Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 18:13

Mercredi 21 mai 2014

Alstom : Thierry Lepaon en champion de l'intérêt national !

 

Dans notre dernier article (« Ni GE, ni Siemens, les travailleurs d’Alstom doivent compter sur leurs propres forces »), nous publiions un tract de la CGT Alstom GRID de Massy qui revenait de manière très critique sur les manœuvres en cours autour d’Alstom et la réapparition des propositions de nationalisations…
Il est d’autant plus important de revenir sur cet article que tout le monde n’est pas sur cette position, c’est le moins qu’on puisse dire !

 

Il y a bien deux voies, deux orientations dans le syndicalisme.
Car notre secrétaire général vient de se fendre d’une lettre à Hollande où il demande la « prise de participation majoritaire de l’Etat » dans le capital d’Alstom, au nom de « l’intérêt national », et s’appuyant sur la déclaration commune un peu antérieure de quatre fédérations.
Nous publions ci-dessous ces deux documents :

 

Outre le tract précédent des camarades de la CGT Alstom Massy, nous renvoyons nos lecteurs à un vieil article de 2007 pour apprécier ce qu’il faut penser des nationalisations :

« Nationalisations d’Airbus ? Renationalisations des entreprises privatisées ? ».

Cette vieille tarte à la crème resurgit en tentant de nous faire croire qu’une entreprise nationalisée n’est plus capitaliste et au service de l’intérêt général… La belle blague !

Par ailleurs, nous renvoyons également à une autre section de notre blog qui regroupe tous les articles parus sur la question de l’emploi industriel :

« Défendre l’emploi industriel ? Le débat »

 

Lors du congrès (en cours à l’heure où nous écrivons) de la CGT 93, un camarade de l’UL d’Aulnay et de PSA (probablement militant de Lutte Ouvrière) a fait une très bonne intervention sur le rejet du patriotisme économique et de la nécessité de séparer nettement les intérêts ouvriers des intérêts patronaux ou capitalistes.
C’est ce que nous défendons sur ce blog depuis ses débuts et c’est dans ce sens qu’il faut aller, se démarquer clairement des positions réformistes des dirigeants confédéraux !!

 

Intérêt national, intérêt du capital !
Non au patriotisme, économique ou politique !
Défendons les intérêts ouvriers, et rien d’autre !

 

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ?
commenter cet article

commentaires