Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 16:10

Vendredi 19 février 2016

Propreté Ports et Docks : le syndicat de Paris suspendu par l'UD 75 !

 

Importante victoire du syndicalisme de classe hier à l’UD de Paris !

Le syndicat CGT Propreté 75, affilié à la Fédération des Ports et Docks a été suspendu par l'UD de Paris, après un Comité Général en bonne et due forme, 191 délégués, et vote sur mandats…

 

Dans un article précédent (« Sous-traitance propreté : conflit ouvert avec les Ports et Docks ! »), nous avions résumé les conflits récurrents avec ce syndicat corrompu, briseur de grève, et collabo. Voilà trente ans qu’à chaque conflit dans le nettoyage, les grévistes se retrouvent CONTRE des délégués CGT vendus au patronat du secteur.

 

C’est cette situation insupportable qui a amené au succès du syndicat CGT HPE, affilié à la fédération du Commerce, qui a ouvert ses rangs au personnel sous-traitant, sur une base de lutte combattive – et regroupe aujourd’hui près d'un millier de syndiqués dans l’hôtellerie parisienne.

Sauf que cela remettait explicitement en cause le périmètre des FD, et on sait qu’il ne faut pas trop y toucher, que là-haut à Montreuil, ils n’aiment pas du tout et préfèrent le statu quo, quitte à gérer tant bien que mal (ou laisser pourrir…) les conflits « CGT contre CGT ».

D’où un Comité Général qui s’annonçait ubuesque avec une double demande de suspension (pour « équilibrer » peut-être ?) contre le syndicat parisien de la propreté CGT (affilié aux Ports et Docks) et contre le syndicat HPE (affilié au Commerce). Voir également un autre article « Nettoyage CGT : le syndicat CGT-HPE sur la sellette à l’UD de Paris à propos de sous-traitance ».

 

Coup de théâtre !

Le Comité Général valide la suspension du syndicat CGT Propreté parisien corrompu, et refuse la suspension du syndicat HPE ! Et ce malgré la présence intimidante de dix gros bras de la fédération qui ont tenté d'empêcher les votes...

Un beau succès pour les femmes de ménage et gouvernantes des palaces et hôtels, qui ont mis maintenant haut et fort au premier plan le combat contre la sous-traitance et pour la ré-internalisation !

 

Nous publions ci-dessous trois documents : la déclaration du syndicat CGT-HPE à la suite du Comité Général, la réaction pas contente du tout de la Fédération des Ports et Docks, et la réponse (pas triste !) à cette fédération des trois syndicats parisiens auteurs de la plaquette sur le nettoyage (UD 75, syndicat de la Culture, syndicat des Finances).

Gageons que l’affaire n’est pas close. Mais le combat contre la corruption syndicale d’une part, contre la sous-traitance et la division des travailleurs d’autre part a gagné une manche !

 

Partager cet article

commentaires