Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 08:10

Jeudi 15 mai 2014

Le Congrès de la FTM-CGT du 2 au 6 juin

 

Nous l’avons dit, les congrès syndicaux sont en ce moment un éclairage intéressant des évolutions au sein de notre confédération. Nous avons noté les démarcations positives de la FNIC (« Congrès de la FNIC-CGT du 31 mars au 4 avril »).
Nous nous sommes donc logiquement intéressés au congrès de la Métallurgie CGT en ce début du mois de juin.

 

Les documents du Congrès

Comme pour la FNIC, nous publions deux documents (ci-contre), le Bilan d’activité et le Document Préparatoire.
Notre commentaire va être moins détaillé que pour les chimistes. Les documents des métallos n’ont aucun intérêt… et la fédération est totalement alignée sur la confédération.
On notera :

  • La reprise bien sûr de la campagne sur le coût du capital et un meilleur partage des richesses.
  • Aucune référence à la sous-traitance, la précarité, le dumping social, comme avec les contrats de détachement, pourtant avec STX Saint-Nazaire, il y avait de quoi dire… On notera juste une allusion dans la lutte contre les discriminations quand on parle des jeunes !
  • La disparition pratiquement totale de la référence à la pénibilité et à la souffrance au travail, à peine une micro référence sur les contreparties en matière de retraite. Quand on est dans la métallurgie (chaînes automobile, fonderies…), la disparition de la référence à la pénibilité est carrément un choix de classe…
  • Ce qui est renforcé par la place prise dans ce document préparatoire aux Ingénieurs, Cadres et Techniciens, pratiquement un tiers du document !!! La FTM abandonne les ouvriers et se concentre sur les cadres – c’est bien, au moins c’est clair !
  • La défense de l’industrie à tout crin (« L’emploi industriel, le débat »)
  • Pas un mot sur l’internationalisme, la mondialisation et les solidarités nécessaires… alors même qu’un bilan est présenté dans le bilan d’activité
  • Etc. etc.

 

Autant les documents de la FNIC démarquaient positivement, autant ceux de la FTM sont calamiteux de réformisme. Là, la discussion des détails n’est pas possible, la bataille doit être frontale contre ces orientations.
Nous n’en dirons pas plus, et laissons à nos lecteurs le soin d’éplucher les documents, de les débattre dans les syndicats pour les rejeter. Nous invitons tous les métallos à nous faire connaître les initiatives positives et intéressantes qui se démarquent et s'affrontent à ces positions.
On voit bien là les évolutions différentes dans la confédération, et la tendance à l’éclatement (nous parlons éclatement politique, pas en termes de scissions bien sûr) qui grandit en son sein, dans la confusion ambiante et faute d’une orientation de classe qui s’affirme et mène la bataille…

 

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ?
commenter cet article

commentaires

Martinez Grégorio 27/10/2014 20:10

Juste quelques mots pour confirmer l'évolution, à mon sens, très inquiétante de la FTM.
Avec les camarades de mon syndicat nous avons constaté à nos dépens une évolituion, ou plus justement une dérive de la fédération de la métallurgie vers un syndicalmisme disons d'accompagnement.
Notre syndicat était dynamique et combatif. La fédération en violant de manière scandaleuse nos valeusr nos règles et nos satatuts l'a fait éclater.