouvrés (donc samedis exclus, sur la base de 5 semaines = 25 jours) est parfois mis en place parce qu'il est plus simple, mais en aucun cas il ne peut être plus défavorable que le code du Travail. C'est à dire que s'il y a contestation (par exemple le fameux cas des "samedis fériés", bien connu), c'est le code du travail qui s'applique.<br /> Là où ça se complique, c'est dans le cas du travail posté continu, où le samedi et le dimanche sont des jours travaillés ordinaires. C'est toujours source de conflit dans le décompte, compte tenu de la place des repos (là, quatre d'affilée, dont un à la suite de la nuit dont il faut définir si elle est relative à la journée d'avant ou la journée d'après). Là deux choses : négociation et rapport de forces collectif, pas d'autre solution. On comprend bien que dans le calcul il va bien falloir intégrer des jours de repos, mais combien et comment, "that is the question". Je ne connais pas de règle claire sur la question. Il me semble que la règle devrait se calculer sur l'année et pas sur une période donnée, avec 25 "vrais" jours de congés en plus des repos qui sont la contrepartie des 35h (en fait là, le souci c'est que le cycle que vous avez est équivalent 33h36...).<br /> Franchement, il faut 1) voir l'Inspection du travail 2) vous regrouper et vous consulter pour savoir ce que vous voulez défendre... désolé de ne pouvoir être plus précis.<br /> <br /> Deuxième chose, sur la modification du mode de calcul des CP, tout dépend de la taille de l'entreprise, mais en général non, il n'a pas le droit de faire ce qu'il veut, sans au minimum information et consultation, même si c'est bidon.<br /> <br /> Sur l'affaire des "heures de récupération", j'avoue ne pas très bien comprendre, faute d'être sur place et de connaître le contexte précis. S'agit-il du différentiel 35h - 33h36 ? Là encore, un RV avec l'inspecteur du travail me paraît une bonne idée, c'est technique, et il pourra être d'une bonne aide, s'il n'est pas totalement ramolli...