Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 15:22

Vendredi 20 novembre 2015

Le blog "Où va la CGT ?" a aujourd'hui dix ans !

 

Le blog « Où va la CGT ? » a aujourd’hui dix ans…

 

En ces périodes sombres, on peut quand même lui fêter un bon anniversaire, qu’il vive 100 ans !!!

Des hauts et des bas selon les périodes, avec près de 1100 articles, classés en dossiers accessibles depuis la page d’accueil (donc la mémoire de ce qui a été écrit au fil des ans…), autour de 150/200 visiteurs en moyenne par jour, bien plus quand l’actualité est brûlante... Voilà qui forge peu à peu un point de vue, une orientation syndicale de classe dans les méandres complexes tant de la lutte des classes que des contradictions internes à notre syndicat.

 

Le blog « Où va la CGT ? » a été créé fin 2005 dans le cadre de la préparation du 48ème Congrès de la CGT, à un moment où le débat s’aiguisait et où semblaient apparaître des courants d’opposition à la ligne réformiste interne, ce que dès l’époque nous appelions la « CFDTisation » de la CGT.

Les tentatives de regroupement de ces divers courants variés dans les années 2006-2008 ont fait long feu, les contradictions de fond étaient trop fortes, trop confuses, et la volonté d’unité – et donc de débat contradictoire en ce sens – n’était pas là.

 

Il y a donc eu repli sur une activité syndicale de classe pour armer les camarades sur le terrain face aux événements, face aux prises de position de notre confédération. Et le blog a bien joué ce rôle pendant ces dix ans ! Souvent à contre-courant, toujours force de proposition, nous avons popularisé et défendu les points les plus avancés de la résistance syndicale, comme nous avons combattu les orientations réformistes qui traversent notre organisation.

Les sujets n’ont pas manqué :

  • La défense de l’emploi au premier chef, avec deux gros dossiers, « Défendre l’emploi, mais pas n’importe comment », et « défendre l’emploi industriel ? le débat ». Autour des combats de Continental, de PSA, de Goodyear, de Fralib, des luttes dans l’automobile en 2009-2011 nous avons rapporté les luttes les plus avancées, en soulignant les aspects positifs, sans nous laisser abuser par les discours ronflants qui pouvaient cacher un vrai réformisme pratique…
  • La défense de nos camarades sans-papiers, pour la régularisation sans conditions, l’égalité des droits et la libre circulation. Un gros dossier, presque au jour le jour depuis 2007, où nous avons accompagné ce combat, tout en critiquant vertement les positions « sur dossier au cas par cas » défendues par la direction de la CGT… 120 articles pas moins, pour la mémoire et l’histoire, pour rappeler ce qu’est ce combat – qui n’est pas terminé !
  • Le combat contre toutes les formes de l’exploitation aujourd’hui, et pas seulement le combat pour « un meilleur salaire par une meilleure répartition des richesses » comme on veut nous y limiter… Le combat des victimes de l’amiante, le combat contre la souffrance au travail et la pénibilité, le combat contre la précarité, l’intérim et pour la ré-internalisation de la sous-traitance, le combat contre toutes les formes de flexibilité, d’horaires atypiques et d’aménagement du temps de travail (comme ils disent). Le capitalisme, c’est l’exploitation, c’est la destruction de tous les aspects de notre vie, c’est le passage à la moulinette de nos corps et de nos esprits…
    Une carence quand même, à l’image de la faiblesse du travail de la CGT d’ailleurs, c’est le combat des chômeurs et privés d’emploi… Seulement quelques articles au passage. Pas assez en tous les cas, il faudra corriger dans les années à venir.
  • Bien sûr, nous avons suivi les nombreux conflits internes qui traversent les structures de la Confédération. Les Fédérations (le Commerce en étant l’archétype, mais aussi les Transports, l’Energie), les UD, les remises au pas de structures contestataires (Territoriaux), bien sûr l’affaire Thierry Lepaon et la reprise en main par Martinez, la présence du FN dans la CGT etc. Les sujets n’ont pas manqué, et nous avons même négligé (faute de temps) d’autres conflits, comme la réorganisation de la NVO, où nous avions pourtant un dossier consistant…
    On peut également souligner le suivi approfondi de la préparation et du déroulement des trois derniers congrès confédéraux (48ème, 49ème, 50ème)…
  • A l’heure de la COP21, il n’est pas inutile non plus de rappeler que le blog s’est toujours positionné sur des positions écologistes radicales, qu’il s’agisse de l’aéroport Notre-Dame des Landes et des débats que cela a suscité dans l’UD44, ou du nucléaire face aux positions très pro-nucléaires de la Confédération dans son ensemble, de la FD de l’Energie en particulier…
  • Et aussi les retraites, l'internationalisme,  la formation de base, l'histoire du mouvement ouvrier et bien d'autres sujets etc. etc.

Le blog a dix ans, et a acquis une (petite) réputation au-delà du « buzz » des premiers mois, malgré parfois certaines erreurs et approximations, certains articles trop vite écrits, des points de vue parfois abrupts. Mais ces quelques erreurs, selon nous, n’ont pas entamé le bilan très positif de notre travail !

Qu’est-ce qui nous distingue des quelques autres blogs qui s’affichent également comme oppositionnels à l’intérieur de la CGT (le Front syndical de classe, les communistes libertaires dans la CGT, le NPA automobile) ?

  • Nous n’avons aucune illusion sur la possibilité de faire changer la CGT par les structures et l’appareil. Comme nous l’avons écrit « Ils se tiennent tous par la barbichette », et nous n’avons jamais eu aucune illusion lors du grand déballage de l’affaire Lepaon : et la réalité nous a donné raison. Martinez a repris en main la maison avec une finesse et une habileté redoutable, en donnant en plus l’impression d’une radicalité qui n’existe évidemment pas – on en reparlera. Idem à l’intérieur des FD et des UD…
  • Nous publions des documents originaux (le plus souvent), et toujours commentés, depuis l’origine du blog, de même que nous tentons toujours de donner nos sources. Nous voulons donner du sens à l’activité syndicale, nous proposons une orientation syndicale, ce qui suppose commentaires et polémiques chaque fois que nécessaire. C’est l’orientation de fond de notre Confédération qu’il faut contester, et pas seulement un mode de fonctionnement bureaucratique ou un supposé alignement sur « la CES et Bruxelles » comme le prétendent certains. En ce sens, se contenter de diffuser des documents bruts n’aide pas les camarades à voir ce qu’il faut retenir et ce qu’il faut combattre, bref n’aide pas à construire une orientation syndicale de classe.
  • C’est pour la même raison que nous donnons une grande importance aux dossiers, que nous mettons à jour régulièrement, un grand « ménage » vient d’ailleurs d’être fait !!! (voir ci-contre) Il est important de pouvoir « suivre » une question pour voir les évolutions au fil des échéances et des difficultés rencontrées.
  • En effet, selon nous, la dégénérescence réformiste de la CGT ne date pas des années 90 comme l’affirment certains, mais de bien avant – les positions en Octobre 1961 ou en Mai 1968 en sont quelques illustrations comme nous l’avons abordé dans divers articles historiques. Déjà en 1946 Monatte critiquait les glissements réformistes et nationalistes de la CGT au 26ème Congrès, c’est dire !
  • En bref, nous pensons que nous avons du pain sur la planche, et que si de nombreux soubresauts sont encore à prévoir en interne (par exemple au 51ème congrès à Marseille l’an prochain), on est encore très loin de retrouver une orientation syndicale de classe aux manettes de la CGT. Le combat continue !

Le blog est grinçant, défrise, à contre-courant (et nous avons quelques solides ennemis). Mais il popularise aussi toutes les expériences les plus avancées, celles qui vont « dans le bon sens ». Il propose une orientation, des pistes, des axes pour les militants, pour les syndicalistes les plus actifs.

Nous connaissons ses limites, dues à notre taille, au faible nombre de collaborateurs, au manque d’informations et de remontées…

Mais nous continuerons notre travail et nous invitons tous nos lecteurs à nous transmettre tracts et documents internes sensibles, à nous proposer des sujets vivants parmi la masse des syndiqués (et pas réservés aux quelques centaines de dirigeants des structures) ! Nous ferons notre possible pour nous en faire l’écho !

 

Le blog « Où va la CGT ? » a dix ans, c’est reparti pour dix ans !

 

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ? - dans Syndicalisme de classe
commenter cet article

commentaires