Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 17:48
Dimanche 6 Juillet 2008
Goodyear Amiens : de cette vie là, on n'en veut pas !

Depuis deux jours, c'est le feu aux poudres à l'usine Goodyear. Après le rejet massif d'un plan de restructurations imposant le passage aux 4x8, la CGC a néanmoins désigné de signer le document proposé par la direction. Les chefs et la  maîtrise qui se permettent de décider de la vie des ouvriers, de la destruction de la vie de famille, du travail posté, la nuit, le week-end. Pour qui se prennent-ils ?
Un ouvrier de l'usine, par ailleurs militant CGT décrivait de manière  forte la révolte des ouvriers à la radio ce dimanche midi :
A consulter également le forum des salariés de Goodyear/Dunlop.

C'est une vieille histoire ce projet de restructuration, source déjà de conflit, de grève, voire
de destitution d'un délégué syndical CGT de l'autre usine d'Amiens (Dunlop) concernée par la restructuration...
Aujourd'hui, la direction continue à avancer, appuyée par les chefs et la maîtrise de la CGC, et toujours le chantage à l'emploi, aux licenciements. Les ouvriers de Goodyear ne s'en laissent pas compter : 
mobilisation massive pour le CE du 1er Juillet, occcupation et débrayage depuis hier samedi, c'est le ras le bol qui explose !

Non cette vie de plus en plus dure, ce n'est pas une vie ! Une vie de plus en plus précaire, de plus en plus hachée en morceaux, avec des horaires de plus en plus dingues, des familles détruites, des enfants laissés à l'abandon, un travail toujours plus pénible, intense et destructeur, c'est le talon de fer du capital que nous ne supportons plus.
L'heure est à la révolte. Elle est juste et nous devons la soutenir et faire mentir Sarko qui affirme qu'on ne parle même plus des grèves ! Que tous les camarades, tous les syndicats adressent des messages de soutien à la CGT de Goodyear -
ici leur mail !
Mais la révolte ne suffit pas, il faut qu'elle se transforme en force collective et organisée contre le capital, contre l'exploitation, pour en finir avec cette société et cette vie de merde. Camarades révoltés, il est temps de réfléchir, il n'est plus temps de chercher à aménager quoi que ce soit dans ce monde de barbarie. Il est temps d'en finir avec les impasses réformistes des directions syndicales (voir le délégué CGT de Dunlop) ou les partis de la gauche gestionnaire.
Il est temps de construire notre monde, d'avancer sur notre chemin, de construire notre quartier général !

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Emploi
commenter cet article

commentaires

joe 16/07/2008 10:54

Une caisse de grève vient d’être créée par SUD Chimie Goodyear à Amiens, en lutte pour refuser une nouvelle régression sociale en 4x8 continu (-1 équipe pour faire le même boulot !!)

Tout geste de solidarité sera le bienvenu afin d’alimenter celle-ci. Je renverrais bien sur un reçu du montant envoyé par chèque à l’ordre de SUD Chimie Goodyear.

Les chèques sont à envoyer à SUD Chimie Goodyear 3 rue du Petit Bois 80260 VILLERS BOCAGE

Merci à tous de votre solidarité, soyez assurés de notre sympathie quelle que soit la somme envoyée.

joe 09/07/2008 19:55

Communiqué FSE en soutien à la lutte des ouvriers de Goodyear (Amiens)

Depuis plusieurs mois, la direction Goodyear Dunlop prévoit le passage en force du projet 4x8 parallèlement à de nombreux licenciements. Néanmoins, la combativité des ouvriers restent sans faille preuve en est le rassemblement massif pour le CE du 1er juillet et le début des occupations et des débrayages depuis samedi.
Dans les luttes pour l’emploi, les camps se dessinent et les masques tombent. En effet, la CFTC et la CGC ont décidé de signer le document de la direction et ont montré quels intérêts ils servaient : ceux du patronat ! Par ailleurs, le chantage à l’emploi est une arme pour le patronat et ses valets pour désarmer les travailleurs face aux différentes attaques.
Cependant, la lutte est nécessaire et la victoire est possible. De nombreux exemples sont là pour nous le montrer : Saint-Louis Sucre à Marseille en décembre 2007, Manoir Industrie à Bourges fin 2005…
Sarkozy s’enorgueillie que «désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s’en aperçoit» et bien les travailleurs de Goodyear le font mentir et montrent le chemin à suivre : celui de la lutte des classes ! Seuls la grève et les piquets de grève pourront faire aboutir les revendications légitimes des travailleurs mobilisés.
La Fédération Syndicale Etudiante réaffirme les intérêts communs qui lient les étudiants, travailleurs en formation, à la classe ouvrière. C’est pourquoi la FSE apporte toute sa solidarité aux travailleurs en lutte de l’usine Goodyear et exige la satisfaction sans condition de leurs revendications !

La solidarité est notre arme !
Seule la lutte paie !