Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 19:08

Vendredi 20 novembre 2015

Tentative de suicide au siège de la CGT

 

Dépêche de l’Agence France Presse : une salariée vient de faire une tentative de suicide au siège de la CGT, explicitement face au harcèlement de responsables de la CGT. Et voilà des mois qu'elle dénonçait ce harcèlement !

On est abasourdis, mais pas si étonné que cela. Voilà des années que filtrent des rumeurs sur l’ambiance pourrie au siège de notre confédération. Des années qu’on entend parler de stress, de harcèlement, de souffrance au travail, de non-respect du droit syndical, de légèretés incroyables en matière de droit au travail, d’horaires… Des années qu’on s’interroge, qu’on discute au détour d’un couloir, que surtout « je ne t’ai rien dit, tu ne me connais pas »…
A tel point qu’on s’est demandé si les fuites sur l’appartement de Lepaon ne venaient pas du côté administratif (et pas du côté des politiques), en forme de vengeance masquée…

 

Des rumeurs, mais pas de preuves, pas d’écrit.

Les infos nous parviennent par la presse réactionnaire ou social-démocrate, forcément suspectes bien sûr, car intéressées :

Informations suspectes, et pourtant, nous savons qu’il y a là-dedans une grosse part de vérité. On l’a vu aussi lors de la restructuration de la NVO, on l’a vu lors du licenciement sans ménagement de permanents, par exemple dans le Commerce, on l’a vu dans les CER SNCF gérés par la CGT, les bureaucrates de l’appareil CGT se comportent en véritables patrons-voyous – ce qu’ils sont. Ils se croient tout permis, comme le pire des chefs du personnel, certains de leur impunité liée à leur statut et leur image de « responsable syndical »…

 

Alors nous n’avons pas tous les éléments, c’est encore l’omerta, l'esprit de famille est toujours fort parmi les salariés du siège « on défend la maison, quoiqu’il en coûte », nous serons donc prudents dans les accusations précises.

Mais ce qui est sûr, c’est qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de Montreuil, et il faut que ça sorte, il faut nettoyer les écuries, nous le disons depuis longtemps.

Nous invitons donc tous les salariés à prendre contact avec nous, à nous transmettre les informations, nous garantissons leur anonymat et leur sécurité (non, mais c’est hallucinant de devoir écrire cela sur notre syndicat !).

Il faut rendre les choses publiques, ne pas laisser le monopole de l’information à nos ennemis, ceux qui ne veulent qu’une chose, détruire notre syndicat.

 

Faisons place nette, dénonçons et virons ces prétendus syndicalistes, vrais patrons-voyous !

 

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Les structures Souffrance
commenter cet article

commentaires

Alex 23/03/2017 09:42

Bonjour,

Avez-vous une adresse mail, comment avoir la confidentialité ?
J'en est bcp a dire...

Eugène 23/03/2017 11:32

Il y a un lien dans la colonne de gauche sur la page d'accueil, l'adresse du blog est ou-va-la-cgt@laposte.net. Pour ce qui est de la confidentialité, voilà 10 ans que nous avons fait nos preuves...

Florian 14/01/2016 19:23

Nettoyons la CGT de ses ennemis interieurs! Pour que les dirigeants soient elus, mandates et revocables! Vive la classe ouvriere, vive le socialisme et solidarite avec les salaries de la CGT!

j ai mal a mon syndicat 24/11/2015 17:37

Syndicats, les français ne croient plus en vous.....

Yves THIAUX 20/11/2015 20:49

Ahurissant !