Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 07:09
Samedi 6 octobre 2007
Sarkozysme à la CGT Air-France ?

Nous avons reçu en commentaire ce document, un peu surprenant... Mais à la réflexion, l'est-il tellement ? Cela dit, c'est un témoignage indirect, il serait bon qu'il soit confirmé ou infirmé par un autre lecteur ayant participé à ce congrès, à tous points "extraordinaire" !!!


Bonjour à tous,

CGTAF.jpg Vous serait-il possible de faire une brève sur ce qui s'est passé lors du dernier congrès de la CGT Air-France ?
Le Secrétaire Général, militant par ailleurs du PS, a avec la complicité (l'incitation) de la fédération des transports CGT, propremment écarté tous les responsables "gauchistes", n'hésitant pas à déclarer d'après les militants présents que la France prenait, avec les résultats des élections aux dernières présidentielles, un virage à droite et que la CGT-AF se devait de les "accompagner" (les salariés)....

La fédération aurait ajoutée que ceux qui n'étaient pas contents n'allaient qu'à aller chez "SUD" (mais si, mais si...).
C'est tellement dramatique que nous avions de la peine à le croire.
Il est impossible que la Confédération n'ai pas connaissance de cette situation.
Pourquoi ?
Qu'est en train de devenir notre Syndicat ?
Résistance !

Partager cet article

Publié par Correspondant - dans Les structures
commenter cet article

commentaires

marre des gauches pattes 16/10/2007 22:40

ou va la CGT, c'est pas avec ces deux trois olibrius et ce site que l'on relevera le niveau de la CGT, car publier n'importe quoi pour faire mousser c'est pas vraiment sérieux. C'est pas le BN qui répond mais la CEN et ce n'est pas le secrétaire qui a voté mais le congrès.Tous des corrompus et des sarkozistes à la CGT Air France sauf quelques paranoïaque qui voit le complot partout et pas la condamnation de leur attitude par les syndiqués; Des personnes dans la manipulation et dans la victimisation n'ont jamais fait avancer la cause des salariés.
L'attitude de ces personnes a toujours la direction la direction d'Air France, trop contente de pouvoir les marginaliser sans priblème.
Ces mêmes personnes dans les délégations n'ont jamais d'être au premier rang des travailleurs mais toujours derrière à exiter, ceci afin d'éviter d'être confronter à la direction, quel courage révolutionnaire.

Cégétiste ! 12/10/2007 23:09

Trop drôle...un secrétaire général élu avec 44 voix pour et 15 contre...ça fait chouiner certains , qui n'hésitent pas à traiter en congrès Bernard Thibault de vendu à Sarko , alors leur mythe du complot permanent , du coup monté rien que contre eux , de la frousse qu'ils inspireraient tellement ils impressionnent ...un ramassis de frustrés nombrilistes , oui , qui font feu de tout bois pour tenter de se donner de l'importance 5 minutes...beaux parleurs , ferrailleurs , kings of la grève , et JAMAIS FOUTUS d'être là sur un dossier qui touche TOUS les salariés.
Par contre , APRES, les emperadors du yakafokon , les pourceaux qui n'élèvent le débat qu'à coups de bassesses et de rumeurs immondes sur les "traitres" , les "corrompus" , "compromis", débarquent sans foi ni loi et viennent faire chier le reste de la planète.
Ce serait minable mais compréhensible de la part d'un autre syndicat.
Pas de la part de ces gens là.

adherent cgt air france 11/10/2007 19:17

En premier lieu, l'auteur du premier message a été identifié. Il s'agit d'un gauchiste d'opérette spécialisé dans les procés foireux contre, par ordre de préférence, les communistes, les pilotes et les cadres.
Il ponctue systématiquement ses âneries par l'expression "mais si, mais si!". Partant de là, l'andouille de vire à gauche est facilement identifiable.
Sur les questions :

- Les syndicalistes les plus combatifs et radicaux ont été éliminés de la direction du syndicat;

Faux : Toutes les représentations de la radicalité sont présentes dans la direction syndicale en nombre bien supèrieur au regard de l'avant congrès.

- Le secrétaire s'est appuyé pour justification sur la victoire de Sarkozy et la nécessité "d'accompagner le virage à droite" de la société.

Faux et ridicule, ne mérite aucun commentaire sinon à renvoyer à mon introdution explicative sur le Trotsky de sous préfecture.

syndiqué 10/10/2007 21:03

la question est aussi pourquoi vous préoccupez vous d'un seul point de vue sur l'organisation CGT d'air france? les dirigeants du syndicat n'ont exclut personne,il n'y a eu aucun ratturage et toutes les tendances sont représentées au sein de la CEN, organe dirigeant,du syndicat Air France avec le meme droit d'expression n'en déplaise à une minorité qui malgrès beaucoup de manipulation et d'exclusion de militants dans ses rangs, n'a pas obtenu loin s'en faut la majorité.
concernant le sarkosysme dont vous parlez, il vous suffirait de lire le document d'orientation et meme pourquoi pas de le publier, pour constater qu'on est loin d'un virage à droite, alors plutot que d'alimenter la polemique et les ragots,et etre un tant soit peu crédible encore faudrait il accepter qu'une organisation comme la CGT rèunisse des points de vue divergeants qui s'ils sont utilisés pour le débat avant la prise de décision, garantissent la démocratie.
un militant CGT Air france

SYNDICAT CGT AIR FRANCE 10/10/2007 12:37

La Commission Exécutive Nationale du Syndicat CGT Air France, réunie Mardi 9 Octobre 2007, a été informée d’un article anonyme publié dans votre blog concernant le 5ème congrès de notre syndicat.

Nous condamnons sans aucune réserve les accusations portées contre notre Secrétaire Général ainsi que les attaques infondées portées contre notre Fédération des Transports.

L’assimilation de notre syndicat au sarkozysme est indigne et discrédite totalement l’auteur et le diffuseur de cet article totalement mensonger.

Nous condamnons toute tentative d’origine politique de déstabiliser notre organisation.


Adopté, le 9 octobre 2007

Eugène 10/10/2007 13:03

Nous sommes quelque peu surpris que le BN du syndicat se préoccupe de notre modeste blog... Qu'on puisse nous attribuer un potentiel de déstabilisation est certes flatteur pour nous, mais quelque peu surestimé !Y aurait-il un problème quelque part ?Nous notons la réponse portée par le BN, que bien entendu nous laissons en ligne afin que chacun puisse en juger.Mais les mots utilisés ne sont pas indifférents : le BN "condamne", "c'est indigne", "discrédite". Mais le BN ne dément pas les deux infos publiées dans le commentaire reçu :- Les syndicalistes les plus combatifs et radicaux ont été éliminés de la direction du syndicat;- Le secrétaire s'est appuyé pour justification sur la victoire de Sarkozy et la nécessité "d'accompagner le virage à droite" de la société.C'est cela le débat de fond. Et au delà de la belle indignation du discours, on n'a pas de démenti ? Alors, vrai ou faux ? S'il s'avère que c'est faux, nous nous engageons à faire un article en tant que tel sur le sujet, avec tous les éléments qu'on jugera utile de nous transmettre.