Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 09:26

Dimanche 26 mars 2017

Nous ne signerons pas l'appel des syndicalistes à soutenir Mélenchon

 

Une pétition datant de quelques mois vient d’être relancée parmi les syndicalistes (beaucoup de cheminots, de Marseillais) pour appeler à voter Mélenchon.

 

Des positions, plus "nationales" que de classe !

 

* JLM dénonce l'escroquerie du compte pénibilité, mais ne propose rien sur le sujet.

* JLM ne revendique pas la liberté de circulation et la régularisation des sans-papiers

* JLM n’est pas clair sur les travailleurs détachés (qui « volent » le travail des français)

* JLM ne parle pas de crise capitaliste mondialisée, mais de mauvaise gestion financière et de la faute à l’Europe.

* JLM ne se place pas du point de vue des travailleurs, mais des citoyens en général, des insoumis, toutes catégories sociales mélangées, y compris les cadres, artisans,  paysans… Il s’adresse même aux patrons !

* JLM est très pote avec Dassault

* JLM ne se positionne pas d’un point de vue de classe, mais d’un point de vue patriote et national. Il veut rendre « la France aux Français » contre l’oligarchie, tout un programme.

* JLM distribue des drapeaux BBR et des bonnets phrygiens à tout va, mais on ne voit pas beaucoup de drapeaux rouges.

* JLM soumet les revendications des travailleurs à savoir si c’est « possible » pour le capitalisme français : retraite à 60 ans ou 32h, pour lui c’est l’un ou c’est l’autre !

* JLM défend la soumission de l’éducation à l’économie capitaliste (le lycée des Métiers)

* JLM continue à soutenir Tsipras et Syriza qui ont fait la preuve de leur échec en Grèce

* JLM défend farouchement les eaux territoriales françaises, on peut imaginer ce qu’il pense de la domination des colonies (« la Guyane, c’est la France » vient-il de clamer !).

* JLM a défendu l’intervention militaire en Libye, aujourd’hui il soutient de fait le gouvernement syrien

* JLM soutien Poutine, l’annexion de la Crimée et du Donbass

etc.

Cet appel est affligeant.
Ca commence par un consensus qui ne mange pas de pain (critique de la droite réactionnaire, du gouvernement Hollande depuis 2012, espoir d’une transformation alternative). Ceux qui sont contre, levez le doigt.

 

Ensuite, soutien à Mélenchon et à son programme, sans aucun détail, aucune formulation, aucune priorité; par exemple on aurait pu imaginer quelques références à l’emploi, la précarité, la pénibilité, la régularisation des sans-papiers ou autre. Non, rien. Ce qui permet soi-dit en passant d’escamoter tous les sujets qui fâchent comme le nucléaire qui fait plus que tousser à la CGT (et là, pour le coup, nous on est plutôt du côté de JLM !). Mais camarades signataires, franchement, ça ne vous gêne pas de signer un truc pareil, aussi confus et flou ?

Ah, ouf, « pas de chèque en blanc », et « mobilisations populaires et luttes syndicales toujours d’actualité ». Et c’est tout.

Voilà, vous signez, c’est bon.

 

Mais c’est quoi ça ??? Camarades, quitte à voter pour empêcher la droite et l’extrême droite, soyez cohérents, allez-y, votez Macron !!! Vraiment, c’est n’importe quoi, et c’est quand même triste de voir à quoi sont réduits des syndicalistes qui pourtant s’intéressent à la politique…

Voilà des années que nous disons que l’heure est à la confusion. Et que donc la tâche des syndicalistes de classe est de mener le débat, de défendre des positions clairement anticapitalistes, sans concession. D’oser être à contre-courant et de dire la vérité.
Dans ce contexte, l’encadré ci-contre fait une liste vite-fait de toutes les raisons pour lesquelles il n’est vraiment pas possible de voter pour Mélenchon et son programme… Tout cela est vite dit, mais facilement vérifiable, pour qui est un tant soit peu honnête… Alors si c'est pour cela que vous signez, dites-le clairement !

 

Mais là franchement, cette pétition ne fait qu’illustrer la régression politique dans nos équipes syndicales… De quoi se faire du souci pour l’avenir !

 

Partager cet article

commentaires

Didier 13/04/2017 16:44

C'est pour ruiner la dernière chance d'avoir une vraie Gauche autour d'un programme alternatif cohérent [ lisez-le au moins !]?
C'est quoi le but du jeu ? Voter Poutou ou Artaud à 1, 5 % ou s'abstenir malgré ma menace fasciste ?
Resaisissez-vous !

Eugène 14/04/2017 08:19

Mais précisément, nous l'avons lu... Je t'invite à reprendre le contenu de l'encadré à droite de cet article, toutes les informations sont vérifiées. Mais toi, l'as-tu lu justement cet encadré, et tu en dis quoi ? Quant au coup de la "menace fasciste", on nous l'a déjà fait en 2002, merci...

Monique 11/04/2017 13:44

Vous ne le signez pas . D'accord , ce n'est pas graves . Tant pis .Vous présentez rien du tout .

Eugène 12/04/2017 12:25

:-)
Sans vouloir polémiquer, à l'heure où je réponds, la pétition n'a recueilli que 1250 signatures, ce qui n'est pas un franc succès c'est le moins qu'on puisse dire...
Quant à dire que nous ne représentons rien du tout, l'impact de cet article (tu as remarqué les 265 like de Facebook ?) montre exactement le contraire...

Voline 28/03/2017 15:30

En théorie , je suis parfaitement d'accord avec la critique de fond qui vise le candidat Méluche et tout ce qu'il représente .
Anarcho-syndicaliste , comment pourrait il en être autrement ? Mais voyez vous , elle est loin la CGT de Fernand Pelloutier . Très loin .
La faute à qui ? On a tous une responsabilité dans l'effondrement de la conscience de classe du prolétariat , et le dernier congrès de la CGT ne me donnera pas tort ( bien au contraire ) .
Je comprends la volonté de rester " pur " dans la médiocrité ambiante , mais l'enfer n'est-il pas pavé de bonnes intentions ?

Il y a une réalité que personne ne pourra nier , elle se nomme Marine . Je ne crois pas au pantin Macron , mais je crois à la menace FN . Et je crois aussi que seul Méluche peut contrer cette menace ( bien des signaux le démontrent ) .
C'est un calcul froid et mécanique , bassement politicien . Mais que voulez vous , nous sommes à quelques semaines d'une terrible échéance . Trop tard pour sauver la conscience de classe des nôtres ( qui s'ignorent de plus en plus ) .

L'été dernier , comme d'autres , j'ai été deux mois et demi en grève . Contre qui et quoi vous savez . Pour au final regarder le pathétique spectacle d'un Martinez s'inquiétant de ne pas troubler la quiétude des supporters de l'équipe de France de football ( dont je fais partie d'ailleurs , mais ça n'est pas le sujet n'est ce pas ? ) . Alors la CGT ... vous m'avez compris .
La méluche propose d'abroger cette loi écrite par des salauds , et nous devons nous unir pour le prendre au mot ! Voilà ce que je pense . J'irai voter pour la France Insoumise , et je continuerai à me battre pour que la CGT redevienne la CGT .
Ce n'est pas incompatible . Bien à vous camarades .

KL 28/03/2017 00:57

Ils sont cgtistes, ils veulent signer l'appel. OK. Mais qu'ils n'engagent pas la CGT.

hélène 27/03/2017 21:52

C'est bien gentil tout ça, mais vous avez qui "de mieux" à nous proposer?
On fait quoi, on s'abstient, on vote pour Mr Poutou ou Mme Artaud et on laisse le champ libre aux autres?
Mélenchon n'est pas parfait mais est-il vraiment le pire que vous décrivez...
Vous me décevez beaucoup, vous qui savez parler, vous les syndicalistes de classe...

Eugène 28/03/2017 08:21

A notre avis,, le "mieux à proposer" c'est quand on commencera à ce sortir de cette logique parlementariste où on laisse les experts en politique parler et agir en notre nom. Le système parlementaire est en pleine décomposition, entre affaires, corruption, tribuns et rêves d'un capitalisme réformé (pourquoi une 6° république ferait mieux que la 5° ou la 4° ???).
Nous ne cessons de le répéter, l'heure est bien plus à construire notre camp de classe, sur des bases claires, sans compromissions avec le capital. Donc revendications claires, perspectives claires et constitution des outils d'organisation vraiment autonomes de la classe ouvrière et des travailleurs. Avec Mélenchon et le drapeau Bleu Blanc Rouge, on va dans le mur...

Thomas 27/03/2017 18:32

La réalité du terrain, c'est qu'on a rien d'autre à proposer. Malgré ta liste, mélenchon c'est ce qui reste de mieux de possible pour les travailleurs. Désolé de le dire comme ça mais, ça fait longtemps que nous perdons de façon continue la lutte idéologique sur le terrain. Le rapport de force nous est tellement défavorable (8% de syndiqués en France sur l'ensemble du salariat, la moitié environ à la CGT), l'individualisation des salariés par les stratégies patronales auxquelles nous n'avons malheureusement pas su trouver de réponse efficace. Ce qui est malheureux dans tout ça, c'est que si on regarde l'histoire, les droits et avantages de vie gagnés par les travailleurs ne leur ont jamais été donnés, c'est systématiquement le résultat d'une lutte (de classe) acharnée et syndicale qui a forcé les pouvoirs ou les patrons à céder. Mais pour ça, il faut être nombreux, déterminés et rassemblés. Le politique n'apporte que peu de chose, seul le syndicalisme apporte le changement. Et le problème, c'est que nous sommes de plus en plus faibles et divisés.
Thomas, un syndicaliste CGT.

juin 27/03/2017 17:15

C'est la cgt A M Le Pen ... qui s'exprime ici

Eugène 27/03/2017 18:20

:-D très drôle...

juin 27/03/2017 17:12

Quelle pitie ..!. Ou est passé notre tradition d'appel unitaire Ici c'est sectarisme et division , le medef , et Marine Le pen vous remercient
yves Juin 40 ans de syndicalisme CGT Unitaire et lutte de classe

jefresi 27/03/2017 12:54

je lis "c’est quand même triste de voir à quoi sont réduits des syndicalistes qui pourtant s’intéressent à la politique…" et SURTOUT qui nous interdisent de faire de la politique dans les syndicats. Alors triste ? ou révoltant? Des syndicalistes mêmes pas capables d'orienter la classe ouvrière vers ses intérêts vitaux. A bas les coquins, vilains et autres coupe couilles!

malevaut jacqueline 26/03/2017 20:27

Merci à la CGTde ne pas soutenir la FI. il fallait s'y attendre , merci encore , les pontifes de la CGTont peur de perdre leurs l!lLprivilèges . Vous pensez nous manipuler comme en 1968 , il est trop tard ! Les classes laborieuses qui souffrent en ont assez! La CGT est toujours la courroie de transmission du PC ,il serait temps de redresser la situation : la CGTmanque de puissance et si vous continuez vous perdrez encore les meilleurs militants ! Salutations syndicalistes .

malevaut jacqueline 26/03/2017 19:57

Où va la CGT ? Droit dans le mur ! merci pour le non soutien à la France Insoumise ! Pas étonnant les pontifes ne sont pas d'accord , de peur de perdre leurs privilèges ! Bien vous n'allez pas faire comme en 1968 ? Je le crains fort , votre conduite est équivoque , et sachez bien que la CGT ne doit plus etre la

FERREIRA 26/03/2017 14:34

a chacun son rôle, je suis syndicaliste CGT pas forcement pro JLM, est ce que je vais apprécier que la CGT se positionne plus sur un candidat que l'autre ? NON bien sur.

A chacun son rôle, un syndicat défend les travailleurs dans l'entreprise il ne ce positionne pas ou alors que diable désignons un candidat a la Présidence de la République, dans chaque circonscription désignons un candidat a la Deputation..... allons , occupons nous des travailleurs dans les entreprises et soutenons le candidat de notre choix,mais un choix personnel.