Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
2 février 2006 4 02 /02 /février /2006 16:54

Ca matin, jeudi 2 février, des camarades de Voie Prolétarienne sont venus distribuer un flyer (presque celui qui est en ligne )pour faire connaître le blog "Où va la CGT ?", devant l'entrée du rassemblement national des jeunes cheminots CGT qui avait lieu à Montreuil.


Comme dans le bon vieux temps, ils se sont fait dégager par le service d'ordre, qui a empêché la diffusion. Nos camarades n'ont bien sûr pas insisté pour ne pas créer d'incident.


On croyait cette époque révolue. On pensait que le débat avait lieu librement dans la CGT, même s'il n'aboutissait pas à grand'chose ("Cause toujours !"). On pensait qu'un tract qui n'avait rien de provocateur pouvait intéresser ces jeunes. Il faut croire qu'il n'en est rien et que "Où va la CGT ?" commence sérieusement à déranger, que nous sommes (avec d'autres) de sérieux empêcheurs de tourner en rond.
Mais imaginent-ils qu'ils peuvent nous faire taire ? Aujourd'hui, ce blog dépasse désormais les 100 visiteurs uniques par jour, et tout laisse à croire que cela n'ira qu'en augmentant. Que tous nos visiteuses (encore trop peu nombreuses) et visiteurs fassent vivre ce blog, le fassent connaître, nous transmettent des informations, laissent des commentaires !

Partager cet article

commentaires

S
J'ai fait partie des diffuseurs du flyer, refoulés par le service d'ordre de cette réunion. Le flyer posait quatre questions :<br /> "Pourquoi le mot "licenciement" est-il absent du rapport d'orientation pour le congrès ?<br /> Pourquoi les journées d'action sont-elles sans lendemain ?<br /> Pourquoi le poids des cadres est-il de plus en plus grand dans notre confédération ?<br /> Pourquoi le rapport d'activité est-il muet sur le vote du CCN du 2 février qui avait opté pour le Non au référendum, en contradiction avec la direction confédérale ?"<br /> Nous avons diffusé en tout et pour tout quatre tracts dont deux au service d'ordre. Nous n'avons pas été refoulés « par les jeunes CGT cheminots » contrairement à ce que Erwann suppose mais bien par le SO très nombreux de la réunion. Des militants pas spécialement jeunes.<br /> Didier Le Reste est opposé à Thibault et Le Duigou. Il a contribué à le faire chuter sur la question de la constitution européenne à ce CCN du 2 février 2005. Mais il a aussi à plusieurs reprises, combattu les mouvements de grève appelés par SUD Raïl ou d'autres organisations syndicales. Cela a été le cas pour les 35 heures, signés par sa fédé et qui échangeait ces 35 heures contre une flexibilité plus grande des roulants avec une augmentation d'effectif de 2% (contre une réduction d'heures de 10% d'heures. Faites le compte de combien ça fait d'augmebntation de productivité). Dans certainsde ces mouvements de grève, des secteurs de sa fédé ont parfois été impliqués en conflit avec la position de la fédé. <br /> Il a surtout, au lendemain de la manifestation massive du 13 mai 2003, tout fait pour que les cheminots ne rentrent pas en bagarre et rejoignent le combat des salariés de l'éducation nationale, en grève depuis plusieurs semaines.<br /> A la source, il y a le compromis suite à la grève de 95, compromis où la direction SNCF élargissait un maximum le nombre de mandats syndicats, le nombre d'heures de délégués et s'engageait à ne pas réduire la représentation syndicale au fil des réductions d'effectifs. <br /> Alors sa guéguerre avec le bureau confédéral est une guéguerre d'appareil et il n'est pas intéressé à ce que de vraies questions soient posées qui l'interpelleraient tout autant.<br /> <br />
Répondre
L
Effectivement, il faudrait parler de la désignation des futurs délégués au congrès. Aujourd'hui, il y a du "tri" et de plus, on ne sait toujours pas les noms de ceux qui vont représenté les syndiqués.<br /> On est arrive petit à petit au 24 avril. Posons tout la question qui risque de mettre le feu au poudre:<br /> Qui est désigné pour aller au congrès, comment et par qui a t-il été choisi?<br />  
Répondre
T
Perso j'ai assisté à ce rassemblement. Je sais qu'un "costard cravatte" c'est fait refouler mais pour votre histoire j'en ai pas entendu parler. ça a du se faire en coulisse...Autrement j'ai été agréablement surpris par la liberté de parole qui nous a été donné. Depuis que je consulte votre blog, je me pose des questions sur la démocratie notammant dans la Fédé des Cheminots (dont je fais partis).On ne s'est pas gener pour critiquer Didier Lereste par rapport à l'action des Cheminots du 22/11. Et finalement je trouve qu'il s'en est bien tirer dans ces réponses. Personne n'a été censuré, et j'avoue que ça m'a plutot rassuré.En ce qui concerne votre vision des choses (je ne vais pas non plus me gener pour vous critiquer), il me semble que votre idéale serais d'avoir une CGT uniquement avec vos idées politiques. Mais je ne pense pas que se soit compatible avec une organisation démocratique. Je pense aussi qu'il faut  accepter toutes les opinions et se plier à la majorité. Faut pas exagérer, on est pas une CFDT bis non plus! (en tous cas certainement pas à la SNCF)
Répondre
O
La description que tu fais correspond d'une certaine manière à la CGT(on peut discuter comme on veut, tant que cela ne remet pas en cause l'orientation générale). Cela ne fait pas oublier que nos camarades sont été chassés de l'entrée (ils étaient dans la rue, pas à l'intérieur !), évidemment du fait du contenu. C'est à dire déjà que le caractère démocratique du débat interne est sujet à caution.Quant à nous, bien sûr que nous souhaiçtons que nos idées politiques triomphent dans la CGT ! Sans aucune illusion pour aujourd'hui ;-) , mais sur le fond, tous ceux qui défendent un idéal sont dans cet état d'esprit, non ? Mais pas du tout comme tu le dis uniquement nos idées. Nous partageons ce que tu dis, "il faut accepter toutes les opinions et se plier à la majorité". Encore faut-il que le débat de fond puisse réellement avoir lieu pour que chacun(e) puisse de prononcer en toute conscience. Et là, franchement, on en est très, très loin.Regardes, qui sait comment les délégués sont désignés pour le Congrès ? Pourquoi une simple information sur un blog critique est-elle censurée ?<br /> "Où va la CGT ?"
E
bien triste cette attitude des "jeunes cgt cheminots" vis-à-vis des camarades de Voie Prolétarienne, mais triste aussi de penser que "le débat a lieu librement dans la Cgt!<br /> ces méthodes violentes contre les militants révolutionnaires ont toujours été utilisées par la Cgt, dans les syndicats comme dans les meetings, combien de militants ainsi mis au placard, voir exclu du syndicat pour "déviationnisme gauchiste".<br /> Il n'y a aucune illusion à entretenir sur la "démocratie" à la Cgt, et çà de plus en plus de travailleurs s'en rendent compte.<br /> Chez les cheminots, la Cgt va se prendre une grosse claque aux prochaines élections et çà sera amplement mérité.<br /> Erwan<br />  
Répondre