Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 19:13
Mardi 16 octobre 2007
Journée d'action du 18 octobre : le privé est aussi concerné !

Tout le monde annonce un "jeudi noir", dans les transports, dans l'éducation, et dans toute la fonction publique, pour la défense des régimes spéciaux et plus largement pour riposter à l'attaque sur les retraites.
Partie de la défense des acquis de quelques uns, l'idée fait son chemin qu'il ne s'agit là que d'un premier coup, pour s'attaquer plus frontalement à l'ensemble des retraites, qu'il s'agisse des conditions de son obtention, ou du niveau des pensions.
Dans nos entreprises, le débat est vif face à l'intoxication médiatique, pour remettre en cause la prétendue "égalité de traitement" mise en avant par Sarkozy et son gouvernement. Certains ne veulent rien entendre, d'autres son sensibles à la discussion.
Nous livrons ici deux documents intéressants comme support à ce débat :

Le premier vient de la Fédération du Commerce, et est popularisé par la Confédération. Il n'est pas si mauvais, et mérite d'être diffusé.
Le deuxième est un tract de la CGT de PSA Mulhouse, qui développe les mêmes thèmes autour de l'automobile.

Nous devons débattre largement autour de nous, avancer notre revendication :

Retraite à 55 ans, 50 ans pour les travaux pénibles, pleine et entière, sans aucune condition de nombre de trimestres.

Voilà la revendication qui peut faire l'unité des fixes et des chômeurs, du public et du privé, des anciens et des étudiants-salariés ! En attendant que le monde futur pour lequel nous luttons rende complètement dépassée cette division entre vie active et retraite, travail contraint de l'exploitation et activité libre enrichissante ! Quant au coût de ces mesures, commençons donc par demander des comptes à Largardère ou à l'UIMM...

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Retraites
commenter cet article

commentaires

Syndicaliste AGET 16/10/2007 22:47

voici l'appel de la 1ere AG de Toulouse le Mirail (environ 500 personnes) qui a voté à la quasi unanimité le retrait de la loi, la participation au 18 et à la mise en place d'une coordination nationale étudiante
______________________
APPEL DE L'UNIVERSITÉ TOULOUSE LE MIRAIL


Nous, étudiant-e-s de l'université Toulouse le Mirail, réuni-e-s en
Assemblée Générale le 16 Octobre 2007 avons voté la revendication du
retrait de la loi Pécresse.
En effet cette loi présente de graves dangers, tant au niveau des
conditions d'études des étudiant-e-s, des conditions de travail des
personnels, que des missions et du fonctionnement de l'Université.

Nous appelons à une première coordination nationale à Toulouse, le
week-end du 20-21 octobre.

L'objectif de cette première coordination serait d'appuyer le
développement des mobilisations sur les universités, et de poser les
bases d'une future coordination démocratique du mouvement.

Nous proposons comme modalité : l'envoi de deux délégués par
Assemblée Générale d'Université.


Nous proposons comme ordre du jour :

Samedi : état du début des mobilisations
débat sur la loi d'autonomie et les problèmes des
universités

Dimanche : appel à la mobilisation
débat sur la mise en place d'un cadre démocratique du
mouvement.