Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 10:34

Vendredi 15 janvier 2016

Goodyear : 9 mois fermes !

 

On croit rêver…

9 mois de prison fermes pour une séquestration bon enfant d’à peine 30 heures, alors même que les cadres concernés et la direction avaient retiré leur plainte dans le cadre de l’accord de fin de conflit. C'est donc directement le gouvernement via le procureur, Valls et Taubira main dans la main, qui poursuivent les travailleurs de Goodyear.

Depuis mardi, tout a été dit et répété sur ce scandale (voir la réaction de Xavier Mathieu ICI), sur la violence sociale du capitalisme, la prison contre des délégués lors d’une fermeture d’entreprise alors que les patrons se gavent, que la précarité s’étend, que la misère et la pauvreté touchent sévèrement les travailleurs.

Combien d’emprisonnement pour les morts de l’amiante ?

Combien de mois de prison pour les précaires morts à Arcelor ou sous-traitants à la centrale de Cordemais ?

Combien de condamnations pour les accidentés du travail, légaux ou illégaux dans le BTP ?

Combien de patrons condamnés suite aux suicides pour stress, burn-out et harcèlement ?

Combien de divorces, de suicides, d’alcoolisme après les licenciements, une usine fermée après l’autre ? Une seule mise en cause d’un patron ? Non, parachutes dorés, salaires explosifs et bonus de compétition…

Allons Monsieur Gattaz, répondez à ces questions, donnez des chiffres, vous qui soutenez que la violence physique est inacceptable !

 

La colère est normale, c’est juste la réaction humaine d’un travailleur dépossédé de sa vie par un système qui n’est pas le sien. Qu’est-ce qu’une chemise déchirée, qu’une séquestration au regard des vies détruites ?

La justice n’a pas ces préoccupations, elle juge selon les règles de nos exploiteurs. La voilà la justice de classe (celle qu’entre parenthèse la CGT Goodyear prétendait utiliser à son profit, voir une interview édifiante sur les Inrocks).

Inacceptable. Insupportable. Quoiqu’on pense de ce conflit aujourd’hui terminé en forme d’échec pour les travailleurs, quoiqu’on pense des travailleurs concernés, on ne peut pas laisser faire.

 

Et c’est pour cela que nous appelons à signer la pétition lancée par la CGT Goodyear, et reprise par la Confédération, c’est pour cela que nous aussi, face à la justice de classe et au gouvernement, nous disons

Oui, nous sommes tous des Goodyear
Taubira, Hollande, on ne laissera pas faire !
Justice sociale, justice du capital

Et nous appelons à signer massivement la pétition en ligne, qui a recueilli 50 000 signatures en 24 heures (presque 70 000 au total à l'heure où nous publions) et promet d’avoir un retentissement énorme !

 

Reste à comprendre. Pourquoi cette condamnation à de la prison ferme, du jamais vu depuis des décennies ? Pourquoi les poursuites en justice des camarades d’Air France ?

L’économie française est à la traîne de ses concurrents et n’arrive pas à rattraper son retard. Les plans d’ajustement structurels successifs ne suffisent plus, et il va falloir serrer la vis, et là carrément un bon coup. ANI, Lois Macron, Pacte de Compétitivité, CICE, futur rapport Combrexelle, réécriture du Code du Travail, « agilité » renforcée pour les patrons (c’est la nouvelle formule de Gattaz), bientôt surement le contrat de travail unique, c’est un gros coup de chaud qui se prépare.

Et qui dit restructurations dit colère et révolte, manifestations, occupations, séquestrations, saccages peut-être des actions plus violentes dans le futur proche.
Alors il faut anticiper, adapter l’appareil d’Etat, la justice, la police, les mesures d’exception, et finalement l’Etat d’Urgence bien pratique : guerre internationale, guerre nationale, interventions militaires, guerre économique mondialisée même combat !

C’est une nouvelle restructuration « globale », mesures économiques et mesures répressives qui est en train de se mettre en place au service de l’impérialisme français. Si l’on ajoute la répression des militants écologiques radicaux, l’attaque contre le droit d’asile et les sans-papiers, les perquisitions et assignations à résidence qui vont se généraliser, le renforcement des violences policières dans les quartiers, c’est bien un durcissement – un nouveau – qui est en train de se mettre en place…

Alors, aujourd’hui, contre les condamnations à Air France et Goodyear, serrons les rangs, développons la protestation et la mobilisation, ne laissons pas passer ! Personne n’était devant le tribunal d’Amiens le 12 janvier, et c’est regrettable. Mais il faut que nous soyons des milliers présents le jour de l’appel, pour refuser ensemble le sort qu’Hollande, Valls, Taubira et Gattaz promettent à la classe ouvrière et à tous les travailleurs !

Le véritable crime, c’est le chômage, la précarité et la misère !
On a raison de défendre l’emploi, quoiqu’il en coûte ! On a raison de se révolter !
A bas la justice de classe !
Non aux condamnations !

 

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Répression
commenter cet article

commentaires

arnold 18/01/2016 18:35

Nous lirons le papier de Jean Lévy :

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/2016/01/ils-ont-declare-la-guerre-totale-au-monde-ouvrier-philippe-martinez-invite-de-france-inter-semble-l-oublier-par-jean-levy.html