Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
23 novembre 2018 5 23 /11 /novembre /2018 09:54

Vendredi 23 novembre 2018

La CGT Douanes, les migrants, les gilets jaunes

 

Nous publions ci-dessous le communiqué de la CGT Douanes suite au scandale survenu à Flixécourt dans la Somme, alors que des "gilets jaunes" ont fouillé des camions, trouvé des migrants clandestins et les ont remis à la gendarmerie.

Ce communiqué fait honneur à la CGT, il est clair, net et sans bavures.

 

Quelle que soit la sympathie que l'on puisse avoir avec un mouvement qui exprime au fond la colère contre Macron, le président des riches, contre la misère et l'austérité, la pression fiscale alors que l'éducation et la santé sont en débandade, contre la précarité, le chômage et la souffrance au travail, il n'est pas possible d'être dans le soutien inconditionnel, ni même de rester silencieux, seulement vaguement gênés par les dérapages racistes, sexistes et homophobes. D'ailleurs, après un temps de silence, François Ruffin, député insoumis de Flixécourt a admis qu'il y avait des choses dont "on n'était pas fiers". C'est un minimum !!!

Nous devons délimiter nettement notre camp, nous séparer de la réaction, des fachos et identitaires qui cherchent à détourner la colère vers des impasses racistes et nationalistes. La CGT doit reprendre le combat contre le gouvernement (elle est carrément aux abonnés absents, d'où d'ailleurs la rancœur des gilets jaunes), mais en rejetant sans concessions tous les dérapages et tentations nationalistes.

Dans de nombreux endroits (Tourcoing, Pyrénées atlantique, Bouches du Rhône et bien d'autres endroits...) la CGT a participé aux mouvements de blocage et de protestations. C'est une bonne chose. Maintenant, il faut également prendre position et délimiter les camps, on ne peut rien construire dans la confusion.

 

C'est pour cela qu'il faut saluer la position de la CGT Douanes, la faire connaître et provoquer partout le débat parmi les gilets jaunes comme à l'intérieur de notre syndicat.

 

Partager cet article

commentaires

jst 13/01/2019 13:42

Ces syndicalistes ont raison de se distinguer des racistes, voire de l'extrême droite. Néanmoins ce communiqué dit beaucoup sur la confusion qui règne dans les rangs de la CGT concernant leur lien avec leur patron, l'Etat des monopoles oligarchiques.

Les douanes sont un appareil d'Etat. Ces syndicalistes semblent l'oublier. Non ils ne l'oublient pas, la direction CGT est tellement intégrée au système qu'elle ne forme pas ses syndiqués sur la théorie de l'Etat, les classes sociales, l'accumulation du capital source de l'exploitation et des crises.

L'anarcho-syndicalisme est lié à une conception d'un Etat au-dessus des classes. Anarcho-syndicalisme qui monnaye le poids des chaînes sans remettre en question les fondements de notre société oppressive et barbare, le capitalisme. On est en-deça de la Chartes d'Amiens !

Que dire de Marx pour qui les syndicats « manquent entièrement leur but dès qu’ils se bornent à une guerre d’escarmouches contre les effets du régime existant » ; il les incite donc à « travailler en même temps à sa transformation » et il les pousse à « se servir de leur force organisée comme d’un levier pour l’émancipation définitive de la classe travailleuse, c’est-à-dire pour l’abolition définitive du salariat »

CES DOUANIERS SAUVENT LEUR ETAT QUI LES OPPRESSE (???) COMME DE BONS AGENTS DU CAPITAL !