Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 14:12

Vendredi 26 août 2016

Le 29 à Toulouse : tout le monde déteste Valls et le PS !

 

Valls vient parader pour une soirée qui regroupe le ban et l’arrière ban du gouvernement et du PS, et ça ne passe pas, mais alors pas du tout.

La loi Travail El Khomri n’est toujours pas digérée, ni d’ailleurs le bilan général du gouvernement. Alors le premier ministre annonce sa venue pour la rentrée dans un des hauts lieux de la résistance, il ne fallait pas qu’il s’attende à des fleurs ! L’occasion d’une rentrée sociale en fanfare, et la première mobilisation intersyndicale de la rentrée, lundi à 17h, à Colomiers. On y sera, on en sera ! Nous publions l’appel ci-dessous.

 

L’occasion une nouvelle fois de rejeter la loi travail, « 49.3 ou pas, on n’en veut pas ! », l’occasion de jauger la mobilisation des collègues, dans toutes les entreprises, la semaine de la rentrée scolaire et de la vraie reprise d’après les vacances. Avant les assemblées syndicales de rentrée (Le Havre le 31/08, Marseille le 06/09, Nantes le 07/09 et un peu partout ailleurs), avant les manifestations du 15/09, l’occasion de faire le point pour reprendre le combat contre le patronat et le gouvernement, pour organiser la solidarité et le soutien contre la répression.

 

Par contre, nous refusons de mêler Georges Séguy, toulousain d’origine et décédé en août, à la mobilisation de lundi. C’était un vrai dirigeant réformiste collabo, celui qui en particulier a négocié l’arrêt de la grève générale avec le gouvernement en 1968, celui qui a bel et bien été sifflé par les ouvriers à Renault Billancourt n’en déplaise aux révisionnistes qui veulent ré-écrire l’histoire. Nous renvoyons à la section de ce blog sur Mai 1968 (ICI) pour les lecteurs qui voudraient en savoir plus sur le rôle de la CGT à ce moment, en particulier l’article « Le Grenelle de mai 1968 ».

Alors voir aujourd’hui le secrétaire de l’UD31 argumenter de la « terre natale de Georges Séguy » pour juger que cette venue est une provocation indécente, non, trois fois non. Nous nous faisons d’ailleurs un plaisir d’encourager deux lectures :

 

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ?
commenter cet article

commentaires