Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
8 avril 2020 3 08 /04 /avril /2020 16:25

Mercredi 8 avril 2020

Coronavirus : le capitalisme vaut bien une messe !

 

On vient d'apprendre qu'un messe "confinée" va être autorisée le 10 avril, jour de la Pâques chrétienne, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, et nous publions ci-dessous le communiqué conjoint de la CGT Paris, de l'Association Henri Pézerat et de l'Association des Familles Victimes du Saturnisme.

Double scandale :

  • La cérémonie est autorisée au mépris de toutes les règles de confinement qui se durcissent de jour en jour. Le gouvernement donne des gages à la hiérarchie religieuse, alors même qu'on sait désormais que le départ massif de la pandémie à Mulhouse a eu lieu fin février lors d'un énorme rassemblement évangélique. On peut s'attendre à toutes les surprises pour la Pâques juive ou pour le ramadan qui vont suivre dans le calendrier...
  • La cérémonie va avoir lieu dans l'église Notre-Dame, alors que les mesures de protection suite à la pollution générale au plomb n'ont pas été prises et que la décontamination n'a toujours pas eu lieu.

Le caractère bourgeois, capitaliste et réactionnaire de ce gouvernement est une fois de plus démontré pour celles et ceux qui en doutaient : tout est interdit, sauf les cérémonies religieuses et sauf de bosser pour relancer l'économie - Airbus, Renault, Arcelor, PSA, Amazon, Fedex font des pieds et des mains pour repartir "plein pot" sans que les mesures de protection soient prises, et alors que le système de santé n'est même pas pourvu correctement des moyens nécessaires (masques, blouses, tests etc.).

 

La catastrophe sanitaire actuelle a eu au moins le mérite de montrer aux yeux de tous qui sont les personnels vraiment utiles : soignants, caissières, éboueurs, personnels de nettoyage. Elle a eu le mérite de nous interroger tous sur le monde de Macron, le capitalisme mondialisé : qu'est-ce qui est vraiment "utile" dans cette société ? Qu'est-ce qui est parasitaire, inutile et à faire disparaître, l'armement, la publicité, les gadgets en plastique...

Le monde d'après dont ils parlent tous, nous devons nous y intéresser, savoir quoi produire, quels besoins essentiels, pour quelle population, et comment produire sans travail de nuit, à la chaîne, sans pénibilité ni cadences infernales.

Voilà ce dont il faudrait parler !

 

L'autorisation de la messe de Pâques à Notre-Dame est la caricature grotesque des priorités du gouvernement. Nous nous associons pleinement au communiqué des associations ci-dessous.

Partager cet article

commentaires