Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 18:00

Lundi 12 octobre 2015

Air France : 2900 licenciements + 6 procédures !

 

[mise à jour 13 octobre] Signez la pétition en soutien aux ouvriers interpellés, pétition adressée à Valls-Clemenceau, comme dit un commentaire... PETITION ICI EN LIGNE et téléchargeable sur papier ICI pour faire signer aux collègues au travail.

 

Ca n'a pas traîné... Ce matin, les flics ont été chercher chez eux 6 de nos camarades dans le cadre de l'enquête suite aux incidents de lundi dernier (voir "Air France : la révolte des "ressources humaines""). Car la révolte des prolétaires est parfaitement insupportable pour les exploiteurs. Comme à Continental et Goodyear dans le passé, comme dans nombre de conflits, il faut surtout éviter de laisser croire que les ouvriers ont le droit de se révolter... Que seul le "dialogue social" est autorisé pour mieux nous enfumer. Que les syndicats doivent être "responsables" et condamner la violence. Que deux chemises déchirées, c'est mille fois plus grave que 2900 travailleurs envoyés au chômage, et pour nombre d'entre eux dans la misère.

 

Le mouvement ouvrier est sur la défensive, mais nous ne devons pas laisser passer. Nous publions ci-dessous le dernier tract de la CGT Air France, qui heureusement ne reprend pas ses positions pourries sur la violence mais assume clairement la défense des camarades, c'est bien le moins...

Soyons tous prêts à réagir, s'il le faut, c'est la révolte des sans-dents, des sans-culottes, des mains sales contre les cravates et les chemises blanches !

 

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ?
commenter cet article

commentaires

Xuan 12/10/2015 23:09

Le fait est qu'il est difficile de rejeter des sanctions après avoir dit "toutes les violences sont condamnables".
Mais c'est quand même un rassemblement de soutien. Je nuancerais sur la participation de certains élus de la "gauche radicale" venant s'indigner des conditions de l'arrestation "comme des terroristes ou de dangereux criminels".
Besancenot a raison (et je n'ai pas de sympathie pour le NPA) de dire qu'on s'en fout des conditions d'arrestation, c'est l'arrestation qui est inacceptable. [à "c'est à vous" ce soir où il a mouché Patrick Cohen]
En fait les déclarations des délégués CGT sont beaucoup fermes (http://www.europe1.fr/societe/air-france-la-cgt-denonce-une-volonte-dintimider-les-salaries-2528309).

Nous devrions populariser le slogan "libérez les ouvriers d'Air France !" ou encore "pas de sanction !" dans les sections CGT. D'ailleurs le slogan "à poil les DRH!" a été largement repris ou approuvé, preuve que les grévistes d'Air France ne sont ni "idiots" ni "isolés".
Un dernier mot, il faudrait rappeler la conférence du PDG.
"mettre les grévistes en prison" : Alexandre Marie Henry Begoügne de Juniac en rêvait, Hollande l'a fait.

MarieNoelle Cheville CGT CHU Clermont-Ferrand 12/10/2015 22:11

je lis, je relis ce tract, je ne lis nulle part une expression condamnant les arrestations et mises en garde en vue des employé d'Air France, pas une condamnation des propos violents de Valls-Clemenceau à l'encontre des employés d'Air France; les interpellations des 6 employés d'Air France sont qualifiées de "manœuvres" et ne suscitent ni condamnation ni exigence de leur libération et du retrait de toutes sanctions et poursuites; de plus à 15h aujourd'hui la CGT, toutes honte bue, s'est rendue à la convocation des dirigeants d'Air France pour poursuivre le dialogue social, gouvernement et direction ont une voie royale pour exercer leur violence de classe exploiteuse contre les travailleurs d'Air France et d'ailleurs.