Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
20 novembre 2005 7 20 /11 /novembre /2005 13:32

Vous pouvez laisser sur cet article vos infos et vos réactions sous forme de commentaire, toutes concernant bien sûr la préparation du 48ème congrès de la CGT.

Nous nous réservons la possibilité de supprimer les commentaires injurieux, hors sujet ou trop décalés. Cela ne veut pas pour autant dire que nous voulons "normaliser" ce blog. La critique est vitale et indispensable en ces périodes de confusion. Nous n'avons pas peur du débat, même contradictoire, dans la mesure où il est le seul moyen d'être constructif !

D'un autre côté, nous mettrons en ligne sous forme d'article toute contribution que nous jugerons intéressante et utile au débat pour toutes et tous.

Partager cet article

commentaires

P
Je vous communique la polémique sur le mouvement des sans papiers et son devenir concret paru dans la liste de l'UCIJ(si je ne suis pas censuré!. Je crois que son intérêt tant syndical que politique ne vous échappera pas et je serai intéressé à ce que vous le publiez; je serai également intéressé par vos réactions à ces échanges et je suis certain qu'il ne pourra qu'intéresser et impliquer tous les lecteurs et lectrices intervenants sur votre blog.<br /> Amitiés révolutionnaires; -pj49-<br /> J'ai attendu un peu, espérant que d'autres contributions viendraient s'ajouter mais sœur Anne ne voyant rien venir je réponds avant de remonter sur Paris avec d'autres camarades.<br /> <br /> Depuis trois mois c'est la première fois que quelqu'un répond de façon argumentée; c'est encore Jérome qui s'y colle; par contre, cette fois ci ça n'est pas pour reposer les questions stratégiques que j'avais mises sur le tapis (auxquelles personne, à l'époque n'avait daigné répondre) mais pour « démontrer »; et ça commence plutôt mal:<br /> « Réponse: bein! À priori... »; quand on veut démontrer les « à priori » sont plutôt mal venus non?<br /> Enfin passons; « les chiffres compilés des régularisations et des obtentions d'APS » et déjà une tromperie: confondre les régularisations et les APS; les APS ne veulent rien dire comme ont pu le constater malheureusement nos camarades de Charly Birdy; en effet à l'issue des 5 APS, 2 régularisations seulement et 3 OQTF; et c'est moi qui suis de mauvaise foi!<br /> Si je n'ai pas pris la peine de préciser les chiffres réels (?) de source CGT, c'est que je pensais que tout le monde était au courant que ces chiffres étaient complètement pipeau: <br /> « Et si nous lisons le 4 pages de la confédé et le communiqué de l'UD DE PARIS, nous constatons qu'il ne s'y dit pas les mêmes choses... d'où notre inquiétude. On nous dit, concernant le bulletin confédéral : "ce bulletin a pour ambition de faire connaître en temps réel les luttes et les succès".... Et, dès le début du texte, on peut lire "518 régularisations par le travail acquises à fin juin en région parisienne" .. Où sont elles, ces régularisations ? pas à Paris, puisqu'il n'y en a que 163 au 1er juillet (d'après le communiqué de l'UD). Les éléments chiffrés sont souvent invérifiables, puisque la CGT centralise les informations au niveau confédéral et qu'elle est seule à les faire circuler. Ce phénomène ne va pas se clarifier puisque nous pouvons lire aussi, dans le compte rendu confidentiel de l'UD : "La Confédération a récupéré la totalité<br /> des contacts qui correspondent aux dossiers déposés par la CGT. Elle a entrepris<br /> d¹appeler les salariés un par un afin de faire le point sur l¹état de chaque<br /> dossier (convocation, documents reçus ou pas, etc.)" »<br /> Extrait d'un bilan du 14 juillet par le Réseau d'Alerte & de Solidarité des Cégétistes Aux SansPapiers. (RASCAS)<br /> ou carrément faux:<br /> « Dans le restaurant de la place Breteuil, la lutte se poursuit comme ailleurs, mais comme nous y sommes en soutien, nous pouvons dire que les chiffres donnés par la CGT sont faux : il y a 27 dossiers déposés (et pas 8), dont 9 en Seine Saint Denis, 5 cartes de séjour ont été délivrées sur Paris. D'autres convocations sont en cours. A l'heure actuelle, compte tenu du nombre de plus en plus important de documents exigés par la Préfecture de Paris, on sait déjà qu'il y aura 4 ou 5 refus.<br /> Quant aux dossiers envoyés en Seine Saint Denis, il y a actuellement deux convocations sur les 9 dossiers. ». <br /> Extrait du blog « où va la CGT? » dont je conseille vivement la lecture à tout un chacun.<br /> Pour en rajouter une louche, j'ai fait le décompte des régularisations comptabilisées par le Réseau d'Alerte et de Solidarité des Cégétistes pour en arriver à 123 et ceci le 14 juillet! On est semble t'il bien loin du compte même s'il ne s'agit que de Paris et je ne parle pas des chiffres officiels!<br /> Alors fantaisistes ces chiffres, pas fantaisistes?<br /> Qui croire au sein même de la CGT; la confé. ou l'UD ou aucune des deux?<br /> <br /> Maintenant le contenu politique proprement dit car cette bataille de boutiquiers sur les chiffres n'est pas anodine. Elle essaie de faire passer la vraie défaite programmée par la CGT et DD pour une victoire et en bon opportuniste, Jérome suit allègrement;<br /> À l'heure où les sans papiers perdent leurs illusions sur la direction CGT, à l'heure où Chauveau est interdit de parole par la confé., à l'heure où la confé. le charge et lui seul de l'échec de sa stratégie pour se couvrir (dans les gouvernements bourgeois on appelle çà un fusible...), à l'heure où le ministre « de la honte » croit que le CESEDA et toutes ses lois xénophobes sont enfin passées malgré des remous persistants, Jérome défend cette stratégie merdique attribuée à Chauveau et dédouanant la direction CGT.<br /> Il en rajoute même une louche; « qui d'autre dans le mouvement en a obtenu autant ces derniers temps? »; la question à ne pas poser, par excellence car « bein! » RESF en 2006, tu te souviens? Ces régularisations « massives » qui avaient ouvert la porte à une chasse aux familles sans précèdent; belle victoire, en effet!<br /> À se demander à quoi sert l'expérience?<br /> Pour la question des cartes de séjour d'un an, je l'avais déjà évoquée le 3 juin dans « bilan provisoire et perspectives du mouvement sans papiers »:<br /> « La troisième erreur stratégique qui a enfermé définitivement la direction cégétiste dans l'application stricte de la loi CESEDA amendée Hortefeux est d'avoir accepté des cartes de séjour d'UN AN ...» et depuis je reprends constamment la revendication avancée par TOUS les Collectifs Sans Papiers de carte de résidentE (10 ans); il me semblait que c'était clair mais il faut croire que non. En défendant ainsi une stratégie dite de « mouvement d'avertissement », est implicite l'idée fondamentale que le mouvement n'est là que pour appuyer les négociations; ce n'est pas les luttes qui font céder le gouvernement mais les habiles n égociateurs syndicaux, bons partenaires sociaux qui et c'est là le pire font comprendre au gouvernement QU'IL SERT TRÈS MAL LES INTÉRÊTS DE LA CLASSE DOMINANTE et qu'il à tout intérêt de régulariser ses sans papiers si utiles au bon fonctionnement de l'économie française; on touche le fond de la collaboration avec le gouvernement (conseil d'administration du capitalisme français). <br /> Je ne pense pas que Jérome ait eu l'intention de couvrir ce genre de pratiques, c'est évident! Mais cela vient d'un non-dit profondément ancré dans la gauche de la gauche et jusque dans les milieux anarchistes: la stratégie dite du Front Unique Ouvrier compris non comme l'Union des Prolétaires dans les luttes sur des revendications communes à touTEs et leur coordination mais comme l'amalgame d'organisations dites « ouvrières ». Déjà un sérieux souci dans les termes eux-mêmes; les travailleurs ayant les mêmes intérêts comment pourrait-il y avoir plusieurs organisations; idiot ou bien, ça signifie qu'ils n'ont pas les mêmes intérêts, encore plus idiot, car à ce moment aucun accord ne pourrait être possible entre des intérêts divergents... C'était juste comme çà, en passant.<br /> Et pourtant, Jérome met le doigt sur le fond de cette conscience de classe que les avants-gardes éclairées prétendent détenir. « Et tu crois sincèrement que les sans-papiers qui luttent aujourd'hui dans ce mouvement et voient ce genre de résultats se considèrent comme des victimes ? Moi je crois qu'ils ont compris qu'ils sont les acteurs du mouvement. ». Encore une fois une contradiction dans les termes; en effet, quand on se bat, difficile en même temps de se considérer comme victime mais en tout cas, c'est un aveu ;que la conscience de classe de nos camarades sans papiers a laissé sur place nos « avant-gardes » censées les éclairer; c'est pas moi qui le dit mais Lénine: « en période de paix sociale, le Parti marche un pas devant le Prolétariat; en période révolutionnaire, il est dix pas en arrière des masses »; les citations c'est pas mon fort mais ça doit être quelque chose dans ce style; déjà, la deuxième vague n'était pas prévue par la CGT; si elle a eu lieu, c'est sous la pression des sans papiers; alors découvrir que c'est la lutte et l'expérience de la lutte qui forge la conscience de classe dont on nous rebat tant les oreilles! Et surtout en tirer la seule conclusion qui s'impose et aider nos camarades à s'organiser PRATIQUEMENT, les aider notamment contre l'ennemi de l'intérieur qui trompe et gangrène le mouvement; le réformisme et tous les opportunistes qui au nom de l'unité empêchent et sabotent en fait leur Union réelle. Et ce n'est pas les débats en internes qui changeront grand chose à l'orientation donnée au mouvement lui-même, « discipline syndicale » oblige! <br /> Seules des mesures concrètes pourront redresser la barre et dans un premier temps, la réunion des déléguéEs des sans papiers en un Comité Central de Coordination des entreprises en grève au moins sur Paris et invitant les autres acteurs du mouvement les Collectifs de sans papiers; ceci dans le but très clair de dépasser le cadre étroit de chaque entreprise dans lequel les syndicats l'ont enfermé; SUD-Solidaires et la CNT font comme la CGT; et j'ai pu constaté au rassemblement du 8 juillet, place St Michel que le porte parole du syndicat Solidaire était prêt à rentrer dans les critères du préfet pour quelques dossiers; d'où ma gueulante reprise par les sans papiers. De même, de même à « ManBTP », ce syndicat rejoint par DD en est à faire accepter les dossiers par le patron de l'Interim ce qui présage un premier « écrémage » des dossiers avant dépôt en préfecture! Égarement passager dû à l'absence de perspectives; possible mais inquiétant. Pour lutter contre cette absence de perspectives, il n'y a que le traitement global des dossiers non au niveau des entreprises mais de la préfecture et en fonction du rapport de force, du gouvernement. Les Collectifs Sans Papiers ont leur rôle à jouer dans cette stratégie qui dépasse largement la régularisation du seul travail mais introduit LA REVENDICATION MINIMALE DE CARTE DE RÉSIDENT (10 ANS). Cela suppose de notre part une campagne d'élargissement des grèves; certainEs y travaillent sur les Interims (élèment essentiel du rapport de force en cette période de congé) sur Paris-IdF et sur la Province; les oppositionnels de la CGT se trouvent face à leurs responsabilités car l'élargissement dépend d'eux en grande partie: En Province, c'est la CGT qui a monopolisé par le biais des assocs de soutien les dossiers sans papiers; il faut que les structures rendent compte et passent la main et immédiatement; les choix sont clairs: intérêts du mouvement ou intérêts de la clique qui ne le dirige même plus; d'après certainEs camarades, l'UD75 ne répond plus du tout. Il y aurait encore beaucoup à développer pour répondre au mail de Jérome mais cela nécessiterait un fascicule; je me suis donc limité au plus immédiat et au plus évident. <br /> La CGT, malgré la valeur des militants qui s'opposent, a tenté de mener le mouvement dans une impasse légaliste mais grâce à l'extraordinaire mobilisation des sans papiers, grâce à leur courage, grâce à leur Unité jamais démentie (à Breteuil comme ailleurs, ils ont refusé de reprendre tant que tous n'auraient pas leurs papiers, donnant à ceux qui prétendaient les enfermer dans une logique d'intérêt individuel, une formidable leçon de solidarité collective) le mouvement continue et s'étend. Son issue positive dépend aussi de nous et de notre volonté de poursuivre son développement. C'est à nous de refuser de tomber dans les pièges que nous tendent tant le Pouvoir que ses « partenaires sociaux syndicaux ou associatifs. Après le colonialisme d'Etat, c'est à nous de refuser le colonialisme syndical, associatif ou politique. Ce mouvement ne cesse de nous donner des leçons malgré et contre, dans les faits, le Front Unique des Chauvins qui tente de le museler et de le contenir dans les frontières légalistes des lois xénophobes; ce n'est pas seulement un mouvement revendicatif mais politique qui transcende les frontières françaises: En cette période de présidence française de l'Europe, en exigeant la régularisation de tous les sans papiers, c'est la politique de l'Europe Forteresse qu'il remet en question. Il saute aux yeux qu'une régularisation massive en France serait un affaiblissement de cette politique européenne et un encouragement à un mouvement général des sans papiers dans toute l' Europe; l'enjeu est énorme car il concerne à terme l'Union de tous les prolétaires européens; <br /> Est-ce que ça ne vaut pas le coup de se « priver » de vacances, camarades?
Répondre
M
putain mais y'en a marre des greves de transport... vous empechez des millions de gens d'aller au boulot, et ca vous en touche une sans faire bouger l'autre... c'est bien, continuez, moi je prie pour que tres rapidement tout soit automatisé, et que y'ait plus de conducteurs... se battre pour ses droits c'est bien, mais faut quand meme pas trop tirer sur la corde, dans un pays ou y'a plein de chomeurs qui accepteraient volontiers de bosser à la RATP, meme si on leur enlevait le droit de greve....
Répondre
M
http://www.ce-ford-ai.com/
Répondre
A
bonjour a tous!<br /> après avoir vu le reportage d'M6 sur la cgette, g cru halluciner, mon job est dans la fonction territoriale, et je me rend compte que les realités syndicales sont simplement commune a toutes les branches fonctionnariale..en effet syndiqué cgt depuis 1997, j'ai commencé ^part subir des pressions de ma hierarchie pour que je quitte le syndicat au depart (lors des manif de 99) puis apres mutation suite a des pression trop importante,j'ai "pété les plombs" et fait une dépression nerveuse (d'apres les dinguologue)..en fait j'avais jute demandé ma démission..quoi qu'il en soit, j'ai remonté la pente difficilement, mais ça n'a pas empéché ma hierarchie de m'envoyer au T.A pour avoir reffusé ou n'etre tt simplement pas venu a mon poste de travail certains jours..malgré avoir expliqué ma sitution perso et proffesionnelle au bureau local de mon syndicat, je me suis vite rendu compte que les considérartions sociales n'étaient pas une priorité pour l'équipe CGT de ma branche...(a savoir " délégués)sont arrivé au TA avec le chef de service...uncomble!!<br /> j'ai donc résilié mon abonnement annuel a la cgt sur conseil vif et appuyé de mon avocat scandalisé ..<br /> ET MAINTENANT??<br /> les memes representants syndicaux multiplient les stages annuels et les heures sup, tt en encouragant les jeunes recrues asigner au syndicat, sous peine d'etre marginalisés..<br /> ou va ce syndicat qui justifie ses actions que part des mouvements protegeant les fonctionnaire pré-retraité ou(et) cadres??<br /> raz le bol!!<br /> a quand SUD dans la fonction territoriale???
Répondre
A
les syndicats cgt de merde sont trop pourri vue sur m6 capital
Répondre
N
Camarades,<br /> Félicitations pour le site OCML-Voie Prolétarienne. Je suis un nouveau sympathisant de ce mouvement. Plus que jamais, c'est à vos côtés que je me battrais contre le capitalisme et ses conséquences néfastes pour la société et les travailleurs. Le communisme c'est l'avenir. Continuons la lutte !
Répondre
S
Félicitations aux militants de VP pour ce blog très riche et très intéressant. Ca fait du bien de lire des analyses sur le syndicalisme de lutte de classes au niveau de la pratique à la base de la CGT et pas juste des envolées lyriques sans ligne de masse. Encore bravo et rdv dans les luttes!
Répondre
S
Encore une fois,car cela est récurrent chez les marxistes léninistes maoiste, staliniens et je ne sais quoi, vos analyses ne vont pas jusqu'au bout.<br /> Vous dénoncez le social réformisme de la direction de la CGT, bravo. Vous accusez ces mêmes direction (confédérales, féférales ou locales) de noyauter les débats interne, bravo.<br /> <br /> Et comme solution, vous proposez en fait que se soient vous qui soyez à la direction. Parce que vous, plus que les autres, avez le sens de l'histoire et l'envie de mener une lutte des classes dignes de ce nom. Le syndicat reste, à vos yeux, encore et toujours, une courroie de transmission du Parti. Ce que vous n'analysez pas, c'est que la prise de pouvoir (ou contrôle) va de pair avec ou bien un réformisme, ou alors un autoritarisme qui casse les dynamiques internes à la classe ouvrière. Se sont les deux faces d'un seul et même visage. Tant que vous ne poserez la question révolutionnaire que sous la forme d'une ligne stratégique à suivre sans vous préocuppez de la manière dont les salariés s'approprient la lutte et la rendent "politique", vous vous trompez ou vous nous trompez.<br /> Groupuscule vous êtes, groupuscule vous resterez.<br /> Bonne lutte quand même, camarades.<br /> <br /> Une anarcho-syndicaliste.
Répondre
C
bonjour camarade<br /> <br /> allez faire un tour sur ce lien <br /> http://cgtpobruay.free.fr/nk/index.php?file=News#<br /> <br /> qui s'est peut etre qu'un jour j'en ferais un pour Union Locale de BRUAY<br /> <br /> allez a+
Répondre
R
Bonjour camarades,<br /> Je suis tout nouveau dans la structure syndicale CGT, et ce, depuis trois années. J’ai rejoint cet organisme en rapport à la lecture du statut de la CGT, statut dans lequel je m'y suis retrouvé. C’est pour cela, avec quelques camarades, nous avons créé notre syndicat CGT au sein de notre Etablissement Public (EPCI) <br /> Je voudrais exprimer mon sentiment qui rejoint votre acte. <br /> Effectivement j’ai eu l’opportunité de participer au 8ème congrès des services publics à Perpignan. J’ai été un des représentants mandatés (avec aucune expérience syndicale) des syndicats de ma région Nord ; d’un mandat où le travail collectif n’a jamais été effectué. <br /> Comment exprimer un vote alors que je savais que je n’étais pas représentatif ?<br /> J’ai eu vraiment le sentiment d’être un outil que l’on utilisait de manière quelque peu cavalière.<br /> Pendant ce congrès des camarades, d’autres départements, voulaient intervenir et ont été mis à mal, ils n’avaient aucune possibilité d’apporter des amendements sur certaines résolutions, et ou, ils ne pouvaient pas se présenter sur la liste élective pour la commission exécutive de la fédération (occultation)<br /> J’avais soumis ma perception dubitative de ce congrès aux responsables de mon département et j’avais demandé que s’il y avait un autre congrès, de veiller à ce que le travail soit effectué en commun avec tous les syndiqués, que nenni encore une fois, le 48ème congrès confédéral est out et ce n’est pas faute de ne pas vouloir faire ; en réalité j’ai vraiment le sentiment qu’il y a volonté de ne pas vouloir faire afin de mettre en place les choses que vous nous apprenez. Il me semble que la non information vaut la désinformation. L’anti-démocratie existe belle et bien à la CGT. <br /> Pour ma part je vous rejoins dans l’esprit du combat pour la démocratie et je m’engage dès aujourd’hui afin de faire connaître votre blog « Voie Prolétarienne : Où va la CGT ? »<br /> Je pensais être le seul à me préoccuper de la démocratie et du respect des valeurs du statut de la CGT actuelle, je commençais à me remettre en question sur mon devenir syndical CGT, grâce à votre intervention, je sais aujourd’hui que la révolution doit se faire dans la révolution pour l’intérêt de tous les salariés avec un syndicat de classe, de masse, démocratique et indépendant.<br /> Comment faire de la syndicalisation alors que l’on sait que dans le syndicat CGT il y a manipulation de la démocratie représentative ?<br /> Fraternellement <br />
Répondre
M
J'adhère à un certain nombre de vos propos et je vous remercie de me donner autant de sujets de réflexion (définition et ambitions pour un service public etc...)<br /> Ce qui m'empêche d'être complètement détendu à votre égar, c'est  le fait que vous n'expliquez pas clairement si vous avez tous votre carte à la cégète (c'est mon cas)?<br /> Au cas ou ce ne serait pas votre cas à tous, d'ou êtes vous et qu'est-ce qui, selon vous, justifie un tel "intérêt" de votre part pour la CGT?<br /> Merci en tout cas de faire exister un peu de "désintox".
Répondre
O
Double question, double réponse.1) Oui, nous avons notre carte à la "cégète". Mais nous ne sommes pas dans l'appareil, des militant(e)s souvent délégué(e)s, parfois secrétaires de syndicat, parfois au bureau d'une UL, jamais plus. Donc, nous ne sommes pas "connus" (sinon dans les structures où nous sommes), nous ne sommes pas des "têtes" (à fusiller ou à encenser !)2) Le blog est réalisé par "les militants de Voie Prolétarienne investis à la CGT" (voir le message d'accueil). C'est à dire que nous sommes aussi des militants politiques. Et qu'à ce titre nous nous intéressons à toutes les échéances politiques importantes pour expliquer, convaincre, éduquer, organiser. Le 48ème Congrès de la CGT est une de ces échéances (comme le CPE et des tas d'autres occasions)3) réponse "bonus" : nous mettons en place une section "formation théorique" sur ce blog, avec renvoi pour certains termes sur un glossaire et des textes plus consistants...<br /> Merci de tes encouragements, en espérant que ces explications sont assez claires ? "Où va la CGT ?"
C
Bonjour les camarades, <br /> Tout d'abord félicitations pour votre blog qui nous a bien aidé pour la réalisation du notre et pour nos débats sur le 48ème congrès. Nous sommes la section des chéques postaux de La Source à Orléans(120 syndiqués) et nous pensons également qu'il y a une dangereuse dérive réformiste dans la CGT. Le 48ème congrés est à ce titre un véritable tournant pour le syndicalisme de classe si les idées et décisions proposées allaient jusqu'au bout! C'est ce qui nous a motivé, avec toutes les embuches que nous rencontrons au quotidien dans la mise en oeuvre de notre activité de section, pour la réalisation du blog:<br /> cgtlaclasse.over-blog.com<br /> Merci de le mentionner sur  votre blog, nous signalons le votre de notre côté.<br /> Salutations syndicalistes .
Répondre
O
hello<br /> etant un militant de l'USAC CGT (union des syndicats de l'aviation civile) je vais vous decrire la façon dont les greves sont gérées par mon bureau national.<br /> la semaine dernière 2 préavis de grève des fédérations de fonctionnaires ont été déposés. un pour la journée du 31 janvier, un autre pour le 2 fevrier. pour information l'USAC compte plus de 500 adhérents.<br /> a propos du 31 janvier mes responsables ont feint de ne pas etre au courant, notre section bordelaise leur a pourtant envoyé par mail le preavis 2 jours avant, ce mail comme le preavis est resté lettre morte dans l'aviation civile, les personnels n'ayant pas été informés le bilan de cette journée d'action dans l'aviation civile et pour toute la france est lamentable : 1 greviste(moi)<br /> a propos du 2 fevrier. la section de bordeaux a appris lors de la reunion de preparation qu'un gentleman agreement entre l'administration et mes responsables nationaux existait et que le trafic aérien ne serait pas perturbé. cette information a d'ailleurs été diffusée sur france info le premier fevrier.(pour detruire le mouvement dans l'oeuf il est difficile de faire mieux). un papier estampillé bureau national encourageait les personnels a poser une rtt pour participer aux manifestations mais a ne pas faire greve).<br /> a ce stade, il n'est pas inutile de noter que les elctions en CAP sont prévues au mois de mars et que l'USAC CGT cherche a améliorer son image de gestionnaire.<br /> a propos de la journée d'action du 07 fevrier. il n'existe pas de préavis des federations de fonctionnaires, pour agir il aurait fallu un preavis de greve USAC  déposé selon les lois en vigueur 5 jours avant l'action. seulement un de nos secretaires nationaux a malheureusement decouvert l'existence de ce mouvement aujourd'hui soit  le 5 fevrier. il conclut son mail en disant que 2 jours c'est trop peu pour preparer quelque chose. on pourrait croire a de l'amateurisme mais pour connaitre le fonctionnement ce n'en est pas. il est tout simplement plus facile le 5 fevrier de passer pour quelqu'un qui aurait bien fait quelque chose le 7 fevrier plutot que de s'expliquer sur le fait qu'on laisse les jeunes et le privé agir tout seul contre le dectricotage du code du travail.<br /> pour terminer, nous cultivons tellement la déviance corpo que personne n'etait candidat pour aller au congres confederal(quelle ouverture d'esprit! j'y viens). j'ai donc demandé a mes representants a la commission executive nationale de me proposer. et bien tout en etant le seul candidat a priori je ne serai pas retenu(je m'en doutais).je suis le mechant gauchiste.<br /> que se passe t'il?<br /> mon syndicat a choisi la negociation, il regarde les preavis interprofessionnels avec tantot du mepris tantot de la méfiance.<br /> politiquement je les qualifierais de socialiste mais alors pas trop democrates. on ne peut peser que par la grève, comment sauver le code du travail sans se mobiliser? comment negocier sans avoir montré les crocs?<br /> si les concepts de rapport de force et de lutte contre le capitalisme doivent etre abandonnés (comme semble le claironner le digou) le mieux c'est au moins qu'on en debatte. comme ça apres je pourrai m'en aller tranquille mais j'ai de plus en plus de mal a reprimer mon degout.<br /> des bourgeois a la CGT j'en connais et je crois qu'on a rien a se dire.
Répondre
A
Bonjour Camarades,<br />  Un blog intéressant qui nous rappelle ce que doit être la cgt la vraie et non la cgt manipulée et dirigée par la haute(bureau confédéral) oui c'est à la base de décider et d'orienter .<br />   De mon côté, je suis intérimaire chez Manpower et représentant syndical cgt dans cette même entreprise( si je peux l'appeler ainsi) A l'heure actuelle se tient le congrès de L'usi cgt (union des syndicats de l'interim) belle mascarade! Un projet piloté par la conf. pour préparer les "assises de la précarité" en mars et après on dissout tout! belle philosophie!<br />  Moi j'y crois à la cgt mais à la vraie cgt celle de la lutte de classe et de masses , A nous de la reconquérir , camarades.<br />  ARNO<br /> Mon mail : arno.cgtmanpo@gmail.com si vous voulez des renseignements sur la cgt dans l'interim<br />  
Répondre
T
FREE THE DOCKERS !<br /> Les dockers et les travailleurs de toute l'Europe se mobilisent depuis des années contre la directive Bolkenstein, la défense de leur emploi et la sécurité au travail. On veur remplacer les dockers par les marins embarqués, sous-payés et doublement exploités, pour les travaux de charge et de décharge dans les ports. Cette directive vise uniquement à augmenter encore les profits des grands armateurs, sans même fournir un bénéfice quelconque pour les travailleurs embarqués de pays non-européens, avec lesquels les dockers déclarent d'aileurs leur solidarité.<br /> Les dockers ne se batent pas seuls comme l'a montré la manifestation européenne du 19 mars 2004 à Bruxelles.<br /> Cette fois, par une lutte coordonnée de solidarité au delà des frontières,  les dockers ont gagné, au bénéfice de tous. Après cette victoire, le capital et les gouvernements européens ont contre-attaqué. La machine répressive et ses procédures arbitraires a condamné neuf dockers belges, deux français, un espagnol et un néerlandais.<br /> Un comité a été créé, à Bruxelles, pour exiger la libération immédiate des dockers. Outre des actions, une collecte d'argent un premier meeting aura lieu ce lundi 6, avec la projection du film de Ken Loach "The Flickering Flame".<br /> CAMARADES prenez contact avec le comité belge freethedockers@yahoo.fr , prenez des initiatives, interpellez les appareils réformistes complices de la répression !<br /> Adresse postale : Silvio Marra,  rue de fierlant, 27  1190 Bruxelles<br />  <br />  
Répondre
O
Voir aussi l'article sur ce blog "Solidarité avec les dockers emprisonnés"
D
je confirme mes dires de mon premier texte sans fautes les attaques de sarkozy aujourd'hui sur les heures supplémentaires et leurs exonérations ( ne pas oublier son frere qui un des plus grand dirigeant du MEDEF) et dans la fuller c'est maintenant  DE VILLEPIN  qui sous le couvert de faire bouger les choses permet 3 (trois) ans exonération des charges sur les salaire pour des embauches de jeunes de moins de 25ans <br /> et c'est aussi la redéfinition du licenciement econimique qui passe ainsi a prevenir des difficultés économiques avenir liées à des évolutons technologiques et leurs conséquences pour l'emploi,sans être subordonnées à l'existence de difficulés économique a la dates du licenciement <br /> l'absence durablement de réaction de notre syndicat CGT est tres préjudiciable  pour le monde du travail qui a une soif grandisante d'avoir un tout autre discourt ou une autre voie et surtout un plus grand besoin d'information car exonérer les charges sur les heures supplémentaires c'est demain plus heures de travail a fournir au gres du patron  mais sur un cout moindre pour lui donc tout benefice mais rien pour la sécu ,rien pour la retraite cram et complémentaire , rien pour le logement , rien pour les transports, rien pour les allocation,<br /> et pourde villepin lui c'est toutes les charges exonérées donc c'est rien de rien et apres les donneurs de leçons nous parlerons des gouffres de la SECU  etc etc <br /> halte a tous cela la CGT ce n'est la drande muette quand même<br /> reveil toi vite le pays attend cela
Répondre
D
je trouve tres criticable l'absence durable  de nos réactions officile exemple sarkory et l'exonérisation des charges sur les heures supplémentaires et maintenant villepinte avec 3 ans exonerisation total des charges pour les contrat des 25ans<br /> c'est un scandale(non ce n'est marchais) car il sont bon nod dirigeants et la la secu et les retraite et les alloc etc nada rien sous ses effets de faire bouger les choses ont retire des moyens présent et futue aux plus grand nombre<br /> luoloubjoc
Répondre
B
Bonjour Camarade , <br /> Voici le document de travail de notre prochain congres CGT CELM ! <br /> Centre d'essais des landes et Méditerranée Fédération des Travailleurs de l'Etat <br /> ministére de la Défense DGA <br /> Délégation Générale à l'Armement , direction des essais !<br /> <br /> Nous vous tiendrons au courant de nos positions face au 48 congres confédéral .<br /> nous avons un comité général UD var sur la problématique des cotisations!<br /> Nous profitons de notre congres 9 fevrier Toulon FOL fédération des oeuvres laiques du VAR pour travailer sur les questions du 48 e congres !<br /> nous vous ferons parvenir nos positions !<br /> Mais je partage un peu tous ce que je lis dans vos écrits !<br /> vIve la CGT !<br /> salutations syndicalistes <br /> <br /> NOTA BENE : IMPORTANT <br /> Je rappelle que nous avons référencé votre site sur le nôtre pour nos syndiqués et autres internautes !<br /> rappel notre site CGT CELM <br /> adresse <br /> http://cgtcgt.allhyper.com/
Répondre
O
Merci de ta contribution et de l'intérêt que tu portes à notre blog...Beaucoup sont dans ta situation, et attentifs au débat en cours dans notre confédération.Pour alléger cette partie, le document de travail pour le congrès CGT CELM que tu annonces dans ton commentaire a été déplacé ici.<br /> "Où va la CGT ?"
V
les greves de 2003 ont non seulement laissé un gout amer mais introduit un doute certain chez beaucoup de "syndiqués de base", cad syndiqués non initiés qui n 'ont pas suivi dans le detail les positions et non-positions de la CGT.Depuis 2003, les trahisons tant au niveau d EDF que les differentes greves soigneusement cloisonées qui se sont succedées dernierement dans les transports:-SNCM -RTM-SNCFont montré la volonté deliberée d eviter tout mouvement qui tendrait vers la greve generale.quand aux positions de Le Duigou expliqués dans confrontation europe dignes du MEDEF, elles sont proprepement scandaleuses.Le remplacement de cohen par imbrecht avait ete presenté comme  un signe pour faire croire que la collaboration pour la privatisatisation d EDF etait terminée. Les fait nous ont montrés qu'il n en etait rien => L'eviction de bernard Tibault et de son équipe ne sera donc pas suffisante pour redonnner confiance aux syndiqués qui se sont barrés.
Répondre
E
Appel à la constitution d’un Collectif de Coordination Ouvrier Marxiste-Léniniste<br /> Ces dernières années, des tentatives pour l’unité des marxistes-léninistes ont vu le jour. Cependant, l’unité ne progresse pas au grand regret des militants ouvriers marxistes-léninistes qui voient les bureaucraties syndicales trahirent les luttes sans riposte aucune de la part des militants les plus avancés de la classe ouvrière.Ces dernières semaines ont vu des conflits majeurs s’essouffler puis être vaincus par la bourgeoisie. Conscients que ces défaites ne poussent qu’un peu plus les prolétaires à la résignation et à la désillusion, nous nous refusons à voir nos camarades ouvriers ainsi prisonniers d’une logique d’éparpillement et d’inefficacité. Nous militants ouvriers marxistes-léninistes appelons à la constitution d’un Collectif de Coordination Ouvrier Marxiste-Léniniste (CCO-ML) afin de définir en commun et de manière coordonnée une riposte efficace sur nos lieux de travail à la trahison permanente des bureaucrates réformistes.Nous nous proposons de réaliser en commun un programme de lutte contre la misère, la vie chère, le chômage, qui montre au prolétariat la nécessité de lutter contre le capitalisme et pour la révolution socialiste. Nous voulons que ce programme de lutte serve de référence à tous les éléments d’avant-garde du prolétariat, qu’il redonne confiance à ceux qui aujourd’hui doutent des solutions collectives. Nous voulons qu’il unisse à nous ceux qui sont privés d’emploi, notre jeunesse ouvrière à qui l’on tente de faire taire sa révolte, à tous nos frères de classe immigrés qui sont les cibles privilégiées de la Bourgeoisie aujourd’hui.Nous voulons enfin qu’il serve d’élan à l’unification des marxistes-léninistes pour la construction d’un véritable parti communiste ouvrier .Cet appel n’est que le début de l’initiative que nous entendons porter au-delà des divergences idéologiques, des frontières organisationnelles figées.Nous entendons le distribuer largement à ceux et celles que nous connaissons organisés, plus organisés, ou pas encore organisés pour organiser une réunion centrale de ce Collectif de Coordination Ouvrier Marxiste-Léniniste à l’occasion du 1er Mai 2006.Nous ne voulons plus attendre dans l’émiettement, ni l’incapacité de nous battre contre l’ennemi de classe. Une attaque contre l’un des nôtres, est une attaque contre tous.Nous voulons frapper ensemble pour briser nos chaînes et gagner le monde qui est le nôtre.<br /> Collectif de Coordination Ouvrier Marxiste-Léniniste (CCO-ML)<br /> cco-ml@wanadoo.fr<br /> Erwan Kérivel, initiateur de l'appel<br />  
Répondre
O
Sans rentrer dans le débat ouvert par le camarade, nous ne pouvons que noter que ce blog n'en est pas le lieu. Même s'il est impulsé par des militants politiques, il a pour vocation de préparer le Congrès de la CGT et s'adresse largement à toutes celles et ceux qui partagent une opposition de classe à la Direction Confédérale. (Voir tous les articles et les autres commentaires du blog).Aussi, nous ne souhaitons pas voir s'installer ici un débat, certes important, mais d'une autre nature.<br /> "Où va la CGT ?"