Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 06:22
Jeudi 7 juin 2007
Résolution finale du "Forum du syndicalisme de classe et de  masse"tenu le 26 mai 2007 à Paris

Adoptée par 150 militants syndicaux rassemblés en « Forum pour un Syndicalisme de Classe et de Masse », le 26 mai 2007 à Paris, à l’initiative des collectifs syndicaux CL CGT, CUFSC, CGT–E DALKIA, CILCA, la FSE Paris I-IV, le Blog "Où Va La CGT", avec le soutien du collectif CGT des Métallos du Nord.print-pdf.gif

Après avoir procédé à une analyse approfondie de la situation du mouvement social et syndical, les militants syndicaux réunis au Forum déclarent :

1.    Renforcer la concertation et la coordination des pôles d’opposition et de résistance (syndicats de base, UL, UD de la CGT et d’autres syndicats, collectifs, militants) afin de constituer un regroupement pour le syndicalisme de classe et de masse contre la collaboration de classe du « syndicalisme rassemblé », d’accompagnement des politiques capitalistes nationales, européennes et internationales. Ce regroupement, identifié par une adresse postale et une adresse électronique, a pour but de :
o    Redonner confiance aux travailleurs dans leur capacité d’action contre les agressions des patrons et de l’Etat capitaliste, pour la défense des acquis de 1936, 1945 et 1968, et pour la conquête de nouveaux droits ;
o    populariser l’arme de la grève comme moyen de lutte pour la défense des intérêts matériels et moraux immédiats des travailleurs, mais aussi pour ouvrir des perspectives anti-capitalistes ;
o    Renforcer le courant syndical de classe et de masse au sein des syndicats, jusqu’à la refondation d’une centrale ouvrière de lutte de classe, unifiée et démocratique, renouant avec les principes qui ont présidé à la création de la CGT ;
o    Lutter contre la criminalisation de l’activité syndicale, des militants syndicaux et associatifs, pour la défense des jeunes poursuivis en justice suite aux diverses mobilisations.

2.    Organiser une campagne nationale contre la Sécurité Sociale Professionnelle, pour la défense du droit de grève, contre le contrat unique de travail, et autres projets de SARKOZY et du MEDEF.

3.    Renforcer la solidarité anti-impérialiste et d’exercer une vigilance accrue sur le syndicalisme international, notamment vis-à-vis de CES et de la CSI, organisations auxiliaires de l’UE et de l’impérialisme.

4.    Editer et diffuser régulièrement un bulletin de liaison - en version papier et par voie électronique - pour :
o    populariser les luttes et contribuer à organiser la solidarité militante et financière avec les travailleurs en grève ;
o    favoriser la convergence inter-professionnelle des luttes, contre la dispersion des luttes encouragée par les directions syndicales collaboratrices de classe ;
o    diffuser des matériaux d’analyse et d’éducation syndicale sur des bases de classe, des contributions et échanges entre collectifs et militants pour contrer le travail de déséducation marqué par l’esprit d’accompagnement et de capitulation.

5.    Elaborer, avec les travailleurs en lutte (salariés en activité du privé et du public, privés d’emploi, retraités), une plateforme syndicale comme outil de défense des acquis et de conquête de nouveaux droits, mais aussi comme base d’un programme revendicatif national et unificateur des luttes pour défendre des intérêts et aspirations convergentes : salaires, conditions de travail, retraites, défense de l’emploi, lutte contre le chômage et la précarité, refus des licenciements, lutte contre le racisme, refus des privatisations, refus des guerres impérialistes.

6.    Organiser un second Forum du Syndicalisme de Lutte de Classe et de Masse avant fin 2007

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Syndicalisme de classe
commenter cet article

commentaires