Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 12:44

Mercredi 27 février 2008

CGT et sans-papiers, nouvelle réaction

La démission de plusieurs camarades du collectif confédéral immigration continue de provoquer des remous. Après les réactions de la CGT de l’OPAC et de la CGT des Bouches du Rhône, nous publions ci-dessous la prise de position des syndicats CGT du Collectif Immigration des fonctions publiques, en forme de lettre au Bureau Confédéral, diffusée sur le réseau RESF.
C’est une prise de position positive, mais plus que prudente. Aucune allusion à la démission des camarades, référence sans nuance au 48ème Congrès, appui sans réserve du 4 pages pourtant assez en retrait nous l’avons dit. C’est un peu à la mesure (et à la limite) de la nature du débat à l’intérieur de la CGT : on discute sur des nuances et des ambiguïtés, on évite la critique ouverte et les sujets qui fâchent, on tente de jouer subtil en croyant pouvoir infléchir une position qui pourtant ne tombe pas du ciel et reflète l’évolution de la direction confédérale.
Ne crachons pourtant pas dans la soupe. Des camarades se battent dans la CGT contre la dérive réformiste de notre syndicat et affirment haut et fort la nécessité de la régularisation sans condition de tous les sans-papiers. Cela doit être dit, rendu public, et devenir un point d’appui dans la reconstruction d’une véritable unité de classe, travailleurs français et immigrés réunis, avec ou sans papiers, actifs ou chômeurs.

 

Voici donc ce document, également disponible sous forme imprimable ci-contre.undefined


Au Bureau Confédéral

La CGT, dans de multiples prises de position, participations aux actions et initiatives de soutien, a maintes fois affirmé sa revendication de régularisation de tous les sans-papiers, en totale indépendance, voire en opposition avec les politiques menées par les gouvernements successifs.

Le Collectif Immigration Fonctions Publiques soutient sans réserve cette position, confirmée par la résolution du 48e Congrès confédéral, qui a également « rejeté toute logique de quotas ».

Dans ce cadre, le Collectif Immigration Fonctions Publiques regrette les ambiguïtés ressortant de l’interview publiée dans « Ensemble » de décembre 2007, qui pourraient faire croire que la CGT limite désormais le champ de la régularisation aux seuls travailleurs sans-papiers, et que l’article 40 de la loi dite « Hortefeux » offre des opportunités à l’action au sein des entreprises.

Le Collectif Immigration Fonctions Publiques demande que dans le prochain numéro d’« Ensemble », en s’appuyant sur les luttes dans les entreprises (Paristore, Grande Armée…) ainsi que sur les multiples actions et initiatives (type RESF, UCIJ, etc.), un article exprime clairement que l’objectif de la CGT reste la régularisation de tous les sans-papiers, et conforte la lutte contre les quotas, contre les listes de métiers, bref contre « l’immigration choisie ».

Le Collectif Immigration Fonctions Publiques salue l’existence du 4 pages « Sans-papiers et Travailleurs » réalisé par le groupe de travail de l’UCIJ, avec la participation active de la CGT, et invite toutes les organisations qui le composent à le diffuser massivement et à prendre contact avec l’interprofessionnel pour qu’il soit largement utilisé.

Multiplier les brèches dans le dispositif des lois Sarkozy/Hortefeux, tel est à notre sens l’objectif que doit s’assigner la CGT pour œuvrer à la régularisation de tous les sans-papiers.

Paris, le 22/02/2008

CGT - Administration Centrale des Affaires Sociales (Travail et Santé-Solidarités)
CGT - Agence nationale pour la Cohésion sociale et l’égalité des chances
CGT - Affaires Sanitaires et Sociales
CGT - Agence Nationale de l’Accueil des Etrangers et des Migrations
CGT - Agence Nationale Pour l’Emploi
CGT - Fédération de l’éducation, de la recherche et de la culture
CGT - Ministère des Affaires Étrangères
CGT - Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides
CGT - Sous direction des naturalisations (ministère de l’immigration et de l’identité nationale)
CGT - Services extérieurs du travail et de l’emploi

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Sans-papiers
commenter cet article

commentaires