Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 13:01
Vendredi 24 mars 2006

Et bien ça y est, nous avons atteint les 10 000 visites depuis l’ouverture du blog à la fin du mois de Novembre…

Beau succès qui vaut bien un petit article.


Un succès porté par les interrogations politiques

Nous le savions en lançant ce blog : le Congrès Confédéral allait susciter un large débat parmi les syndicalistes combatifs, avec de multiples interrogations importantes, et il fallait trouver un lieu pour nous retrouver, face au verrouillage et au discours à sens unique.

Depuis quatre mois, nous avons publié une soixantaine d’articles pour aider à la réflexion sur les débats internes, les documents proposés au Congrès. Après un démarrage un peu lent, vous participez de plus en plus activement à la discussion, avec plus de 120 commentaires, des messages à la boîte mail de plus en plus nombreux.

Le public de visiteurs change également. Au début, c’était plutôt des militants chevronnés, responsables dans divers syndicats et structures. Aujourd’hui, de plus en plus des militants de base interviennent et s’engagent dans le débat, à l’image de cette camarade rencontrée dans une manif, qui nous expliquait comment le blog, découvert par hasard, lui avait remonté le moral en lui montrant qu’elle n’était pas seule à penser ainsi et qu’on pouvait lutter ensemble ! C’est une excellente chose, signe que le syndicalisme de classe a un bel avenir devant lui, n’en déplaise à Le Duigou et consorts.

La lutte contre le CPE a également agité les consciences, face aux incertitudes syndicales, à la crainte de nouvelles trahisons à l’image de la lutte sur les retraites en 2003, ou de celle de la SNCM à l’automne dernier. D’ailleurs, ces derniers jours, nous constatons avec plaisir la venue sur le blog de nombreux étudiants attentifs à l’unité avec les travailleurs !


Qui sont les visiteurs du blog « Où va la CGT ? »

(C’est le résultat du sondage, que nous fermons aujourd’hui pour cause de fenêtres publicitaires un peu pénibles. Néanmoins, il nous a permis de bien voir qui vous étiez)

  • Des hommes, à 86%. Seulement 14% de femmes (hélas !)
  • Peu de jeunes (15% de moins de 30 ans), 50% entre 30 et 50 ans, 35% de plus de 50 ans
  • 44% travaillent dans le privé, 33% dans le public, 6,5% sont chômeurs et précaires, 17% inactifs (retraités, étudiants…)
  • 20% sont ouvrier(e)s, 31% employé(e)s, 30% technicien(ne)s, 19% cadres
  • 76% sont à la CGT, 10% sont syndiqués ailleurs, 14% ne sont pas syndiqué(e)s
  • Le blog a été connu pour 25% par relation, 28% par mail ou tract, 21% par un autre site Internet et 26% par un moteur de recherche
  • 30% des visiteurs viennent régulièrement sur le blog, 40% occasionnellement, 5% rarement et 25% par hasard…


Un blog, pour quoi faire ?

Nous l’avions dit à l’origine, il est utile de le répéter. Ce blog a pour but de mener le débat, y compris sur les questions qui fâchent entre nous. Nous pensons qu’il est prématuré de se lancer dans des collectifs d’opposition, des plateformes de classe ou autres structures permanentes. Cela ne nous empêchera pas de participer à toute initiative permettant à une opposition de classe de se manifester au Congrès Confédéral, sur des bases sans ambiguïtés.

Mais nous vivons une période de confusion, et y compris parmi nous, syndicalistes d’opposition, nous ne sommes pas d’accord sur tout, comme sur la défense du service public, la défense de l’intérêt national, la participation à la gestion des institutions paritaires, la lutte contre le corporatisme de métier, l’interpro. Inutile de nous voiler la face, discutons plutôt au fond pour surmonter les difficultés !

Il y a encore du chemin à faire d’autant plus que la formation de base à l’économie politique, à la théorie marxiste s’est considérablement affaiblie, entre les dérives réformistes et la disparition de générations d’anciens. C’est d’ailleurs en ce sens que nous annonçons que très prochainement, ce blog ouvrira une section théorique, de définitions et de documents de formation, pour permettre aux jeunes (et aux moins jeunes !) de se recaler les idées, en se débarrassant des interprétations floues ou erronées.

Car il nous faut le répéter et le répéter encore : si notre préoccupation est syndicale, si notre perspective et d’affirmer une opposition de classe dans la CGT pour le Congrès, le problème principal auquel nous sommes tous confrontés est un problème politique, pour comprendre le monde dans lequel nous vivons, tracer la voie à suivre pour mettre à bas l’exploitation capitaliste et faire le tri entre le vrai et le faux, les amis véritables et ceux qui se cachent pour nous entraîner dans la collaboration de classe.

Nous poursuivrons toutes ces discussions à l’occasion de la réunion publique que nous organisons

Samedi 22 avril
De 15h à 18h
69ter rue de la Chapelle (pas le boulevard, la rue !)
75018 PARIS (M° Porte de la Chapelle)
Réservez votre date, et n’oubliez pas que nous pouvons organiser un hébergement pour des camarades provinciaux !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Syndicalisme de classe
commenter cet article

commentaires

eldiablo 07/04/2007 22:01

vous êtes en lien sur mon blog

operaio 12/06/2006 15:39

Oui à cet échange et intérêt pour une jeunesse, une classe sociale dépossédée de l'information et de la prise de parole...
A voir ou à revoir:
http://www.dailymotion.com/relevance/search/greedo/video/154159