Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 17:34
Vendredi 1er Août 2008
Pour une campagne de soutien aux camarades de Goodyear

Avec la rentrée de Septembre, la lutte des camarades de Goodyear Amiens va prendre un tour nouveau.
La première phase de la lutte a été remportée avec le rejet massif de l’accord instaurant les 4x8 et toutes ses conséquences sur la vie des travailleurs et de leurs familles. Cette victoire a été acquise par la détermination massive des grévistes, appuyée sur leur colère et la mobilisation de toute une communauté de lutte.

Chacun sait pourtant bien que ce n’est qu’une étape : la direction a annoncé de ce fait le licenciement de 402 salariés et l’usine, et c’est désormais la lutte pour l’emploi qui passe au premier plan. Et c’est une autre paire de manches…
Dès septembre, la direction prétend engager les procédures pour les licenciements, et les camarades ne sont pas décidés à se laisser croquer. Et du fait de leur radicalité, de leur rejet massif des 4x8, ils sont dès à présent dans les conditions les plus favorables pour se battre sans concession sur l’emploi. C’est ce que nous répétons sans faiblir : le meilleur chemin pour défendre notre cause, c’est la nette séparation des camps. C’est défendre l’intérêt ouvrier, et rien d’autre, sans se soumettre à une quelconque bonne marche de l’entreprise, des intérêts de l’économie nationale ou on ne sait quel hypothétique contre-plan économique d’un capitalisme à visage humain.

Les camarades de Goodyear entament cette deuxième phase de combat dans les meilleures conditions, unis, soudés, déterminés, et une victoire (même provisoire) dans la besace : ils ont rejeté le plan de la direction. Maintenant le combat continue.
Il va falloir qu’il continue avec la même détermination, toujours en défendant l’intérêt ouvrier et rien d’autre, l’emploi pour tous, sans se soucier de la bonne marche du capitalisme. Ca ne va pas être facile : on voit déjà les réformistes de la direction Confédérale arriver avec leurs gros sabots et leurs propositions soi-disant raisonnables, réalistes, crédibles. Des perspectives qui ne peuvent mener qu’à l’impasse et à la défaite, quel que soit le discours.

Aussi, est-il nécessaire que tous les syndicalistes de classe s’engagent dès à présent, dès le retour des vacances, dans une campagne de soutien aux camarades de Goodyear.

  • Faites connaître la lutte des camarades, avec le site de la CGT de l’usine, celui de SUD Chimie, le forum des travailleurs de Goodyear.
  • Mobilisez les syndicats et les structures pour organiser un soutien large et solide, comme il a pu se développer autour de la lutte de camarades de PSA Aulnay l’an dernier.
  • Préparez l’organisation de campagnes de collectes, sûrement les camarades vont en avoir besoin.
  • Préparez des déplacements à Amiens, pour soutenir les camarades lors des actions et des grèves, sur les piquets s’ils ont lieu.
La lutte est en sommeil lors des vacances, et c’est bien normal, c’est le moment de reprendre des forces.
Mais nous devons  préparer la lutte à venir, nous décrétons l’état de préparation au soutien aux camarades de Goodyear !
Le blog « Où va la CGT ? » invite tous ses lecteurs, tous les syndicats qui visitent ce blog (et ils sont nombreux !) à se mobiliser autour de cette lutte à la rentrée. Cette lutte est la nôtre, ce combat est celui de tous les exploités !

L’intérêt ouvrier et rien d’autre !
Non aux licenciements, un emploi pour tous !
La guerre économique capitaliste, ce n’est pas la nôtre, ce n’est pas à nous d’en faire les frais !
Solidarité de classe avec les camarades de Goodyear Amiens !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Syndicalisme de classe
commenter cet article

commentaires

Jean 22/08/2008 17:14

Trois jours de mise à pied pour Mickael, le secrétaire du syndicat CGT, annoncés le jour du départ en vacances !
La rentrée va être chaude à Goodyear !
Plus d'infos : http://goodyear.exprimetoi.net

joe 06/08/2008 19:20

NON AUX LICENCIEMENTS !
NON AUX 4x8 !
RESISTER POUR EXISTER
SOLIDARITE DE CLASSE
AVEC LES TRAVAILLEURS EN LUTTE
DU SITE GOODYEAR DUNLOP D’AMIENS !
Grâce à leur mobilisation et à leur détermination, les travailleurs du site Goodyear Dunlop d’Amiens ont remporté le rejet massif de l’accord instaurant les 4x8. Suite à cette victoire, les patrons prétendent engager des procédures de licenciement dès la rentrée de septembre. Le combat continue. La lutte de la rentrée de septembre s’annoncera dure et déterminante surtout que des écueils seront à surmonter.
Le premier : Le syndicalisme d’accompagnement et de collaboration de classe.
Les travailleurs de Dunlop viennent d’en faire l’amère expérience. Elle existe jusque dans les rangs de la CGT après la signature d’un accord 4x8 par les délégués CGT aux côtés de CGC, FO et CFTC.
Dès le lendemain, ils ont récusé cet «accord » de la honte et ont manifesté leur désaccord et surtout leur refus en brûlant des pneus et en se rassemblant devant la boite pour élaborer la riposte. Cette première démonstration a eu pour effet de balayer l’équipe dirigeante CGT collabo qui fut remplacée par une nouvelle équipe CGT plus proche des travailleurs. Fort heureusement.
L’accord signé a été dénoncé auprès des tribunaux par les travailleurs et leurs syndicats CGT et SUD du site Goodyear Dunlop qui ont obtenu gain de cause. Mais ce n’est pas pour autant que l’écueil du syndicalisme d’accompagnement et de collaboration de classe avait disparu. Pour s’en sortir le patronat embarqua donc les syndicats dans des négociations de « contre plan » de développement industriel. Ce terrain là, c’est celui des patrons et des experts où les travailleurs n’ont aucune prise. Il les éloigne de la défense de leurs intérêts, de leurs emplois et leurs conditions de vie et de travail.
Mais les travailleurs de Goodyear Dunlop soudés, déterminés contre les 4x8 sont très vigilants. Ils savent que pour remettre en cause ces horaires d’un autre âge, gagner le maintien de tous les emplois, il va falloir qu’ils continuent dans la même unité et avec la même détermination, en défendant leurs intérêts de classe de travailleurs.
Le deuxième : S’en remettre aux tribunaux.
Les travailleurs et leurs syndicats en lutte ont eu recours aux tribunaux contre les actes de délinquance patronale (blocage lockout, accord 4x8 contre lequel la grande majorité des salariés du site s’étaient prononcés). Les tribunaux ont tranché en leur faveur, mais il faut bien avoir à l’esprit que c’est leur lutte soufflant le vent de la colère et de la révolte qui en a été le déterminant. Ce n’est
pas la force du légalisme qui a permis ce succès, mais celle de leur mobilisation. Les batailles juridiques, l’interpellation des pouvoirs publics font partie de l’arsenal des travailleurs en lutte et de leurs syndicats, mais attention danger aux illusions légalistes.
Les jugements des tribunaux et les déclarations de soutien des pouvoirs publics, aussi favorables soient-ils aux travailleurs, ne seront jamais des remparts, des protections. Les travailleurs doivent prendre conscience avant tout de leur propre force et alors tout est possible.
Le troisième : L’isolement.
Pour l’instant, l’absence de solidarité des travailleurs des autres boites de pneumatiques et de tous les exploités est un constat. Patronat, bon nombre de médias aux ordres, de dirigeants syndicaux et politiques font tout pour rendre leurs luttes inaudibles aux autres travailleurs. Les Goodyear Dunlop en savent quelque chose avec le chantage et les pressions que leur direction leur fait subir, en prétendant que c’est leur refus des 4x8 qui oblige à licencier plus de 400 personnes.
Les GOODEYAR DUNLOP savent bien que partout où les travailleurs ont consenti des sacrifices au prétexte de sauver des emplois chaque fois ce sont eux qui ont payé la note par des licenciements voire des fermetures de boîtes quelque temps après. Car pour ces charognards malgré un taux de productivité accrue leur taux de rentabilité financière leur est encore insuffisant.
L’heure n’est pas à l’attentisme, à l’hésitation, Rien ne serait plus néfaste.
La lutte des Goodyear Dunlop contre les 4x8 et pour le maintien de tous les emplois est la nôtre. Nous devons la soutenir ! Résolument, largement et sans aucune hésitation !
C’est pourquoi, nous militants du syndicalisme de classe et de masse, avons la volonté de populariser vos luttes, démontrer que votre combat est le nôtre, faire partager aux autres boîtes que c’est ensemble que nous vaincrons et que les 4x8 seront envoyées aux poubelles de l’Histoire et que tous les emplois seront sauvés. Aujourd’hui, c’est Amiens mais demain !!!!
Nous engageons à les populariser :
En faisant connaître les sites des travailleurs et leurs syndicats en lutte :
Forum des salariés goodyear dunlop : http://goodyear.exprimetoi.net
Syndicat CGT Goodyear : http://www.cgt-goodyear-nord.fr
Syndicat SUD Chimie Goodyear : http://www.sudgoodyear.org
En leur envoyant des messages de soutien : mailto:contact@cgt-goodyear-nord.fr
En faisant s’impliquer nos syndicats pour organiser le soutien financier (collectes) et physique en préparant des déplacements à Amiens pour soutenir leurs luttes prochaines
Lyon, lundi 4 août 2008
Des membres du CSCM, Collectif pour un Syndicalisme de Classe et de Masse