Dossiers

Sommaire et dossiers accessibles
ICI
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 14:47

Mardi 1er Avril 2014

Municipales : communiqué de l'UD CGT du Vaucluse

 

Le gouvernement du PS Hollande/Ayrault s'est largement démasqué comme représentant du patronat : ANI, réforme des retraites, pacte de responsabilité, impuissance totale face aux restructurations et licenciements. Il a donc subi la sanction qu'il méritait dans les secteurs populaires, d'abord par l'abstention, un inscrit sur deux n'a pas jugé utile de se déplacer parmi les travailleurs, voilà un signe qui ne trompe pas.

D'autres ont été tentés par le vote "anti-système" proposé par le FN, un peu sur le même terrain que Dieudonné ("Le poing levé plutôt que la quenelle"), et les dégâts se poursuivent dans nos rangs. Fabien Engelman, ex-militant CGT désormais exclu ("FN : la vase commence à être remuée à la CGT"), vient d'être élu maire de Hayange, la ville symbole des aciéries et des hauts fourneaux !

Ailleurs, les militants frontistes dans nos rangs, car ils existent, se sentent pousser des ailes. Nous publions ci-dessous un appel de l'UD CGT du Vaucluse contre leurs agissements.

Mais ne nous trompons pas : on ne combattra le FN qu'en proposant une véritable alternative anti-système, c'est-à-dire anticapitaliste et révolutionnaire !!

 

Partager cet article

Publié par Où va la CGT ?
commenter cet article

commentaires

jumbo 04/04/2014 20:05

ce communiqué peut aussi faire pleurer...
s'il y a des militants frontistes dans les rangs de la CGT du Vaucluse, ceux ci ont été spécialement discrets...
Et à vrai dire, il ne suffit pas d'y avoir passé quelques années dans le vaucluse, pour se faire une idée.
La direction de l'UD reste aujourd'hui majoritairement entre les mains de militants chrétiens venus de la CFDT, certains étant membres du PS.
Cela est il aussi compatible avec "les valeurs défendues par la CGT"? Oui si on considère que ce sont les leurs.
Quand on se positionne sur des questions de classe, il en va tout autrement
"des militants FN au sein de l'UD CGT du Vaucluse, ça ne date pas d'hier," est un argument d'autorité, étayé par pas grand chose, il reste à démontrer
Par contre cela transpire un peu le mépris social. personne ne se pose la question autrement: comment se fait il que des militants de la CGT appellent à voter pour un parti fasciste?
Oscillant entre dépolitisation et ralliement au PS, l'appartenance au syndicat ne donne pas toutes les clés à ses militants pour décoder le discours pseudo social du FN. Et que dire des attitudes des dirigeants de l'UD quand un conflit va "trop loin", et qu'on l'arrête?
La difficulté pour bien des adhérents qui n'ont aucune culture politique et que la CGT n'aide pas dans ce sens, c'est de comprendre justement la position d'un syndicat qui passe de "partenaire social" à orga contestataire, et ne se mobilise sur les questions politiques que quand le FN recommence à prendre du poil de la bête.
On evitera de développer sur le PCF "fort", les 13% du candidat avignonnais étant dus à la mobilisation des électeurs de TOUT le front de gauche, et de quelques dissidents socialistes. Autre correction, le FN n'a fait 35% qu'au 2ème tour, terminant de siphonner les voix de la droite. L'UD CGT de Vaucluse ferait bien de se demander plutôt comment mobiliser contre le FN sur le front de classe, dans un département ou l'extrême pauvreté fait des ravages, et ou avec 20% de chômeurs, la ville d'Avignon bat des records dont on se passerait.
S'il y a beaucoup de pauvres, il y a aussi beaucoup de profiteurs (dont pas mal de notables du FN), et la période du festival d'Avignon, est une sorte d'apogée de cette situation, avec une spéculation immobilière digne de paris, qui pèse sur les loyers à l'année, et le travail dissimulé qui devient la règle, dans les théâtres, les restos, hotels et autres commerces.
Souhaitons que la mobilisation des intermittents qui posent clairement le problème de la convention Unedic, pas seulement en ce qui les concerne, mais pour tous, permettra un moment de débats riches comme on n'en a plus connu ici depuis 2003

oppong 02/04/2014 23:55

Ce communiqué fera sourire tous ceux qui comme moi ont passé quelques années dans le Vaucluse...

L'UD du Vaucluse contre le FN? Sans aucun doute. Contre l'extrême droite, contre le racisme anti-arabe? Là c'est une autre histoire... 4 communes gérées par l'ED dans le département, 35% pour le FN dans une grande ville comme Avignon (presque 100.000 habitants) avec des syndicats (FO, CGT, Sud) extrêmement présents, et un PCF (ultra réformiste) fort (13% pour le FDG au 1er tour), ça doit interpeller ceux qui ne connaissent pas "l'ambiance" qui règne dans ce département. Une UD qui se débarrasse à grand bruit des militants FN dans ses rangs? Le FN fait exactement la même chose quand il exclut ses militants néo-nazis qui se font choper sur le net avec des drapeaux ou faisant des saluts nazis...

Quoi qu'il en soit des militants FN au sein de l'UD CGT du Vaucluse ça ne date pas d'hier, et c'est encore pire dans les autres syndicats.