Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
28 juin 2019 5 28 /06 /juin /2019 07:47

Vendredi 28 juin 2019

Motion de soutien du Collectif Schaeffer aux luttes des sans-papiers

 

Nous publions ci-dessous cette motion, adoptée le mercredi 26 juin en assemblée générale du collectif.

En quelques lignes, le collectif d'Aubervilliers (en lutte depuis trois ans pour des papiers et un logement) fait le lien à la fois avec les autres luttes en cours (Elior La défense, DB environnement, Chronopost Alfortville) et avec le combat contre les grandes puissances impérialistes, dont bien sûr la France, qui provoquent misère, pillage, guerres et migrations.

Le combat des camarades sans-papiers n'est pas fini, et se poursuit de manière éclatée. Nous ne devons pas "soutenir" ce combat, nous devons le partager contre l'ennemi commun, l'impérialisme français et ses monopoles !


Nous sommes des habitants d'Aubervilliers, des migrants et demandeurs d'asile sans papiers regroupés au sein du collectif Schaeffer. Depuis plus de deux ans nous nous battons pour notre régularisation et pour un logement décent pour tous.

Nous nous retrouvons dans la lutte que mène les 17 ouvriers de DB environnement qui occupent depuis mardi un chantier Vinci au 93 rue Richelieu Drouot.

Nous soutenons leur action et leurs revendications pour le paiement des salaires et leurs régularisations.

Nous les sans papiers, sans contrat de travail, sommes les plus précaires des précaires. Nous ne posons un problème aux entreprises qui nous exploitent dans le BTP, le gardiennage, le nettoyage, la restauration... que lorsqu'on demande à être payé pour notre travail, à avoir des papiers ou encore quand on se blesse et qu'on demande à être amené à l'hôpital. C'est justement ce qu'ont dénoncé les Gilets noirs qui ont occupé en nombre la tour Elior à la Défense le 19 juin ! Nous soutenons également leur action, tout comme celle des sans papiers de Chronopost à Alfortville.

 

Nous, les Sans Papiers, nous ne posons de problème à l'Etat, sa police et sa justice que lorsque nous sortons de l'ombre, qu'on s'organise, qu'on demande des papiers pour tous et sans condition, qu'on demande l'ouverture des frontières et liberté de circulation, qu'on participe aux luttes sociales aux côtés des autres travailleurs.

Nous dénonçons l'Etat français, ses lois racistes et antiouvrières qui nous maintiennent dans l'illégalité et nous livrent à la férocité de nos exploiteurs et à l'avidité des marchands de sommeil !

Nous dénonçons l'Etat français qui a été à l'avant garde pour que l'Europe ferme ses frontières,   interdise les secours en mer Méditerranée et criminalise celles et ceux qui soutiennent les migrants.

Nous dénonçons les impérialismes Européens, Américain, Russe ou Chinois... qui mettent à sac l'Afrique et pillent ses matières premières. En particulier, nous dénonçons l'impérialisme français, ses armées et ses grandes multinationales, les Total, Areva, Bolloré et consorts, qui mettent les économies africaines sous leur coupe, soutiennent les dictatures les plus terribles pour peu qu'ils y trouvent leurs intérêts et renversent les régimes qui ne leur sont pas favorables,  jusqu'en provoquant des guerres. Ce sont eux les responsables des guerres et de la misère que nous avons fui et eux qui nous maintiennent dans l'ombre et profitent de notre travail ici en France.

 

Un logement décent et des papiers pour tous, sans condition !

Liberté de circulation et d'installation ! Ouverture des frontières !

Non à la criminalisation des sans papiers, des migrants et de leurs soutiens !

Abrogation des lois racistes et antiouvrières !

Partager cet article

commentaires