Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 11:16

Jeudi 29 octobre 2015

Hirsch jubile à l'AP-HP : il veut dépouiller les agents avec la complicité de la CFDT

 

Nous publions ci-dessous la brève déclaration de la CGT Cochin (tract de la CGT Cochin du 27 octobre) à la suite de l’accord annoncé avec la CFDT.

Que retenir de ce projet (nous reproduisons également ci-contre la lettre de Martin Hirsch au personnel) qui va avoir du mal à rentrer dans la pratique, tellement la tension est forte dans les hôpitaux en général, à l’AP-HP en particulier ?

  • La CFDT a signé seule cet accord, alors qu’elle n’a obtenu que 15,28% des voix aux dernières élections professionnelles de 2014, marquées par près de 60% d’abstentions… Autrement dit, le poids de la signature CFDT, c’est 6% de l’effectif…
  • De plus, les résultats de la CFDT sont essentiellement acquis dans les agents de catégorie A, cadres et responsables hiérarchiques. Autrement dit, comme pour le référendum à SMART, comme dans le passé à Continental, ce sont les cadres qui prétendent imposer des conditions de vie et de travail que les travailleurs rejettent catégoriquement car ils n’en peuvent plus des gains de productivité et de l’intensification du travail. La souffrance au travail et la pénibilité (voir la section de ce blog à ce propos ICI) ont atteint des sommets à l’hôpital, les chefs à la CFDT en valident une couche supplémentaire…
  • L’essentiel de l’accord est technique et paraît dérisoire de la manière dont il est présenté par les médias (« pour six minutes par jour, ils exagèrent quand même… »). Le fond des modifications ce sont des mesures d’aménagement du temps de travail, de flexibilité, qui vont se traduire par la perte non négligeable de jours de repos (minimum cinq), par des suppressions de postes et par une dégradation des conditions de vie et de travail (travail posté, flexibilité des horaires au gré de la hiérarchie etc.). Une fois de plus, il se confirme que le combat pour la défense du temps de travail contre la flexibilité est un enjeu majeur pour tous les travailleurs (voir l'article "Temps de travail : les simulacres et le vrai combat") !
  • Le combat continue, et les cadres de la CFDT vont devoir raser les murs, c’est sûr, comme le disait un militant CGT. C’est bien comme cela qu’il faut les dénoncer, non pas spécialement parce qu’ils sont à la CFDT mais d’abord parce qu’ils sont chefs, et à ce titre les fidèles larbins et relais de la direction !

On lira également la réaction (étrangement mesurée...) de la Confédération et de la Fédération de la Santé ICI.


Hirsch vient de clamer partout qu’il a enterré avec la CFDT l’accord sur les RTT de 2002.

- Ils entérinent une organisation de travail en 7H30 qui nous fait perdre 3 jours de RTT (la CFDT parle de « volontariat », or on sait ce que cela signifie à l’APHP : quand on est simple agent, c’est toujours la volonté de la hiérarchie qui s’impose !
- Les horaires en 7H50 l’après-midi disparaissent. Cela fait perdre encore plus de RTT !
- Les unités qui ne fonctionnent pas en 24H/24 (administratifs, ouvriers, consultations, hôpitaux de jour, ambulatoire, pharmacie, labos…) devront travailler en 8H45, en 9H ou en 10H, selon le bon vouloir de la hiérarchie.
- Le principe de la grande équipe sera généralisé sur toute l’APHP au plus tard le 1er septembre 2016. Cela signifie qu’il n’y a plus de possibilité, à cause de ce nouvel accord, d’un service qui soit uniquement du matin par exemple.
- Hirsch et la CFDT veulent nous faire croire que les dépassement horaires seront mieux contrôlés et pris en compte. Or, par expérience, ce n’a jamais été le cas, malgré les engagements répétés de la direction !
- Nous perdons les FP (*).

On comprend mieux, au vu de la razzia de Hirsch sur nos RTT et nos FP, pourquoi il tient à « saluer le sens des responsabilités de ceux qui ont participé aux négociations » : il n’y avait que la CFDT, minoritaire, qui a cédé sur tous les points aux dépens des agents !

Ce projet établi par Hirsch et la CFDT - qui a toujours trahi les travailleurs ! - doit passer dans les instances centrales et locales.
Inutile de dire que la CGT Cochin s’y opposera farouchement !

(*) jours de « Forfait Protocole », sorte de bonus RTT, deux ou quatre jours supplémentaires établis par le protocole de 2002

 

Partager cet article

commentaires